OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

SC Braga 3-2 OM
Au coeur des Supporters

Le Vendredi 23 Octobre 2015 par

Olympique de Marseille
Déception, incompréhension, colère : c'est le sentiment général qu'inspire la défaite de l'Olympique de Marseille au Portugal hier soir en troisième journée des phases de poule d'Europa League.
Des impressions partagées tant par Sam, que vous connaissez bien maintenant et qui a vécu le match devant sa télévision, que par Sab', qui était quant à elle du voyage dans la capitale du Minho, et leurs debriefs respectifs se font écho, jugez plutôt.


Laissons d'abord la parole à Sabrina, qui n'a pas eu beaucoup de temps à consacrer au tourisme, mais a su apprécier la douceur du climat portugais : "C'est une belle journée ensoleillée à Braga, un temps méditerranéen, et une très bonne ambiance entre les supporters se fait ressentir : ça chante et ça soutient l'OM partout !"
La jeune supportrice commence d'ailleurs sa journée de la plus sympathique des façons : "J'ai eu le privilège de pouvoir être en contact avec les joueurs dans l'après-midi à leur Hôtel, auquel je me suis rendue. J'ai pu faire des photos avec Rolando, Michel, et discuter avec certains joueurs comme Rémy Cabella, Lassana Diarra et Romain Alessandrini à qui j'ai demandé de marquer un but, ce qu'il fera d'ailleurs en deuxième mi-temps."

Olympique de Marseille Olympique de Marseille


Puis c'est le départ pour cet étonnant petit stade à la configuration et l'architecture si particulières : "Nous sommes partis en cortège dès 18H00 vers le stade. Construit sur un rocher, celui-ci est atypique. On est alors dans une ambiance survoltée, ça chante et crie notre soutien et notre OM, mais au final nous serons déçus par ce match."

A partir de là, les témoignages de Samuel et Sabrina se rejoignent.

Olympique de Marseille


Sam annonce d'entrée la couleur : "Nouvelle défaite hier soir, le cauchemar continue...
Je suis tout simplement anéanti, dégoûté de ne voir aucune réaction de notre OM... comme si la situation était bonne !
Je m'inquiète sérieusement pour notre avenir, livrer de telles prestations quand on s'appelle l'Olympique de Marseille devrait être tout simplement interdit ! Hier, une fois de plus, vous n'avez rien donné, surtout en première période qui fut d'un ennui mortel !
Vous avez réussi à égaliser, bravo ! Même pas capables d'avoir tenu les dix dernières minutes pour obtenir ce point que vous n'auriez pas mérité !
"

Sab en remet une couche : "Une première heure de jeu catastrophique sanctionnée par un but marqué par Braga... Mandanda a tenté de remobiliser l'équipe mais on se fait dominer et on perd alors 2-0 et il faut un coup franc juste magnifique de Romain Alessandrini pour relancer le jeu et obtenri l'égalisation de Michy. A 2-2, les supporters sont transcendés, l'espoir est revenu... mais il sera de courte durée puisque quelques instants après, Braga reprend l'avantage. Une minute avant la fin, sur une erreur de Mandanda qui admettra ensuite "avoir tué le match". Il ne faudrait cependant pas tout lui mettre sur le dos, il a fait une belle prestation et des arrêts terribles."

Samuel tente une analyse plus poussée, explique ce qui lui semble aller, et pointe du doigt ce qui ne colle pas : "Quelques joueurs sortent du lot, comme Dja Djédjé, Sparagna, Rekik et l'incontournable Diarra, mais pour gagner un match, il faut onze guerriers sur le terrain, pas trois ou quatre ! Hier, vous avez été inoffensifs, les gars !
Quant à Michel, il n'est clairement pas l'entraîneur qu'il faut à l'OM : aucune hargne, rien... bon, il fait aussi avec les moyens du bord ; notre OM ressemble à un immense puzzle qui est loin d'être terminé !
"

Sabrina, elle, depuis le stade, est davantage dans l'émotion, la sensation brute : "Je retiens de ce match deux temps : une première heure nullissime avec des joueurs en deçà des attentes comme Barrada, la blessure de Diarra ou un Michy plutôt bon joueur mais qui fait sans arrêt des erreurs de placement ! Et une deuxième partie qui a été magique en émotions, où l'on est passés par tous les stades des montagnes russes, surtout avec ces trois buts en moins de quinze minutes. Mais au final, quelle déception que ce résultat !"

Tous deux se rejoignent sur une conclusion identique : il faut se ressaisir, et aller gagner à Lille dimanche ! Pour Sab, le chemin du retour a cependant un goût d'inachevé : "On rentre sur Marseille avec un goût amer : on est encore passés à côté de notre match ! L'OM coule, mais va très vite falloir se ressaisir : on va dimanche à Lille et il nous faut impérativement une victoire !
Quoi qu'il en soit et malgré les résultats, on reste derrière notre OM et je continuerai à les soutenir même dans l'adversité !
"
Sam, lui annonce la couleur à la fin de son debrief comme au début : clairement, nettement, fermement, par cette mise en garde : "C'est une période très difficile pour nous, les amoureux de ce club qui semble aujourd'hui sur le point de sombrer. J'espère - il faut toujours espérer - que vous allez vous bouger et tout donner dimanche car, à Pierre Mauroy, ce ne sera pas une partie de rigolade !"

De l'angoisse, certes. Mais pas encore de désespoir : ils veulent, et nous voulons tous, continuer à y croire !



La rencontre
SC Braga - Marseille
Europa League - 3
Jeu 22/10 à 21H05/2015
Feuille de match - Phase de groupes