OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 3-1 Chievo Vérone
It's raining OM, Allelujah !

Le Samedi 02 Août 2014 par

Olympique de Marseille
Lors donc, 3000 supporters marseillais dans un stade de 2000 places, des fumis, des banderoles, une ambiance de dep' comme si on jouait un huitième de finale de LDC : on est au Pontet, petit village de la banlieue avignonnaise, à 80 kilomètres à peine du stade vélodrome : toute la Provence parle Marseillais ! Non, c'est pas moi qui exagère, c'est les ôtres qui minimisent !
C'est comme si c'était le grand soir : après trois victoires et un match nul face à des adversaires eux aussi en cours de préparation mais qui, sur le papier, présentent bien, les Olympiens doivent convaincre une bonne fois pour toutes, leur public évidemment, mais surtout Coach el Fada, à tout juste une semaine de la reprise.


Ça commence sur des chapeaux de roue dès le coup d'envoi : le Chievo repousse coup sur coup deux centres de Dja Djédjé ; à la récupération, Thauvin loupe le cadre. Une minute plus tard, Michy prend sa chance ; son tir est dévié de justesse en corner.
Encore un instant plus tard, c'est Romao qui ajuste une volée sous la barre, repoussée d'une claquette de Seculin au dessus du but.

Moins de trois minutes plus tard, Batshuayi justifie sa titularisation, mais Seculin pare une nouvelle fois.

J'vous fais pas l'intégrale, sinon, on y est encore demain matin : au cours de cette première période, l'OM pousse, encore et encore tandis que les nuages s'amoncellent au-dessus du stade de Fargues. AC/DC, toussa : l'électricité dans l'air se traduit sur le terrain ; impuissants, les Italiens multiplient les fautes, et Tony Chapron justifie logiquement son surnom de "Monsieur Carton". Normal.

La domination olympienne paye dès le quart d'heure de jeu. Pour sa troisième tentative, juste le temps de trouver la bonne position, Thauvin, totalement abandonné par la défense véronaise, trompe Seculin.

OM 1-0 Chievo Verone (16ème)

La météo se fait de plus en plus colère, il tombe des hallebardes sur Vaucluse ; entre deux éclairs du feu du ciel, les Olympiens continuent d'asseoir lur domination : la Main de Zeus veille sur les enfants de la Canebière, même si les trombes d'eau et la nuit précoce qui s'abattent sur Le Pontet ne leur permettent pas de concrétiser leurs innombrables occasions, en dépit d'une équipe italienne réduite à 10 après l'expulsion de Meggiorini : Le petit Chapron a (encore) vu rouge...

A la pause, et alors qu'une bonne partie des spectateurs court se mettre à l'abri, les cieux incléments en remettent une couche : du Ventoux à Avignon, de Châteauneuf-du-Pape au Luberon, on ne distingue plus rien que des éclairs rouges dans la nuit déjà noire (rappelons qu'il n'est que 20H45 et qu'à cette saison, le soleil se couche aux alentours de 21H30) et le scintillement de la pluie qui gauge lentement mais sûrement le terrain...
Monsieur Chapron estime cependant que la sécurité des joueurs n'est pas menacée, et que le terrain reste praticable. Il autorise la reprise du jeu.

Comme de coutume, la reprise signifie coaching, les deux entraîneurs se livrent donc naturellement à un duel stratégique.

L'OM revient sur le terrain avec les mêmes intentions qu'en début de période et ne tarde pas à concrétiser : sur un corner de Thauvin, Nkoulou place idéalement sa tête, laissant Seculin impuissant.

OM 2-0 Chievo Verone (49ème)

Fort de la suprématie de l'OM, Marcelo Bielsa songe à gérer ses joueurs et fait entrer la team syndicale. Je tairai les noms par respect envers leur mémoire. Le résultat ne se fait pas attendre : les Italiens profitent d'un moment de flottement pour construire leur unique action du match, qui fait mouche !

OM 2-1 Chievo Verone (65ème)

Les joueurs de Marcelo Bielsa ont cependant bien intégré les leçons du coach fada : mentalité lâche-rien, toussa... André Ayew sonne la charge de la révolte, en vain, mais montre l'exemple.
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, profitant d'une double faute de Fraga puis Seculin, Gignac, sur une passe longue de Romao, se serait fait maudire sur 812 générations s'il avait loupé l'inratable.

OM 3-1 Chievo Verone (73ème)

La météo, loin de s'arranger, rend la fin de match de plus en plus compliquée. le terrain devient impraticable. il est temps que ça s'arrête. Dont acte.
Tony Chapron, qui aura sorti 5 jaunes et 1 rouge au cours de cette rencontre, a l'air d'accord avec moi.
Les deux équipes se séparent sur un score logique.

Après une bonne phase de préparation, l'OM devra désormais confirmer, physiquement, tactiquement et techniquement, sur les seuls matches qui comptent vraiment : ceux du championnat. On attend évidemment également avec impatience la conférence de presse de Marcelo Bielsa, qui annoncera ses objectifs en conférence de presse jeudi 7 août. Yapluka !




  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Chievo Vérone
Match amical
Sam 02/08 à 20H00/2014
Feuille de match