OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Paris : Le verre à moitié plein...

Le Samedi 06 Février 2016 par

OM - Paris : Le verre à moitié plein...
Tout est une question de point de vue : les pessimistes vous expliqueront qu'à quoi bon ? Autant déclarer directement forfait face au rouleau-compresseur parisien, que ça épargnerait de la fatigue, des blessures, des suspensions et accessoirement, le ridicule. Les optimistes pensent plutôt qu'invaincu ne veut pas dire invincible, que la "malédiction" du Vel' est une vue de l'esprit qui ne peut pas durer toute une saison, et que même sans bien jouer, l'OM 2016 est sur une bonne dynamique et que tous les voyants sont au vert.
Entre les deux, il y a les chipoteurs, les coupeurs de cheveux en quatre, les indécrottables adeptes du oui, mais...


Un "classico" est toujours un match spécial, particulièrement quand il se joue au stade Vélodrome. Oui, même cette année alors que la partie semble d'autant plus jouée d'avance qu'on nous offre, encore, un joli pipage de dés en règle avec la désignation de Ruddy Buquet au sifflet.

L'Olympique de Marseille s'apprête en effet à recevoir des qataris que rien ni personne en L1 ne semble pouvoir arrêter cette saison. Des qataris qui pourraient être mathématiquement sacrés champions dès début mars, neuf journées avant la fin, si rien ne vient interrompre leur parcours.

Mais, parce qu'il y a un mais, et même une série de mais : des qataris qui s'ennuient - et nous ennuient - dans un championnat qui ne leur oppose guère de résistance. Des qataris qui n'ont par conséquent pas encore véritablement goûté à la nécessité de se battre pour obtenir leur ahurissante moyenne de 2,7 points par match et qui, par conséquent, sont attendus au tournant par tous ceux, qui, lassés par cette monotonie, espèrent que quelqu'un - et qui mieux que l'OM pourrait relever ce défi ? - les oblige enfin à sortir du bois, à se battre, à aller chercher la victoire au lieu de se baisser pour la ramasser ?
C'est bien sur les qataris qu'est toute la pression, à vingt-heures du classico, car une contre-performance au Vel' serait pour eux une terrible désillusion et un coup d'arrêt dans leur résistible ascension.

Or si depuis le début de la saison, son propre jardin ne sourit guère à l'OM, toutes les conditions sont réunies pour que le club phocéen rompe enfin cette étrange malédiction.
Les retours de Barrada, Alessandrini et Lass, pour commencer. Le recrutement de Steven "Mondingus" Fletcher ensuite qui, en l'absence de Thauvin, suspendu, pourrait prétendre à une titularisation d'emblée aux côtés de Michy et ainsi, provoquer un changement de système de jeu d'autant plus salutaire dans les plans de Michel, que le fait qu'il s'agisse d'un joueur relativement méconnu pourrait se révéler déstabilisant pour ses adversaires.
Puis l'OM ne perd plus depuis maintenant onze matches. Alors, pourquoi ne pas gagner ? "Y croire, c'est déjà un pas vers la victoire", disait cet après-midi un internaute sur les réseaux sociaux.
En outre, la défense olympienne, malgré sa fébrilité, est devenue moins poreuse, plus solide ces derniers temps.
Enfin, et en dépit d'un relatif désintérêt pour cette rencontre par rapport, notamment, à l'an dernier, la pression du Vel' devrait une fois de plus pousser les joueurs à se transcender pour ce match si particulier.

Il n'y a pas de recette-miracle. Comme le soulignait hier avec justesse mon supporter parisien préféré, tenter d'aller chercher les trois points obligera l'OM à se découvrir, s'exposant ainsi aux contres parisiens. Mais l'inverse est également vrai et l'on sait que cette saison, la politique de la contre-attaque, notamment grâce aux percées de Nkoudou et aux remontées de Dja Djédjé, réussit plutôt bien aux Provençaux.
Parvenir à empêcher un Ibra, certes vieillissant mais toujours capable d'exploits fracassants, de toucher le ballon sera l'une des missions des Marseillais demain soir.
Oser prendre des risques et se montrer sérieux, appliqué, précis dans le dernier geste, sera l'autre.
Si ces deux conditions sont réunies, l'OM est capable de rentrer au vestiaire avec deux buts d'avance à la pause. Et donc de flanquer un coup au moral des qataris tout en ne laissant pas à Buquet le temps de faire tourner le match au désavantage des Marseillais.
Si les Olympiens reviennent sur la pelouse avec cet avantage au score, tous les espoirs seront permis !

De toutes façons, l'OM n'a plus le choix : ce samedi, Monaco a creusé l'écart, les trois points sont donc obligatoires !

Image en petit clin d'oeil à notre ami Joey Barton

Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
el diablo el diablo
08 Février 2016 à 17H14

Mais voyons le jeu collectif n'est pas qu'une question de capacité technique. Ça suppose des notions de déplacement avec et sans ballon, de volonté de faire la passe au moment. Hier encore, quand tu vois que nkoudou, cabella ou alessandrini s'enferment dans des dribble tu vas pas me dire quand même que c'est parce qu'ils sont pas bons techniquement si ?

