OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Lens : Rebondir !

Le Samedi 01 Novembre 2014 par

OM - Lens : Rebondir !
Après avoir marché sur l'eau, et sur leurs adversaires, pendant 2 mois, les olympiens connaissent donc un petit coup de moins de bien avec deux défaites consécutives, à Lyon en championnat et à Rennes en coupe en bois. La défaite à Lyon fut frustrante (l'OM a largement fait jeu égal avec les gones) et injuste, celle à Rennes... frustrante et cruelle avec le but décisif encaissé dans les arrêts de jeu. Même si certains médias parlent, hâtivement et bêtement, d'un début de crise, il n'y a pas le feu dans la maison OM, loin de là.

Aucune équipe ne « vole » pendant 12 mois consécutifs en gagnant tous ses matchs, même pas le Barça, le Real ou le Bayern. L'état de forme des joueurs varie au cours de la saison et le jeu de Bielsa, basé sur un pressing constant et un rythme effréné, est très exigeant et entame logiquement les réserves physiques des joueurs. Le coach argentin a fait tourner, un peu, son effectif à Rennes avec des prestations individuelles mitigées de la part des remplaçants (décevantes pour Barrada, Alessandrini et Lemina, bien meilleures pour Samba, Fanni et Batshuayi) mais s'appuie sur le même 11 de départ depuis 3 mois. Doria, acheté à prix d'or par Labrune en fin de mercato, n'a disputé aucun match officiel depuis son arrivée... Mais Bielsa devra revoir ses plans, contraint et forcé. Morel est blessé et manquera la réception de Lens et le déplacement à Paris. Ce même déplacement se fera sans Ayew suspendu (Morel l'étant aussi). Pour recevoir Lens Bielsa doit revoir la moitié de sa défense puisqu'en plus de l'absence de Morel, il doit faire avec la suspension de Dja Djédjé, expulsé à Rennes. Fidèle à ses habitudes, le coach argentin a communiqué son 11 de départ à l'avance et on sait que Fanni (dans l'axe) et Lemina (au poste d'arrière droit) seront titularisés pour pallier ces absences.

L'expulsion de Dja Djédjé a fait couler beaucoup d'encre, il faut dire qu'elle a eu des répercussions sur le groupe olympien. Sur le coup Gignac (irréprochable sur le terrain mais qui gagnerait, peut-être, à ne pas se prendre en dehors pour le cador qu'il n'est pas) s'en prend à son coéquipier et semble défendre son ami rennais Ntep. Gignac a démenti cette version des faits en indiquant qu'il demandait simplement à Dja Djédjé de se calmer et de réfléchir (ce qui n'est pas un mauvais conseil...) au lieu d'envenimer la situation. A chaud la prise de bec fut sévère entre les deux joueurs et plusieurs olympiens se sont interposés sur la pelouse pour éviter que les choses ne dégénèrent. A froid et de retour à Marseille, la tension n'était pas retombée, bien au contraire. Au moment des retrouvailles, Dja Djédjé n'a pas salué Gignac au réfectoire et l'a ignoré (on parle bien d'un club professionnel, pas d'une dispute d'une cour de récréation...). Gignac a pris cela pour un insupportable manque de respect et les deux joueurs en sont venus aux mains avec à la clé un coup de poing de Gignac sur le défenseur et une nouvelle intervention de plusieurs équipiers pour éviter que Dja Djédjé ne se venge... Un peu plus tard le calme est revenu avec une intervention salutaire de capitaine Mandanda. Les deux protagonistes se seraient expliqués plus calmement ultérieurement. En conférence de presse, Bielsa a indiqué qu'il condamnait ces comportements mais ne prendrait pas de sanction, préférant la pédagogie à la répression. Espérons que les deux garçons auront pris un peu de plomb dans la tête et ne récidiveront pas. Ces incidents sont courants dans les clubs mais n'en restent pas moins déplorables et néfastes à l'image de l'Olympique de Marseille. On tourne la page...

... et on parle d'autre chose, de foot par exemple ? Dimanche l'OM reçoit au Vélodrome Lens. Lens, ville minière où on chante « les corons » à la mi-temps des matchs à Bollaert. Lens, club bien connu pour son fervent public, ses maillots sang et or, son titre de champion en 1998... Mais Lens a connu une chute inexorable saison après saison dans les années 2000 qui l'a conduit en Ligue 2 en 2011. Les Nordistes sont remontés l'an dernier grâce notamment au boulot de leur coach Antoine Kombouaré. Le club a fait la une de l'actualité extra sportive : racheté en 2013 par l'homme d'affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, le club traverse un été 2014 particulièrement agité. Mammadov annonce d'abord sa volonté de... racheter le club anglais de Sheffield Wednesday. Mais il connait de gros soucis dans son pays (la presse annonce un temps son arrestation). Par manque de fonds la reprise du club anglais échoue, mais plus grave pour le club lensois et ses supporters, Mammadov ne tient pas ses engagements financiers avec Lens. La DNCG sévit logiquement et le club est interdit de recrutement ! Quand on sait que Lens est un promu et doit jouer ses matchs à domicile à... Amiens au stade de la Licorne (Bollaert est en travaux dans la perspective de l'Euro 2016) on comprend pourquoi de nombreux pronostiqueurs imaginent les sang et or faire l'ascenseur.
Lens est logiquement en difficulté en championnat (16ème place) mais le club, uni derrière son président Martel et son coach Kombouaré fait face et se bat. Lens a même créé la surprise dernièrement en s'imposant à Toulouse malgré une cascade d'absents et la titularisation de nombreux jeunes. L'OM serait bien inspiré d'éviter tout complexe de supériorité...

Attaquer la rencontre avec humilité n'empêche pas d'être conquérant et ambitieux. Les phocéens pourront s'inspirer de la dernière rencontre entre les deux équipes : le 25 octobre 2011 en coupe de la ligue (en bois rappelons-le), l'OM s'impose 4-0. Les buteurs s'appellent Gignac, Jordan Ayew et Rémy (doublé). Parmi les titulaires on trouve Bracigliano, Djimi Traoré, Sabo... mais aussi Lucho. Pour tourner la page après une semaine pénible (en plus du reste on a appris que Cheyrou n'était plus un joueur de l'OM, triste fin pour un joueur présent depuis 7 ans au club...) et avant de se déplacer au Parc des Princes, une victoire est impérative, et comme avec Bielsa le spectacle est toujours là on peut espérer passer une bonne soirée Dimanche soir. A 23 heures on saura si l'OM a su rebondir et se reLENSer.



Photo www.om4ever.com