OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Mercato : Le jour où tout peut basculer... ou presque !

Le Lundi 01 Septembre 2014 par

Olympique de Marseille
Le mercato ferme ses portes ce soir sur les coups de minuit. Communément appelé "le jour le plus long", ce dernier jour de mercato devrait être une nouvelle fois agité sur la Canebière.

L'expérience de ces dernières saisons tout d'abord (départ in-extremis de Niang, arrivées tardives de Gignac, Rémy, Lemina ou Thauvin et j'en passe) va dans le sens d'un dernier jour pas vraiment de tout repos du côté de l'État- Major olympien. Ajoutons à cela un mercato en deux temps du côté de l'OM, pas forcément du goût de Marcelo Bielsa qui aurait préféré connaître l'effectif définitif trois semaines avant la reprise programmée fin juin. Bref, tout laisse à penser qu'il y aura encore du mouvement dans la Capitale provençale aussi bien au niveau des départs que des arrivées.

Du côté des départs tout d'abord, si Modou Sougou partira à Evian sous forme de prêt pour la deuxième année consécutive, plusieurs inconnues persistent. Quid de Rod Fanni ? Ce dernier, placé dans le fameux "loft" depuis le début de l'été, a disputé 90 minutes avec la réserve (CFA2) – le tout sous les yeux de Bielsa - ce dimanche (victoire 4-2). Une première depuis le 22 mars (OM 0-1 Rennes). Pas avare en plaisanteries, ce dernier se dit "sur répondeur". Sa situation n'est pas clarifiée pour autant. Il en va de même pour Benoît Cheyrou. Le milieu de terrain avait tranquillement fait la préparation avec l'effectif pro avant d'être placé avec les indésirables. La proposition de prolongation d'un an de son contrat (qui court jusqu'en 2015) assortie d'une baisse de salaire de 100 000 euros mensuels et d'une reconversion dans le staff technique pourrait convaincre le joueur âgé de 33 ans. Dans le "loft", le cas Amalfitano devrait également se décanter dans la journée. Celui qui avait montré toute sous incompréhension quant à sa mise à l'écart pourrait finalement rebondir dans son ancien club, Lorient, ou à l'ASSE, voir si l'herbe est plus verte.

Par ailleurs, après les départs de Valbuena (7M€, Spartak Moscou) et Mendes (5M€, El Jaish) qui se sont tous deux imposés à Marseille, celui d'André Ayew est dans l'air du temps. Le fils d'Abedi Pelé, formé au club, a presque toujours été un titulaire indiscutable ces dernières saisons. Dans cet OM version Bielsa c'est encore le cas. Nul doute que sa combativité et sa polyvalence plaisent au coach argentin. Toutefois, l'OM est très bien armé offensivement et en cas de belle offre d'un club de Premier League, ni le joueur ni le club ne devraient se montrer réticents.

Le secteur offensif, fort des arrivées rapides de Batshuayi (ex-Standard de Liège, 7M€) et de Romain Alessandrini (ex-Rennes, 5M€) ainsi que de celle plus tardive de Barrada (ex- Al Jazira, 4,5M€) est très bien pourvu. Depuis le début de saison c'est d'ailleurs l'attaque qui s'est montrée plus convaincante qu'un secteur défensif qui - en l'absence de joueurs de métier - met du temps à trouver ses marques. Les progrès entrevus à Guingamp (victoire 0-1) et face à Nice (victoire 4-0) ne doivent pas faire oublier qu'il y a trop peu de joueurs disponibles à ce poste. Le retour de blessure de Mario Lemina ne peut être que bénéfique. Toutefois il s'avère indispensable de recruter au minimum un défenseur central gauche et un latéral droit. Un temps évoquées, les pistes menant à Manquillo, Rekik, Isla ou encore Stambouli n'ont pas abouti. Doria, un jeune défenseur central brésilien (19 ans, 1 sélection) serait attendu sur le Vieux-Port aujourd'hui. Son agent a confirmé l'intérêt porté par l'OM. Toutefois rien n'est fait, et encore moins lors de ce dernier jour de mercato qui peut être celui de toutes les surprises...

Sur les coups de minuit, l'effectif pour les six prochains mois sera acté, de quoi voir l'avenir plus sereinement. Ou pas !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook