OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Valenciennes 0-1 OM
Un OM à deux visages

Le Samedi 24 Août 2013 par

Olympique de Marseille
Ayant commencé son championnat de la meilleure des manières, l'OM veut réussir la passe de trois. Pour cela, Elie Baup a décidé de s'appuyer sur la même équipe que contre Evian, à une exception près, Cheyrou remplace Imbula blessé.

L'entame de match des Marseillais est bonne : dès la 4ème minute, Payet frappe du gauche, le Valenciennois Angoua dévie le ballon en corner, ça commence fort. Dans les minutes qui suivent, la "bataille du milieu" fait rage mais l'OM maintien sa pression, Ducourtioux est alors averti pour une faute sur Valbuena.

Après ce premier quart d'heure plutôt phocéen, les Nordistes se montrent plus incisifs. Bahebeck est notamment très remuant, l'ancien Parisien se retrouvant même seul face à Mandanda, heureusement, il ne parviendra pas à toucher le ballon donné en profondeur par l'un de ses coéquipiers.
Vexés, les Marseillais réagissent de suite par l'intermédiaire de Gignac qui profite d'une sortie hasardeuse de Penneteau. Malheureusement, son ballon piqué finit à côté des cages valenciennoises. Les minutes qui suivent confirment l'impression du début de rencontre : un OM dominateur, mettant le pied sur le ballon, faisant face à des Nordistes essayant d'aller vite vers l'avant, sans trop de succès.

Vers la demi-heure de jeu, la pression des joueurs marseillais s'accentue. Gignac, puis Diawara et Ayew tentent leur chance les uns après les autres, sans succès... Coté VA, pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n'est la frappe non cadrée de Mater à la 39ème. Valbuena lui répond quelques instants plus tard d'une belle demi-volée, là aussi hors-cadre. Finalement, tout le monde rentre au vestiaire sur le score de 0 à 0.

Hé oui, dominer n'est pas gagner...

Si la première mi-temps avait été phocéenne, l'entame de cette deuxième période est clairement nordiste. Le Tallec et surtout Bahebeck sont de véritables dangers pour l'arrière-garde marseillaise, en particulier l'ex-Parisien qui déclenche une frappe croisée à la 48ème. Mandanda justifie alors son surnom d' Il Fenomeno en sauvant les siens. Encouragé par les performances de son équipe revenue avec de meilleures intentions, le public du stade du Hainaut donne de la voix.

Dans cette deuxième mi-temps, le jeu est clairement haché, les défenses prennent peu à peu le pas sur les attaques. C'est dans ce cadre que D. Sanchez, l'entraineur valenciennois, effectue ses premiers changements avec les entrées de Dossevi et Nguette à la place de Melikson et de Le Tallec visiblement blessé.
Coté Marseillais, Cheyrou et Payet tentent leur chance, sans réussite. A la 76ème minute, André Ayew s'effondre à l'entrée de la surface, pénalty ? Non pour M. Jaffredo, l'arbitre du match.

Les dix dernières minutes voient l'entrée de Khalifa (ex-Khlifa à Evian) à la place d'un Payet qui s'est un peu éteint au fur à mesure.
Dans la minute qui suit, Dossevi déclenche une belle frappe repoussée par Mandanda, Chitu seul devant le but vide se loupe, ouf...
Evidemment, quand on loupe une occasion pareille, on le paie cash, surtout contre les grosses équipes.
Cette théorie va vite se vérifier : à la 84ème, Penneteau repousse une tête d'Ayew, Gignac a suivi.
1-0 pour l'OM !

Un avantage pas forcément mérité, tant la deuxième mi-temps phocéenne fut laborieuse. VA va encore se créer une belle occasion suite à un dégagement manqué de Nkoulou, mais Nguette tire à coté. Les Nordistes peuvent avoir des regrets, mais encore une fois, dominer n'est pas gagner...

Retrouvez toute l'actu de l'OM sur Iphone & Android en cliquant ici.


Réagir sur Facebook

La rencontre
Valenciennes - Marseille
Championnat - Journée 3
Sam 24/08 à 17H00/2013
Feuille de match - Historique