OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Mercato : Le pari sur l'avenir !

Le Mardi 03 Septembre 2013 par

Olympique de Marseille
C'est à un mercato hyperactif que s'est consacré l'OM cet été, à mille lieues du triste marché des transferts de la saison dernière, qui avait vu des cadres s'évaporer et des arrivées au rabais. C'était la crise, ma pauv' Lucette !

Un an plus tard, avec un inespéré titre de Champion des 19 clubs non sponsorisés et une qualification directe en Ligue des Champions dans son escarcelle, le soleil brille à nouveau pour l'OM et la rigueur gestionnaire de Vincent Labrune ayant porté ses fruits, les cordons de la bourse sont largement ouverts.
On nous annonce, dans le désordre, un pillage systématique de la L1, des renforts dans tous les secteurs de jeu et, last but not least, le maintien de tous nos cadres. Le tout, sans faire exploser la masse salariale, excusez du peu.
A la clôture, un petit bilan s'impose.

D'abord, qui sont les nouvelles têtes avec lesquelles il va falloir nous familiariser ?

On a déjà eu l'occasion de voir évoluer les quatre premières recrues de l'été avec le groupe pro. Il sera nécessaire de procéder à des ajustements, veiller à ce que la pression particulière qui s'exerce à Marseille ne pèse pas sur le moral des joueurs, insister à l'entraînement sur les points faibles, espérer aussi qu'Elie Baup, guère connu pour aimer le turn-over, se montrera un peu moins frileux et osera davantage piocher dans ce banc enfin conséquent et digne d'un grand club.

Dimitri Payet (LOSC - 7,5 M€)

L'OM ouvre en fanfare ce mercato en s'offrant les services d'un International confirmé. Dimitri Payet, 26 ans, passé par Nantes et Saint-Etienne avant de rejoindre le LOSC champion de France en 2012, où il grandit en dépit de la concurrence avec Hazard et Joe Cole.
Son entente immédiate avec Mathieu Valbuena en Equipe de France tape dans l'oeil des dirigeants phocéens qui n'ont pas non plus oublié sa vitesse et sa force de percussion.

Benjamin Mendy (HAC - 2,5 M€)

Encore un talent précoce que l'OM est allé chercher du côté du Havre. Agé de 19 ans, le Capitaine de l'Equipe de France U19 vient clairement dans le but de titiller Jérémy Morel, titulaire à gauche. Au second, l'expérience, indispensable face aux grosses cylindrées de L1 et européennes ; au premier, la fougue de la jeunesse et l'explosivité, qui devrait emballer les débats et accompagner l'équipe dans sa projection vers l'avant. Alliée à des qualités trop souvent négligées dans le foot-paillettes : la rigueur, le travail, et la modestie.

Giannelli Imbula (EAG - 7 M€)


Milieu de terrain multicartes, le très jeune Imbula (20 ans), sacré meilleur joueur de L2 la saison dernière, est capable d'occuper un poste de récupérateur comme de relayeur. Très technique et doté d'une impressionnante pointe de vitesse, il est un dribbleur et un passeur hors-pair, capable de dynamiser le jeu quasiment à lui tout seul.
Un vrai pari sur l'avenir à l'heure où Benoît Cheyrou commence à montrer des signes de fatigue.

Saber Khalifa (ETG - 2,5 M€)

Une carrière atypique émaillée de difficultés pour cet attaquant de 26 ans qui a même, à une époque, été contraint de s'entraîner seul pendant plusieurs mois : révoltes sanglantes dans son pays et la Lybie voisine où il jouait en club, difficultés à faire obtenir un passeport à son fils de trois ans, entourgae para-sportif trouble n'ont pas aidé Saber Khalifa à trouver un équilibre sportif ces dernières années.
C'est au mental, et au talent, qu'il se distingue et finit par s'imposer en L1, à Evian-Thonon-Gaillard où il effectue deux bonnes saisons avant de rejoindre l'OM, fort du plus beau but de la saison dernière.

Signées dans les toutes dernières heures du mercato, les deux dernières recrues auront aussi leur mot à dire cette saison. Il s'agit, en particulier pour la première d'entre elles, d'un véritable projet d'avenir. Le site de paris en ligne sports.bwin.be s'attend d'ailleurs probablement à une recrudescence de joueurs, impatients de mesurer leurs compétences de pronostiqueurs à celles du très attendu jeune attaquant sur le terrain.

Florian Thauvin (Lille, 11 M€)

Dans sa politique de recrutement "made in L1", le gros coup de cette fin de mercato est sans nul doute le transfert de Florian Thauvin à l'Olympique de Marseille.

Dans le viseur du club phocéen depuis l'hiver dernier, il avait été finalement chipé sous le nez de Labrune par Seydoux : un drôle de transfert, d'ailleurs, puisque l'ancien Bastiais était resté en prêt dans son club d'origine jusqu'à la fin de la saison. Mieux ou pire, il n'a pas joué un seul match avec le LOSC depuis la reprise. Un traitement de (dé)faveur qui n'a pas eu l'heur de plaire au jeune Champion du Monde U20 qu'on présente volontiers comme le meilleur espoir de L1 : flatté de l'intérêt que lui portait l'OM, Thauvin est parti au clash avec son Président, lequel n'entendait pas se séparer de lui.

Des semaines de tractations, de tensions, de petites phrases lâchées dans la presse... et un Vincent Labrune pugnace, qui, grâce au soutien inattendu de Margarita Louis-Dreyfus, finit par l'arracher de haute lutte dans les dernières heures du mercato... pour une somme qui laisse pantois les observateurs... mais qui se révélera finalement un investissement relativement raisonnable en regard du salaire proposé.

