OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM : Et maintenant ?

Le Mardi 29 Octobre 2013 par

Olympique de Marseille
Une défaite difficile à accepter, des enseignements a tirer, un weekend
encore compliqué, du coaching peu compréhensible, des latéraux en grande difficulté, des centres qui arrivent au deuxième poteau, ou à des attaquants trop courts, des supporters qui en ont marre du jeu proposé.
Malgré les récentes déclarations, il nous faut absolument un 9 capable de servir de point d'ancrage, mais aussi capable de prendre des ballons dans le domaine aérien : on doit en effet être l'équipe qui effectue le plus de centre sans jamais y être a la retombée !



Une défaite contre le cours du jeu ?


La défaite de samedi est encore plus difficile à accepter quand on revoit les buts : Reims a certes fait preuve de chance, surtout sur les deux premiers buts, mais regardons nos erreurs défensives ; Sur le premier but de Reims, Abdallah "oublie" de sauter et le ballon le lobe. Puis il y a cette faute et c'est lui qui, malheureux, dévie le ballon dans ses propres buts.
Sur le deuxième, un corner joué en retrait, le joueur a tout son temps pour tirer, car il n'est absolument pas attaqué.
Pour finir, sur le troisième, il provient d'une énorme erreur de marquage : le joueur est seul au point de penalty pour fusiller Mandanda.

Sur ce match, les occasions de l'OM ont été nombreuses mais peu converties, et surtout, la révolte n'a pas eu lieu. On n'a pas senti une équipe se battre à chaque instant. Avec un mental friable sans doute lié aux résultats de ces dernières semaines, cette équipe commet donc des erreurs impardonnables pour des professionnels.

Une attaque qui marque deux buts certes, mais stérile ? Et qui tente peu ?

On a vu une attaque de l'OM combiner un peu mieux qu'à l'accoutumée.
Payet avait l'air à l'aise sur son côté gauche mais soulève un problème : comment ce joueur qui, dans ce match, a pu se trouver en situation de frappe idéale - comme il l'était à Lille - n'a-t-il jamais pris sa chance ? Peur de se louper ? Peur de se faire siffler ? Des consignes de faire tourner la balle, de jouer collectif ? Il faut tenter pour que ça rentre, la chance sourit aux audacieux !
Mathieu Valbuena paraît clairement épuisé, il garde un peu trop le ballon, ne le lâche plus au bon moment, manque de lucidité : c'est sûrement le moment de le faire souffler un peu.
Florian Thauvin par contre nous a montré tout son talent, mais aussi une combativité que l'on n'avait pas encore vue chez lui. Ça fait plaisir de voir qu'un joueur avec ce talent peut aussi se battre sur chaque ballon.
D'autres devraient en tirer les leçons !

Les leçons principales à tirer de ce match ?

Un coaching encore fébrile, des changements effectués à la 74ème minute avec les entrées de Jordan Ayew, Gignac et Lémina, soulèvent à nouveau des questions : pourquoi ne plus faire jouer Imbula qui était notre meilleur élément au milieu de terrain depuis le début de la saison, pourquoi le
sanctionner en le laissant sur le banc ?
Thauvin a bien sa place en tant que titulaire et non comme remplaçant : il faudra composer avec ce joueur pour l'avenir et peut être l'essayer en numéro 9.
Le geste de Gignac sur son but est déplacé : pour mémoire, il regarde son banc en disant "et alors ?!" : où est l'intérêt, sachant que le club traverse des jours difficiles, que de rajouter encore ceci ? Surtout quand on marque assez peu. Travailler dans l'humilité serait sûrement
plus intéressant et plus bénéfique pour tout le monde.
Puis les gens commencent à en avoir marre des belles déclarations selon lesquelles se construit un beau projet sportif, qu'on veut refaire de l'OM un grand club, etc. ? A l'heure actuelle, on ne voit rien, si ce n'est une équipe friable capable de se faire défaire à domicile par une équipe de Reims qui, sans lui manquer de respect, n'est pas une équipe de foudres de guerre.
Le problème des virages enfin : on peut voir de plus en plus souvent des personnes âgées avec leurs petits-enfants ou des gens qui viennent en famille pour voir le match à un prix plus bas qu'en Ganay. Ce n'est pas en soi un problème, mais la plupart de ces personnes ne chantent pas et passent le temps à regarder le match comme des spectateurs et non en
tant que supporters : cela devient gênant car l'ambiance à domicile se dégrade, et ce n'est pas digne de notre club !

Vous l'aurez compris, l'heure n'est pas à la rigolade ni à la plaisanterie : Messieurs les joueurs, réagissez ! Et vite ! Les joueurs passent mais le club reste, alors mouillez le maillot comme il se doit ou ne portez plus la tunique de l'Olympique de Marseille !

Retrouvez Seb sur sa page Facebook


Réagir sur Facebook