OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-3 Caen : Honteux !

Le Vendredi 27 Février 2015 par

OM 2-3 Caen : Honteux !
La composition de Marcelo Bielsa est résolument offensive. Nkoulou est blessé, Lemina suspendu, Romao, Alessandrini et Gignac (ce qui ne plait pas à Monsieur qui sèche l'entrainement en apprenant la nouvelle ce qui est très professionnel et exemplaire...) sont sur le banc : Mandanda – Dja Djedjé – Fanni – Morel – Mendy – Imbula – Ayew – Thauvin – Payet – Ocampos – Batshuayi

Le match débute en fanfare : au bout de deux minutes Batshuayi obtient un penalty. Plutôt que de, sagement, le laisser tirer à Ayew, le Belge veut se faire justice... mais son penalty est détourné par Riou. Première déception de la soirée, ça ne sera pas la dernière... Vercoutre est chaud en ce début de match et fait échec à la belle frappe de Payet.

Caen se révolte au quart d'heure de jeu : intenable, Bazile (rien à voir avec notre Basilou...) déclenche une belle frappe difficilement repoussée par Mandanda sur Imorou qui reprend instantanément mais Morel. Premier avertissement, ce ne sera pas le dernier... Caen se crée décidément de grosses occasions et Sala trouve la barre de Mandanda ! Le capitaine olympien doit à nouveau s'interposer sur une frappe de Bazile.

Malgré l'absence de but, le match est très animé et les occasions se succèdent des deux côtés : Ocampos réalise un superbe enchainement coup du sombrero – frappe des 25 mètres qui flirte avec le cadre. Caen réplique mais Batshuayi place une belle tête sur un corner de Payet : ça passe de peu à côté ! Caen perd Nangis et Bazile qui sortent sur blessure.

L'OM ouvre le score au meilleur moment, juste avant la pause : plutôt en jambe depuis le début du match, Payet frappe des 20 mètres : Vercoutre repousse mais Ayew a bien suivi et son tacle rageur lui permet de délivrer le Vél ! OM 1-0 Caen.

C'est la pause ! Première mi-temps très animée avec de nombreuses occasions des deux côtés : tout est possible pour la suite du match, l'OM devra être plus vigilant et costaud défensivement pour éviter une mauvaise surprise (ou un naufrage, une catastrophe etc...)

Caen attaque la deuxième mi-temps avec force et conviction : Mandanda sauve les siens deux fois (de plus, on en est à 4693065 arrêts depuis le début du match et 36524989725894975 depuis le début de la saison) et Mendy sauve aussi l'OM en repoussant le danger sur sa ligne.

A l'heure de jeu Bielsa lance Gignac et Alessandrini, en remplacement de Batshuayi et Ocampos. Coaching gagnant ! Après une première occase, Gignac double la mise : bien servi par Payet, Mendy frappe en force, Vercoutre repousse sur Gignac qui permet aux Olympiens de faire le break. OM 2-0 Caen

Pas le temps de souffler, ni de se rassurer... Caen réduit le score deux minutes plus tard. Seube marque de la tête suite à un corner (les coups de pied arrêtés sont décidément une faiblesse récurrente de cet OM...) et cette fois-ci, Mandanda ne peut rien. OM 2-1 Caen

Trois minutes plus tard, l'OM est KO, compté 9. Caen égalise ! Kanté se promène dans le camp olympien très tranquillement et lance Sala qui ajuste tranquillement Mandanda au milieu des plots (également nommés défenseurs) phocéens. OM 2-2 Caen


L'OM se révolte : demi volée de Thauvin sauvée par Vercoutre (enfin une action digne de ce nom pour Casper qui est remplacé par Romao) puis retourné d'Ayew qui ne trouve pas le cadre.

87ème : Bénézet crucifie un OM beaucoup trop laxiste et d'une ahurissante faiblesse défensive : le Caennais se débarrasse de Dja Djedje avec une facilité déconcertante. Sa frappe est parfaite, Mandanda battu et l'OM coule... OM 2-3 Caen


Fin du match ! Un mot revient : honteux. Prestation très inquiétante de l'OM qui encaisse des buts avec une régularité sans faille (7 en 3 matchs dont 2 à domicile face à Reims et Caen...). Mandanda, Ayew et Payet ont surnagé, les autres ont coulé. Le titre est oublié et, à ce rythme, le podium le sera bientôt également... Sale soirée au Vél.