Si le minot confirme toutes les attentes qui ont été placées en lui - et c'est tout le mal qu'on lui souhaite - la venue de Florian Thauvin à l'OM sera sans nul doute le plus gros coup à porter au crédit de VLB.

D'autant que dans le système de jeu d'Elie Baup, ce jeune joueur très polyvalent peut suppléer à n'importe quel joueur dans le secteur offensif : à l'aise aussi bien à gauche qu'à droite et dans l'axe, en position de 9 1/2, il peut même, en cas d'absolue nécessité, remplacer un attaquant de pointe : pour son ancien coach au SCB, Frédéric Hantz, ce garçon est tout simplement une pépite : "Parmi les jeunes joueurs de qualité que j'ai entraînés, pour moi, c'est le meilleur. Il est capable de marquer, de faire la dernière passe, de garder le ballon au milieu, de défendre... C'est déjà un joueur fuoriclase, comme on dit en Italie. À l'âge qu'il a, avec ce qu'il fait, dans trois ans, ce sera un joueur de niveau Ligue des champions."

Mario Lemina (Lorient, 4 M€)

C'est encore un Merlu qui rejoint le club phocéen. Une surprise de dernière minute, emportée au nez et à la barbe de Christian Gourcuff qui digère assez mal, d'ailleurs, de n'avoir pas eu son mot à dire lors de ce marché des transferts. On peut le comprendre : voilà qu'il apprend dans les derniers instants de ce mercato qu'il va devoir se passer d'un jeune sur lequel il avait placé tous ses espoirs. L'arrivée en échange de Rafidine Abdullah et Larry Azouni ne console guère le coach breton car, de son propre aveu, il ne connaît pas ces minots.

Un jeune, donc, de tout juste 20 ans, qui vient doubler un autre ancien Merlu : Alaixis Romao. En effet, ce dernier, arrivé à Marseille cet hiver, est l'unique milieu récupérateur du club phocéen. Une sentinelle précieuse, mais qui viendrait à cruellement faire défaut en cas de blessure ou de suspension.

A noter que Lemina, qui compte 18 sélections en L1 la saison dernière (la première, le 21 avril dernier, en remplacement de... Romao parti rejoindre les Marseillais), s'était immédiatement imposé comme LE titulaire indiscutable du poste.
C'est aussi un second Champion du Monde U20 qui rejoint, avec Florian Thauvin, le club provençal.

On connaît encore peu ce jeune joueur qui évoluait encore avec la CFA il y a moins de 6 mois. Mais il avait séduit son ancien coach par son gros volume de jeu et ses capacités techniques. Souhaitons lui bonne chance dans le grand bain !

Ce mercato s'est donc déroulé en trois phases : une ouverture sur les chapeaux de roues, suivie d'une assez longue et dure période de négociations et de tensions, et un rush final de haute volée où la pugnacité de Vincent Labrune aura finalement eu raison de l'entêtement de Michel Seydoux, mais au prix fort.
Avec, toujours dans le viseur, un Anthony Réveillère libre de tout contrat, qui pourrait encore rejoindre la Canebière dans les prochains jours.

Pas mal, pour un club qui n'a pas l'intention de s'attirer les foudres d'une Margarita Louis-Dreyfus attentive au moindre cent.

Premier enseignement : la formation, parent pauvre de l'OM, est encore une fois la grande perdante de ce mercato. les recrues de la saison dernière n'ont pas convaincu davantage. On compte pas moins de 10 départs de ce côté, en fin de contrat ou en prêt. Rafidine Abdullah, sans doute en guise d'échange de bons procédés avec Lorient, a été vendu.

Second enseignement : l'OM 2013-2014 aura une configuration nettement plus offensive que la saison dernière. De quoi espérer voir un peu plus de folie, un peu plus de jeu, et sortir de ces crispantes victoires "à la Marseillaise" et à l'arrachée.

Troisième enseignement : rajeunir l'effectif, faire le pari de l'avenir, tout en conservant ses cadres expérimentés en vue d'une campagne européenne, oui, c'est possible ! Même quand on ne dispose pas d'un budget illimité.
Quatre des six recrues sont encore des espoirs, mais quels espoirs ! Quant à Saber Khalifa et Dimitri Payet, les doyens de ce marché estival, ce sont d'encore jeunes internationaux qui ont déjà fait leurs preuves dans leurs sélections respective.

Alors certes, le budget initialement prévu a été dépassé (environ 34,5 M€ hors primes, pour seulement 500'000 € de rentrées, prix de la vente de Rafi, au lieu des 25 M€ prévisionnés), mais Vincent Labrune, pas fou, a su compenser avec des salaires pas totalement aberrants. Un argument de poids pour obtenir l'aval et le soutien de Margarita Louis-Dreyfus.

Si, en s'imposant comme le patron incontournable de l'OM d'une part, et un Président poids-lourd du championnat de France d'autre part, Vincent Labrune ne s'est pas fait que des amis - son bras de fer avec Michel Seydoux laissera des traces et nul n'oubliera les attaques acerbes de Jean-Michel Aulas - il apparaît comme le grand gagnant de l'exercice 2013 du mercato. Un Président qui voit loin, et qui compte bien inscrire l'OM parmi les grands dans la durée !

Aux garçons, à présent, de donner le meilleur d'eux-mêmes !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook