OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Trelissac 0-2 OM : L'OM ira en car !

Le Vendredi 12 Février 2016 par

Trelissac 0-2 OM : L'OM ira en car !
Je sais, elle est facile, et usée jusqu'à la corde. Mais en même temps, cet OM mérite-t-il vraiment de se déplacer en jet privé ? Bref, l'OM a gagné sans forcer son talent son billet pour le quart de finale de Coupe de France, face à un adversaire qui a tout donné mais ne pouvait pas plus, et qui aurait mérité au moins de ne pas repartir fanny vu le peu d'enthousiasme qui a été opposée à sa belle mentalité.

Car ne nous voilons pas la face, cette victoire ne peut dissimuler la faiblesse intrinsèque de l'Olympique de Marseille version 2015-16 : son arrogance. Sa fâcheuse tendance à prendre de haut tous ceux de ses adversaires réputés moins costauds sur le papier, quitte à se déchirer face aux rares cadors auxquels il lui faut heureusement, quelquefois, se mesurer.

Quelle que soit l'opposition, quel que soit l'enjeu, on n'a pas le droit de marcher pendant quatre-vingts minutes. On n'a pas le droit de laisser son adversaire faire le jeu au risque de se prendre un pion casquette, et encore moins lui laisser croire qu'il a la moindre chance de l'emporter si l'on est d'emblée convaincu du contraire. Ce n'est respectueux ni de l'adversaire, ni des supporters, ni de soi-même !

C'est pourtant exactement l'image déplorable qu'a, une fois de plus, donnée à voir l'OM ce soir à Chaban.

On passera sur les errements de Paolo De Ceglie, on commence à y être habitués. Toute la question qu'il convient de se poser à son sujet désormais est : quand se décidera-t-il enfin à assumer pleinement sa vocation de DJ ? parce qu'ambiancer le vestiaire et créer une bonne atmosphère, c'est bien, mais quand on prétend être un joueur de foot professionnel, jouer au foot quand on entre sur un terrain, c'est mieux.
On essaiera aussi d'oublier l'affligeante prestation d'Isla, très à son aise quand il est en binôme avec Lass', mais totalement à la rue dès qu'il est aligné avec quelqu'un d'autre.

Résumé :

Les onze joueurs de Trélissac sont seuls sur le terrain durant une petite demi-heure et en profitent pour s'approcher sans être inquiétés des buts de Mandanda à plusieurs reprises, notamment grâce à Cavaniol qui fait à peu près tout ce qu'il veut. Sans un Steve vigilant dès l'entame, les Aquitains auraient eu largement la place d'inscrire un ou deux pions, tranquillou-bilou !

L'OM se décide enfin à entrer en jeu à la 26ème minute, s'échauffe pendant un gros quart d'heure histoire de se mettre en jambes, et abuse de sa supériorité indiscutable sur les amateurs pour ouvrir le score par Alessandrini, bien servi par un Fletcher inspiré.

TFC 0-1 OM (34ème)

Après quoi, c'est la pause.

Si la première période a proposé quelques phases de jeu intéressantes malgré tout, ce n'est pas le cas de la seconde. Il ne se passe strictement rien. Les deux équipes s'observent en chien de faïence, l'essentiel se résume à une compétition de passe à dix au milieu de terrain. Trélissac tente quelques percées, mais est rapidement renvoyé à ses chères études par des Olympiens plus soucieux de conserver le score que d'essayer de l'aggraver.

On s'ennuierait franchement sans Mondingus ! Sans faire le show comme ses prédécesseurs Barton ou Waddle ont pu s'y amuser en d'autres temps, l'Ecossais Fletcher se révèle, pour sa première titularisation, le seul joueur convaincant de la soirée côté olympien.
Présent dans les bons coups, toujours bien placé, appliqué, généreux de sa personne, déjà auteur de la passe décisive en première mi-temps, il est logiquement récompensé de son implication en parvenant à faire mouche en deux temps, sa précédente tentative ayant été repoussée in extremis en corner une minute plus tôt.

TFC 0-2 OM (86ème)

Le fighting spirit britannique a parlé ! Mais en face, il ne s'agissait, sommes toutes, que d'une CFA qui avait de surcroît la rude tâche de remonter un handicap d'un but. On attend évidemment de oir ce que donnera le garçon face à de plus gros morceaux, en L1 et en Europa League.
Mais son envie de bien faire et son très bon sens du placement sont en tous cas les choses les plus plaisantes à retenir de ce match assez ennuyeux.

L'OM a assuré l'essentiel en se qualifiant pour le tour suivant, mais une fois de plus, sans la manière. Ça devient légèrement lassant...

Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Gulli Gulli
12 Février 2016 à 21H26

Exactement.

Autant sur Diarra, il a eu pas mal de flair, autant sur les turinois, on se l'est fait mettre comme il faut.
el diablo el diablo
12 Février 2016 à 21H23

Là dessus je suis d'accord, c'est évident que c'est avant tout un joueur de couloir. Le poste de relayeur est d'ailleurs pour moi l'un des gros manque de cet effectif, diaby étant le seul à être de haut niveau mais avec la condition physique que l'on connait. Remercions encore Labrune pour ce magnifique deal d'avoir fait partir lémina pour avoir en retour isla et de ceglie.
Gulli Gulli
12 Février 2016 à 19H55

Il a du coffre d'accord, techniquement, c'est pas le plus dégueux de l'équipe, d'accord mais tactiquement, ça se voit que c'est un joueur de couloir. Au niveau du marquage, c'est une tanche, au niveau des interventions défensives debout, c'est loin d'être efficace, et dans la relance, c'est pas non plus celui qui m'inspire le plus confiance.

Je veux bien que ce soit pas son poste de prédilection, et il n'est pas plus mauvais qu'un Lucas Silva ou qu'un Romao, mais aucun de ces joueurs ne doit jouer pour nous. De Ceglie n'aurait même pas sa place pour laver les vestiaires.
el diablo el diablo
12 Février 2016 à 19H47

Non c'est pas qu'une question d'être avec diarra ou non. Bien sûr que c'est plus facile de jouer avec diarra que romao mais ça va plus loin que ça. Isla a tendance à performer mieux dans les "gros" matchs. C'était déjà le cas avec QPR et le Chili. Faut pas oublier que c'est du dépannage d'avoir isla en relayeur, ce n'est pas vraiment son poste à la base. Il peut s'en sortir honorablement car il a du coffre, une bonne technique et cette intention de toujour aller vers l'avant. Mais ça reste du bricolage. Un diaby en capacité de jouer serait bien évidemment un gros plus.
Gulli Gulli
12 Février 2016 à 19H23

Il est moins mauvais bien entouré, nuance. En somme, comme tout le monde. Personnellement, je serais meilleur au foot à 5 avec Pogba, Zidane, Neymar et Diarra, mais je dois me contenter de mes potes. C'est pas pour autant que je suis un bon joueur. :mrgreen:
Bab Joo Bab Joo
12 Février 2016 à 19H10

Le problème d'Isla c'est qu'il n'est bon qu'épaulé par Lass'. Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé...
Minifurtz Minifurtz
12 Février 2016 à 18H01

@el diablo

El diablo reflète totalement ma pensée. J'ai l'impression qu'Isla a tendance à se mettre au niveau de l'adversaire. Contre les équipes "faibles" c'est vrai qu'il a une tendance insupportable à prendre trop de risques et à perdre des ballons très dangereux. En revanche dans des matchs comme contre Paris effectivement, on a pu compter sur lui.
De Ceglie il donne vraiment l'impression que c'est le mec de 50 ans qui essaye de se faire un petit foot avec des jeunes, il est complètement à la rue...
Gulli Gulli
12 Février 2016 à 17H49

@el diablo

C'est la logique du moins pire avec Isla. C'est ça qui me rend dingue, obligé de mettre un borgne parce qu'on n'a que des aveugles !
el diablo el diablo
12 Février 2016 à 17H11

@Gulli

Je me disais bien que j'avais déjà entendu ou vu ce nom là quelques part. Merci Nolwen. :mrgreen:

Sinon, match catastrophique d'Isla et De Ceglie. Ils n'ont définitivement pas le niveau pour l'OM, je sais encore moins ce qu'ils foutaient à la Juve, mais bon. Très bon match de Fletcher et Mandanda. Thauvin n'a jamais été dedans, Alessandrini l'a été sur une action, Nkoudou transparent.

Un match à oublier, seule la qualification importe. Mais la manière déçoit, surtout après l'engagement constaté face au PSG il y a 4 jours.

Pour Isla je mettrai un bémol Gulli, il nous a sorti quand même plusieurs prestations intéressantes ces dernières semaines, notamment contre paris. Par contre De Ceglie aucun espoir. Comme lu ailleurs, quand tu le vois, c'est comme le cauchemars où t'essaie de courir et tu y arrive pas. Je ne comprends pas pourquoi Michel l'aligne, même face à des amateurs il est dangereux pour nous, il a tout simplement pas la condition physique nécessaire. Que Michel se débrouille comme il veut mais je veux plus voir ce mec.
yank64 yank64
12 Février 2016 à 11H45

j'ia regardé pour voir Fletcher ! ben les passes sont toujours juste. il est simple et efficace. pour vu que ça dure :)
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires