OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Nice 2-1 OM
Pas glop !

Le Vendredi 23 Janvier 2015 par

Olympique de Marseille
Avoir l'occasion de reprendre au moins provisoirement la tête du championnat et passer à côté.
Proposer son premier match convenable depuis la fin de l'automne et se faire quand-même surprendre par un même pas challenger.
Pour la première fois depuis le début de la saison, passer sous la barre des 60 % de possession tout en laissant quand-même des ouvertures, que dis-je, des boulevards à l'adversaire.
Ne même pas parvenir à arracher le point du nul.
Pas glop.


Pas glop du tout, même !

Ce soir, entre CANistes, blessés et suspendus, l'OM se déplaçait diminué à l'Allianz Arena. Raison de plus pour débarquer en morts de faim, même si de son côté, l'OGCN devait aussi faire sans ses absents de poids. D'autant que le club phocéen, invaincu depuis août à domicile, mais moins heureux en déplacement, a besoin de soigner ses stats à l'extérieur s'il veut valider son ticket européen (au minimum !) pour la saison prochaîne.
Làs, c'est pas encore pour cette fois.

Les dix premières minutes sont carrément inquiétantes, avec des Aiglons qui squattent la surface marseillaise et se montrent même carrément dangereux. Pas glop.

Peu à peu, les Olympiens parviennent à s'extraire du pressing azuréen, mais le match est âprement disputé au milieu du terrain, et on ne compte plus les ballons perdus de part et d'autre. Si ça donne quelques opportunités de contres aux Marseillais, ça en offre aussi aux Niçois. Pas glop.

A mesure que les minutes défilent, l'équilibre s'inverse cependant, et les Olympiens conservent mieux le ballon. mais les approximations dans le dernier, voire l'avant-dernier geste, rendent cette timide domination parfaitement stérile, sans parvenir à éloigner le danger. Pas glop.

Les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge à la pause. Nul, ce n'est pas si dramatique, c'est même logique au vu de cette première période. Vierge, en revanche, c'est au mieux très décevant. Pas glop.

Dès le retour du vestiaire, l'OM concède un coup-franc. Qu'il repousse mal. Les Aiglons en profitent et, à trois, parviennent à tromper Romao et Mandanda. Pas glop ! Pas glop ! Pas glop !

OGCN 1-0 OM (47ème)


Se croyant déjà à l'abri, les Azuréens s'autorisent des fautes qui, en première mi-temps, leur avaient été généreusement oubliées. Gomis en fait trop, il écope d'une puis de deux biscottes, synonyme de bien mûr. Les Niçois évolueront désormais à dix. Glop-glop !

Cependant, ce contretemps n'a pas abattu le moral des Aiglons, et l'on sait qu'un effectif réduit dope au contraire souvent le mental de l'équipe. L'OGCN ne fait pas exception à la règle.

Alors que les hommes de Claude Puel subissent les assauts olympiens, une relance hasardeuse profite à Bauthéac, qui trouve Plea à la limite du hors-jeu. le centre de ce dernier finit dans les pieds de Hult qui n'a plus qu'à pousser au fond des filets de Mandanda. Pas glop ! Pas glop ! Pas glop du tout !

OGCN 2-0 OM (73ème)


Il reste un petit quart d'heure à des Marseillais très remontés pour tenter d'égaliser. Un quart d'heure au cours duquel ils ne vont plus sortir des dix-huit mètres niçois.

L'espoir renaît sur une belle passe de Giannelli Imbula qui profite à un Thauvun pour une fois pas maladroit devant le but grand ouvert de Mouez Hassen. Glop-glop-glop-glop-glop !
OGCN 2-1 OM (77ème)


Hélas, l'imprécision marseillaise continue de faire des ravages dans les minutes qui suivent, et malgré un pressing de tous les instants, les hommes de Marcelo Bielsa ne parviennent pas à trouver les chemin des filets une seconde fois.
Vraiment pas glop !

On pourrait se réjouir de revoir un OM combatif après plusieurs semaines de ce qui ressemblait à un coup de mou, voire un certain laisser-aller. Mais la combativité ne suffit pas, en foot : le but du jeu reste de marquer au moins un but de plus que l'adversaire et ces temps-ci, les olympiens peinent à y parvenir, notamment à l'extérieur. Dans une phase retour qui commence à dessiner la physionomie du classement final, le moindre point est précieux, et les Olympiens n'ont tout simplement plus le droit d'en perdre quand ils ont toute la place pour en gagner !
Vraiment, vraiment pas glop !



  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Nice - Marseille
Championnat - Journée 22
Ven 23/01 à 20H30/2015
Feuille de match - Historique