Et que les joueurs choisissent leur match, c'est con comme remarque. C'est sûr qu'ils vont être plus motivés à jouer paris qu'angers, un moment faut arrêter un peu aussi, le type d'adversaire joue forcément. Faut surtout voir que les joueurs ont beaucoup de mal à jouer des équipes regroupeés car Michel est incapable de proposer quelque chose permettant de CRÉER COLLECTIVEMENT des occasions. Contre Paris on a l'impression d'avoir fait un bon match car il y avait des espaces donc nos joueurs ont pu avoir parfois la liberté de tenter des frappes mais c'était toujours un résultat individuel, jamais le fruit d'une action collective. Ce n'est pas un hasard si on ne gagne plus depuis des mois au vélodrome, ce n'est pas parce que les joueurs "choisissent" leur match mais parce que bien souvent, l'adversaire vient jouer regroupé au vélodrome et ça, on est incapable de trouver une solution.
mlamer mlamer
08 Février 2016 à 15H58

Le tacle d'Aurier à la 19eme , j'ailerai bien le revoir mais aucun résumé...
Si quelqu'un a un lien?

Et pour rappel à l'allé, on se prend un penalty imaginaire de Mandanda...
El Diablo, laisse tomber avec MICHEL, la preuve est faite hier que les joueurs choisissent leurs matchs comme l'a dit MICHEL.

Et la qualité technique, les joueurs l'ont ou pas, mais MICHEL n'y peut rien.
el diablo el diablo
08 Février 2016 à 15H05

@Shadow3105

Tu m'expliques les oublis de Buquet ? Parce qu'honnêtement, je n'en vois aucun mise à part l'épisode bizarre de Luiz. Parce que la touche qui amène le but est clairement pour Paris. Donc donne moi un exemple où il y a eu une erreur qui a changé le match

La faute d'Aurier sur Nkoudou qui partait en contre et que Canal + n'a pas daigné montrer ?
Après en tant que tel je ne trouve pas en soit que l'arbitrage ait été un gros point noir du match hier soir. Mais je le redis, tout le monde semble penser que l'OM a fait un super match hier mais c'est semi-vrai. Les joueurs ont simplement mis plus d'intensité, portés par diarra et isla qui étaient on fire. Mais pour le reste, comme d'habitude il n y avait aucune combinaison offensive, aucun jeu collectif. On a très peu de centres réussis et quasi toutes nos occasions sont le résultat d'actions individuelles ou de cafouilli (type le tir de michy sur le corner). Alors oui c'est sûr qu'on pourra dire que si les joueurs mettaient la même intensité à chaque match, on aurait probablement des meilleurs résultats. Mais ça ne change rien au fait que 6 mois après avoir pris les commandes de l'équipe, Michel n'a toujours pas fait progressé celle-ci d'un pouce en termes de jeu collectif.
Shadow3105 Shadow3105
08 Février 2016 à 10H13

@Bab Joo

Tu m'expliques les oublis de Buquet ? Parce qu'honnêtement, je n'en vois aucun mise à part l'épisode bizarre de Luiz. Parce que la touche qui amène le but est clairement pour Paris. Donc donne moi un exemple où il y a eu une erreur qui a changé le match
Gulli Gulli
08 Février 2016 à 09H09

@Bab Joo

Un monsieur souvent au mauvais endroit au mauvais moment. Des gros soucis de marquage pour lui. Mais au moins sa vitesse de transition est supérieure à celle de Lucas Silva, ce qui est un moindre mal.

Bon, on est à 5 points de Nice qui joue beaucoup plus mal depuis 2 mois, il faut confirmer ce niveau de jeu au Vélodrome jusqu'à la fin de saison si on veut espérer quelque chose de cette mauvaise saison. Ce serait inespéré.
yank64 yank64
08 Février 2016 à 09H05

On sort un gros match et c''est bien dommage que l'arbitre siffle n'importe comment....comme si Paris avait besoin de ca...
mlamer mlamer
08 Février 2016 à 07H59

Alors Bab' tu dis là, ce que je pense depuis le début ! Ce sont les joueurs qui jouent.
Mais tu dédouane quand même trop facilement LABRUNE qui lui, les a recrutés...

Certes il n'a plus de sous, MLD veut vendre et met les comptes à plat.
Mais il a quand même hyper mal géré les départs ( gratuits) et les arrivées de joueurs inconnus et fantomatiques.

Mais bien sur que si les joueurs avaient joué comme ça tous les matchs on serait devant Monaco.
Mais il faut aussi se dire que la sauce ne peut prendre dans une équipe renouvelée à 90% qu'après un travail assez long, que MICHEL a commencé son travail qu'à la 3 ème journée, qu'il ne connaissait ni les joueurs ni la France.

Et oui, les joueurs, mais n'ont-ils pas joué en surrégime hier soir?

L'avenir le dira.
Bab Joo Bab Joo
08 Février 2016 à 02H52

Juste un dernier mot avant d'aller m'horizontaliser : On n'en parle pas, mais Isla est un Monsieur ! :sm6:
Bab Joo Bab Joo
08 Février 2016 à 01H14

Au moins, ils savent apprécier les bonnes choses ^^

[url=http://www.casimages.com/i/16020801225926150.jpg.html][/url]
Bab Joo Bab Joo
08 Février 2016 à 00H43

@OMP

Suite d'un édito qui tient davantage du coup de gueule que du résumé ici : http://www.ohaime-passion.com/article_1739_om-1-2-paris-encore-un-coup-d-epee-dans-l-eau.html

:suicide:
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires