OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 0-1 Nantes
Tant sur le plan taquetique que téquenique...

Le Samedi 07 Décembre 2013 par

Olympique de Marseille
Sacha, du blog Coupdufoulard, Taquetique & Téquenique et supporter de l'OM depuis toujours, est passionné de tactique. Obsédé par les schémas, palettes ou autres graphiques, il propose pour OM-Passion ses analyses plus ou moins foireuses... ou pas.


Après sa défaite au stade Pierre-Mauroy à Lille mardi (0-1), l'Olympique de Marseille a démontré qu'elle était incapable de gagner face aux gros, ayant déjà perdu ses matchs face à Paris et Monaco. Le FC Nantes avait donc l'occasion de repasser devant les Olympiens et confirmer que les hommes d'Élie Baup ont définitivement du mal avec les gros du championnat. Cependant, l'ancien technicien du TFC avait comme arme deux dispositifs pour cette rencontre : 4-3-3 en première mi-temps, 4-2-3-1 en deuxième.

Le milieu nantais s'impose

Absent jusqu'à la trêve (au moins) pour une blessure à la clavicule, Valbuena, qui intrinsèquement est certainement le meilleur élément marseillais, suscitait les interrogations autour du futur tactique de l'OM sans le meneur de l'Equipe de France. Par conséquent, Lemina et Cheyrou formaient devant Alaixys Romao le premier rideau du pressing du club phocéen en l'absence de "Petit Vélo". Malheureusement pour Elie Baup, son plan va échouer puisque les deux milieux centraux olympiens, Cheyrou et Lemina, sont rapidement pris par Birama Touré et Lucas Deaux. Après le match, Souleymane Diawara déplore que son équipe "a manqué d'agressivité dans la récupération du ballon". Constat assez juste...

La défense marseillaise trop fébrile

En plus des problèmes au milieu de terrain, les hommes de Michel Der Zakarian ont pu profiter de grandes largesses défensives de la part des phocéens. Les montées (parfois inutiles) des deux latéraux Mendy et Fanni ont offert aux nantais de grands boulevards à Gakpé et Bessat, qui n'en demandaient pas tant. Il devient donc plus facile aux canaris pour contre-attaquer, d'autant plus que les espaces laissés à Touré et Deaux, dépositaires du jeu de leur équipe samedi soir, permettaient d'encore plus s'appliquer.

Olympique de Marseille
Cheyrou et Lemina semblent clairement en difficulté puisque leur mauvais alignement laisse Touré sans opposition. Lemina ne réagit pas assez vite et Cheyrou, attiré par l'espace devant le Malien, délaisse Lucas Deaux derrière lui. Le milieu nantais peut donc tranquillement servir Djordevic dans la profondeur, parti dans le dos de Diawara


L'OM sans solution

L'Olympique de Marseille n'a eu en première mi-temps aucune occasion nette dans le jeu. La faute à un bon pressing nantais, qui a forcé les deux attaquants de côté, Payet et Thauvin, à jouer dos au but. Valbuena manquait donc énormément aux Marseillais, qui n'avait plus ce joueur capable de briser les lignes. Lemina et Cheyrou, qui auraient du jouer ce rôle, ont joué bien trop bas. Cheyrou, encore très faible samedi soir, a causé le même problème que face à Lille, incapable d'apporter offensivement.

Du mieux en attaque pour l'OM

Elie Baup semble, à la mi-temps, avoir trouvé la solution à ses problèmes offensifs. Il repasse donc en 4-2-3-1 : Khalifa, qui remplace Lemina, passe à gauche et permet à Payet de jouer en position de meneur de jeu. Un choix qui a offert aux Phocéens plus de possibilités en attaque puisque plusieurs attaquants se présentaient donc dans la surface de réparation nantaise. L'intention de l'ex-meilleur buteur du championnat dans ses déplacements était intéressante, certes, mais trop rare.

Olympique de Marseille
La plus grosse occasion nantaise part une nouvelle fois du côté droit, où Gakpé, tout seul sur son côté suite à un égarement de Mendy, reçoit un long ballon de Djilobodji. Le milieu droit se joue de l'ancien Havrais et bénéficie de l'excellent appel de Jordan Veretout, qui entraîne Diawara et Nkoulou dans son sillage. Djordevic demeure sans marquage et ajuste Mandanda qui sauve les siens


Toujours des espaces pour Nantes

Cependant, les maux olympiens n'ont cessé en deuxième période. En effet, Mendy a régulièrement oublié Serge Gakpé derrière lui, déstabilisant l'arrière garde marseillaise, et le mauvais positionnement de Diawara et Nkoulou n'ont rien arrangé. A l'image de la défaite à Lille, Elie Baup s'est montré impuissant. Le manque d'envie et d'agressivité des Marseillais s'est fait ressentir au milieu de terrain, largement dominé par les Nantais en première mi-temps par l'intermédiaire de leur doublette Touré – Deaux. L'absence de Mathieu Valbuena a cruellement fait défaut à l'OM mais les remplaçants recrutés lors de l'intersaison n'arrivent toujours pas à montrer que le club peut réussir sans ses cadres : André Ayew aurait également pu se sublimer dans un 4-3-3 qui lui va bien, mais qui n'a pas marché samedi soir.

L'apparition des "Baup démission" dans les virages du Vélodrome en fin de match, et cette incapacité à obtenir des points contre les équipes devant elle, pose un constat dur à encaisser : l'OM reste assez loin du niveau de jeu du trio de tête et cette place européenne sera difficile à aller chercher.

Retrouvez l'intégralité de l'analyse et la palette de Sacha sur Coupdufoulard, Taquetique & Téquenique.

Voir aussi : Baup est débarqué !


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Nantes
Championnat - Journée 17
Ven 06/12 à 20H30/2013
Feuille de match - Historique