OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Tribune Libre : Baup l'Éponge, l'unique responsable ?

Le Mardi 05 Novembre 2013 par

Olympique de Marseille
Comme d'habitude, OM-Passion vous ouvre sa "Une" pour une Tribune Libre, un sujet sensible qui vous tient à coeur. Supporter passionné et sans concession, Le Corbeau Phocéen décrypte l'actualité et la situation de l'OM avec sa plume trempée dans le vitriol. Âmes sensibles s'abstenir...

Formalités mises à part, c'est avec une encre couleur rouge que ces quelques lignes sont couchées. Rouge comme les yeux qui chialent de voir cette équipe, rouge comme lorsque l'on voit Baup l'Éponge, l'unique responsable ? Passées les formalités, c'est avec une encre couleur rouge que ces quelques lignes sont couchées. Rouge comme lorsque l'on voit ce que "ces gens" ont fait de notre OM aujourd'hui. Rouge encore, comme la colère que tout supporter marseillais qui se respecte doit avoir en "contemplant" son OM aujourd'hui. L'intro finie, trois responsables sont désignés dans cet article.

Dans l'ordre chronologique. Mon cher Vince'. Médaillé d'or. Baup l'éponge, pour ses choix et tertio à égalité avec le coach à la casquette, notre médaillé olympique, tombeur du record en matière de pourrissement d'un club, j'ai nommé José Anigo.

Vu que c'est le jour de la remise de prix commençons par Vince, celui qui compte gagner une course de chevaux avec un, que dis-je deux, âne(s).
Non, parce que Vincent j'ai deux-trois choses à t'expliquer aujourd'hui.
Nous parler du "modèle Dortmund" tout d'abord. Comment t'expliquer ? Pour bâtir un modèle comme celui-ci, encore faut-il que le Capitaine et l'entraîneur aient non seulement les compétences mais aussi les qualités pour te permettre de mener à bien ton projet : avec Élie Klopp, finaliste de la C1, c'est du projet. Avec Jürgen Baup, c'est le projet Blair Witch.
Un coach qui se fait mettre une raclée tactique par toutes les équipes imaginables, de Fenerbahçe en passant par Lyon, Porto, Lille, la Sampdoria, Paris (2 ans consécutifs) Arsenal, Dortmund, Naples, l'AS Monaco et j'en passe près d'une dizaine. Pas UN SEUL match gagné, ne serait-ce qu'en amical, contre des équipes dignes d'intérêt. Le tout en un an et demi...
Là où Deschamps te collait des 3-0 à Paris ou à Dortmund, te battait le finaliste de la C1 chez lui, te faisait battre l'Inter, ou l'OL en finale de coupe de la ligue, le tout avec des Amalfitano et des Brandao.
Ça t'interroge pas un tant soit peu ? D'ailleurs vu l'énergie que tu mets à défendre le coach dépressif, j'ai bien peur que son fournisseur de Prozac soit en interne. Vincent je vais aussi te faire l'honneur de te consacrer un article à toi tout seul, histoire de te rappeler que si tu es sans doute un excellent gestionnaire, tu manques de compétences en matière sportive.

Passons à la médaille d'argent. Élie Baup. Alias Baup l'éponge, le coach à la casquette.
Un proverbe dit que les miracles ne se reproduisent pas deux fois. Le coach qui demande à ses joueurs offensifs de reculer et qui se chie dessus dès qu'il mène au score.
Ceux qui lisaient mes écrits sur ma page l'an dernier auraient lu que ce coach était une imposture ; que l'on avait eu droit l'an dernier à un OM indigne d'être deuxième, un OM qui n'avait plus été aussi faible et peu sûr de ses certitudes dans le jeu depuis Albert Emon, et encore. Un OM qui a gagné plus d'une dizaine de matchs sur le score de 1-0.
L'animation offensive, Élie, ça te rappelle quelque chose bordel ? Huitième attaque de L1... derrière Troyes. Relégué.
Avec plus de 100 millions de budget et un attaquant, à la charrette au Q certes, à 320 000 euros par mois, ça fait cher le café. Ça fait aussi se poser des questions. Hein la médaille d'or (voir plus haut) ?
Excuse de l'an dernier : "Il fait avec les moyens du bord". Quarante millions de mercato cette année, avec tous les cadres gardés. Faudrait qu'on m'explique ce qu'il y a à bord.

Zéro phase de jeu, zéro ambition, zéro discours. Paraît même que les remplaçants voient tellement peu sa tronche qu'ils le confondent avec le préparateur physique.
On se demande après pourquoi les joueurs en ont plus rien à branler de ce club. L'OM ne gagne non seulement plus aucun match crédible, mais se chie en plus dessus contre les équipes les plus risibles de notre championnat, Bastia, Reims, Nice et autres.
Ajoutons à cela que Baup n'est pas seulement dépressif, sans idée et sans ambition, il est aussi psychorigide. Il faudrait un autre article pour détailler tes choix risibles. D'ailleurs rappelez-moi, quel jeune joueur a progressé sous Élie Baup, lequel ?
Nkoulou risque de nous faire une Christanval, Imbula est méconnaissable, André Ayew n'est plus le même que sous Deschamps, Mendy prend le même chemin et Morel lui est systématiquement préféré.
Sans parler des Loïc Rémy et autres, qu'il avait déjà tués avant qu'ils virent de là. Ni de Thauvin et Payet qu'il a fait jouer pendant trois mois soit à un poste qui n'est pas le leur, soit avec la même logique que si il tirait leur poste dans un bocal en verre.

Pour finir, Anigo. José de son prénom. L'image du club, on n'en parle même plus. Il lui a tellement amoché la tronche que même le médecin au scalpel de M.J n'y peut plus rien à l'heure qu'il est.
Le pompon étant quand même avec l'événement, tragique, advenu récemment.
Ce n'est pas en homme qu'on te parle José, mais en tant que supporters marseillais. Qu'est ce qui te fera gicler de ce club ? On continue à le demander aux astres. Et à implorer le Seigneur, par là-même.
Non parce qu'à l'OM, il faut des coaches "Anigo-compatibles". J'ai envie de me chier dessus quand j'entends ça. Il faut des entraîneurs A-c, des dirigeants A-c et même des supporters A-c. Jusqu'à ce qu'on devienne du niveau de l'A.C. Pas celui de Milan, celui d'Arles-Avignon.
José tu as fais de ce club une équipe de collègues. A voir la tronche des joueurs tous sourires à la fin d'OM-Reims et du match d'hier, j'avais limite envie de venir vous dégommer au lance-roquettes.
Tu n'as pas seulement implanté la loose et le copinage dans ce club, en faisant venir tous les joueurs minables originaires de Martigues et d'ailleurs, avec tout le respect que je leur dois, mais tu as décimé le professionnalisme dans ce club. Pour nous amener tes joueurs en bois, du chauffeur-livreur Abdallah à l'ancien obèse Gignac, il te faut l'intro. Comprenez le coach bien docile.

On a compris ton système, Paulo ! Avec toi c'est chaque année un pas en avant, quinze en arrière, grâce à ta capacité de nuisance ! Je finirai sur cette note, en guise de conclusion. Un peu de dérision pour vous mettre à tous les claques que vous méritez, ça ne fait pas de mal, c'est sûr.
Ce qui risque de vous faire un peu plus mal, vous les trois médaillés, si vous ne vous réveillez pas et que vous ne redressez pas la barre, c'est la colère du désespoir des supporters qui en ont encore quelque chose à foutre de ce club. Réveille-toi Vincent, et pour une fois, oui pour une fois, cesse de te cacher !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook