OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-2 Toulouse
Match nul, le mot est juste.

Le Dimanche 02 Février 2014 par

Olympique de Marseille
Je cherche, je cherche. A force de voir des purges, j'arrive presque à ne plus trouver les mots pour les décrire. Avec un match aussi mauvais qu'ennuyant, j'ai quand même quelques histoires à vous raconter. Accrochez-vous, ça parle de coups de pied arrêtés, de jeu médiocre et des fois, un peu de choses positives. Et ça commence bien. A croire que cela est devenu une coutûme, quand tout les éléments sont réunis pour permettre à l'OM de faire la bonne opération du week end, l'OM ne le fait pas. Avec les défaites successives de Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes ou encore Reims, tout les résultats étaient en faveur des Marseillais à l'approche de cet OM-Toulouse. En disposant idéalement d'une série de 3 matchs à domicile et en ayant gagné le premier, les phocéens pouvaient dès ce soir revenir à seulement 3 points du podium tant convoité. Très logiquement, après la très mauvaise série de ces dernières semaines, l'OM doit enchaîner les victoires et tant qu'à faire, glaner les 9 points. Enfin oui, ça c'est en théorie.Parce qu'en pratique, c'est une toute autre histoire. Bah ouais, une victoire à Valenciennes c'est déjà bien, pourquoi en demander plus ? Faut bien se reposer de temps en temps, alors un petit retour aux sources s'impose : laissons donc place au jeu médiocre et à la soumission récurrente.

21h, le coup d'envoi est donné. Beaucoup d'espoir dans la tête des supporters, on apercevra même une banderole chez les Ultras : "2ème round, Et avec la manière.."! qui fait suite à celle de Mercredi. Un début de match pas franchement idéal avec un OM qui peine à rentrer dans son match, et des toulousains bien en forme qui parviennent rapidement à se créer une occasion dangereuse. Et malgré ça, sur une bonne passe de notre petit Vélo national, c'est Dimitri Payet qui vient inscrire le premier but de la rencontre (7'). 1-0 donc, on dira que le match commence plutôt bien. Comment ça qui est Payet ? Ah, pardon. Payet c'est l'hOMme qui disparaît, marque un but, et re-disparaît ensuite. Trêve de taquinerie, le match se poursuit donc.

On passe tout juste la 10ème minute lorsque le point de corner est désigné en faveur des toulousains. Didot le frappe, Braithwate prolonge sur Ben Yeder qui marque sereinement le but de l'égalisation devant une défense.. passive. Viens ensuite une très très longue période d'environ 20 minutes, durant laquelle les Marseillais se font clairement malmené par le Téfécé. Les hommes d'Alain Casanova se procurent des occasions et dominent ce match devant des Marseillais absents. Et sans savoir pourquoi, contre toute attente, André-Pierre Gignac bénéficie d'un ballon qu'il travaille côté droit pour trouver ensuite Valbuena aux 6 mètres.. ça fait but ! 2 buts à 1 à la 40ème minute, un but précieux avant la mi-temps qui arrive à grand pas.

La deuxième période est lancée. En bon supporter que nous sommes, on pense marquer rapidement pour ensuite être à l'abris et conserver l'avantage. Oui.. mais non. L'OM en a décider autrement et le montre dès l'entame de la seconde période en permettant aux toulousains de se procurer une action dangereuse. Cette mi-temps sera le reflet de l'équipe Olympienne actuellement proposée. Le néant. Mais le pire est à venir, lorsque Toulouse bénéfice d'un nouveau corner. 59ème minute de jeu, Aurier s'offre le but de l'égalisation qui relance complètement le match. Enfin.. le match toulousain, car les marseillais ne sont pas réellement décidés à produire plus de jeu ce soir. Le match se terminera heureusement sur un 2-2, et la frustation est à son comble.

A retenir

- Ce n'est un secret pour personne, l'OM ne fait plus peur. L'adversaire qui se rend au Vélodrome, vient clairement poser ses attributs sur le front des joueurs marseillais pour leur arracher les 3 points. Bien heureusement ce soir, les deux équipes repartiront avec un point chacune. Un bon point côté Toulouse, comme une défaite côté Marseille.

- Aussi fébrile soit-elle depuis un certain nombre de matchs, le constat est plus qu'alarmant. La défense olympienne est fantomatique, inexistante, ridicule, et si vous me laissez 2 heures je vous sors mon dico des synonymes. D'un Rod Fanni absent depuis des mois à un N'Koulou avec la tête ailleurs et en passant par un Benjamin Mendy pas franchement plus convainquant que le bon vieux Morel que l'on aime taquiner, la défense est clairement à la rue. Et quitte à parler de faiblesse, parlons-en. Le milieu Olympien à marquer les esprits ce soir, tant sa prestation était pauvre. De Lemina à Romao, l'histoire est la même. Le niveau est faible, trop faible. Va falloir rapidement se reprendre, rien ne va plus dans cette équipe.

- Les coups de pieds arrêtés, ce fléau. Alors que chacun des corners et autres coup francs nous angoissaient au plus haut point, on peut constater ce soir que le niveau n'a pas franchement évolué. Deux buts encaissés, sur.. deux corners. Et sur les coups francs, on ne pourra pas dire beaucoup mieux de l'organisation Olympienne.

En bref, vous l'aurez compris : c'est un peu comme une défaite. La frustration est là, l'énervement aussi. Pour vous la faire courte, parce ce que bon, j'ai bien mérité un p'tit jaune après avoir écrit tout ça : l'OM devra obligatoirement s'imposer face à Bastia la semaine prochaine pour raccrocher au plus près le podium et aborder le match à Saint-Etienne de la meilleure des manières.
Et n'oubliez pas, forza l'OM..

© Photo : Saintmtex


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Toulouse
Championnat - Journée 23
Dim 02/02 à 21H00/2014
Feuille de match - Historique