OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 0-0 Bordeaux
24H avec Vincent Labrune

Le Mardi 12 Avril 2016 par

Olympique de Marseille
Vincent Labrune est un homme de communication. C'est certainement ce qui explique qu'il ait accepté la proposition qu'Ohaime-Passion lui a faite le mardi 29 mars dernier : passer une journée avec lui un jour de match. Par commodité, le rendez-vous est donc fixé à la prochaine rencontre à domicile, le 10 avril pour la réception de Bordeaux. Malgré la situation difficile, le rendez-vous est confirmé. Toute reculade aurait de toute façon eu des conséquences médiatiques, et ça VLB n'en n'a pas vraiment besoin. Rendez-vous est pris à 9h devant chez lui pour un dimanche ordinaire, ou presque...

8h59 : Nous tapons à la porte. Vincent Labrune, la voix enfarinée nous demande notre identité. Armé d'un peigne, ce dernier nous ouvre.

10h13 : Le président a fini de se coiffer. Son chauffeur vient nous chercher devant sa villa, direction la Commanderie.

10h21 : Vince' vient de s'apercevoir de sa bévue, il ordonne sur le champ à son chauffeur de faire demi-tour. Il a déjà raté la première minute d'auto-moto. Le stress le gagne. Il se ronge les ongles tout en fumant une clope.

11h02 La voiture repart de chez lui. Cette fois-ci, c'est la bonne, direction la Commanderie.

11h12 : La voiture nous dépose dans le centre d'entraînement RLD. Labrune a vu quelques tags à son effigie sur les murs de la ville. Il exulte : « c'est le début de ma célébrité ».

11h17 : Le président rentre dans son bureau.

11h18 : Le président sort de son bureau. « Mon boulot pour la matinée est terminé ! ». Il poursuit la mine déconfite : « quel dur labeur ! ».

11h23 : Nous croisons Julien Rodriguez dans les couloirs du centre. Vincent l'a invité pour l'inauguration d'une infirmerie à son nom.

11h36 : De retour dans son bureau, nous pouvons admirer la déco' cosy. Calé au milieu d'une affiche de TF1 et d'une pub pour sa boîte (« VLB production ») trône un portrait de Pape Diouf. Entre les deux yeux de l'ex-président, une fléchette est enfoncée dans le mur.

12h18 : Laburne se dirige vers le balcon pour voir la mise en jambes orchestrée par Michel avant la rencontre cruciale du soir.

12h22 : Michel met fin à la séance. Les joueurs les plus endurants ont parcouru 2 tours de terrain. Il nous confiera avoir eu peur d'avoir trop puisé sur le physique de ses ouailles.

13h05 : Un petit groupe de joueurs installe une shisha. Labrune souriant : « On a souvent dit que ce n'était pas une équipe de potes. Ils le démontrent aujourd'hui. Ce sont des activités comme celles-ci qui fédèrent un groupe ».

13h46 : Après s'être fait livrer le repas de la part d'un restaurateur étoilé de la ville, Vincent Labrune tombe nez-à-nez avec Marcelo Bielsa qui ouvre énergiquement la porte de son bureau. El loco lui propose de revenir pour « sauver l'OM et poursuivre l'aventure pour les supporters ! ». Vincent, dégoulinant à grandes goûtes pousse un hurlement. Après avoir repris son souffle et ses esprits, il se rendort. Quel cauchemar !

15h18 : Labrune allume la télé. Il veut mettre D17 mais son doigt ripe malencontreusement. Une chaîne bizarre apparaît du nom d'Arte. A l'écran, un documentaire animalier avec un berger du Larzac et ses onze chèvres. Vincent nous dit adorer la nature.

19h32 : Après avoir fait 4h de parties endiablées de Perudo* avec Michel, Vince' est conduit vers le Vélodrome.

20H02 : Le président est informé des nombreuses banderoles hostiles notamment à son encontre et celle de MLD. Lucide quant à la prestation à venir des Olympiens, ce dernier donne le feu vert pour les laisser passer à l'entrée. De la pub gratuite, c'est toujours bon à prendre.

21h09 : Labrune aperçoit une banderole de la Vieille Garde où il est cité ainsi qu'Igor Levin avocat de Margarita et MLD elle-même. Ne connaissant pas l'alphabet cyrillique il demande à une connaissance espagnole de faire la traduction. Michel accepte.

21h14 : Vince' aperçoit une banderole des MTP « Quand la tête te fais mal, que tu sens un malaise en toi, il faut lâcher prise, allez Labrune casse toi ». Trop c'est trop. Le président qui paraissait tout supporter jusque là ressort de sa veste de costard, Hector, son vieux doudou. Il prie un de ses bras droits d'accepter de former une cellule de crise en jouant aux petits chevaux.

21h19 : Vincent décide de passer aux choses sérieuses. Il appelle Matt Pokora en tribunes pour qu'il lui chante « tous les cris des SOS » de Balavoine.

21h37 : Labrune entend Benny Hill raisonner dans les tribunes. Il appelle de ce pas le responsable communication et lui ordonne de le rejoindre. Le président qui se déhanche sur cette musique entraînante tente alors un coller-serré avec ce dernier qui accepte finalement, gêné. Vince' le félicite pour ce choix de musique qui « pèse dans le game ». Heureux comme un gosse, il s'essaie à quelques notes sur la guitare dédicassée par Florent Pagny qui sera offerte en fin de match à un spectateur.

21h39 : Le président aperçoit enfin les chèvres qui déambulent dans le virage Sud. Une forme suspecte apparaît sous le Jeans de Vince'. Nous prenons peur lorsqu'il se dirige vers nous et nous serre dans ses bras. « Vous avez vu, les supporters ont du être au courant que je suis tombé sur ce documentaire à la télé tout à l'heure. Ils veulent certainement me rendre hommage. La fuite ne peut venir que de vous. Merci, vous allez contribuer à faire de moi un homme célèbre. La Nabila à barbe ! »

22h05 : Ginette, 86 ans, menace Vincent au bout du fil. « Si tu fais rien j'appelle la police pour tapage nocturne ». Devant la teneur de la situation, Laburne s'exécute. A contre cœur parce que Benny Hill c'était cool. Il demande aux électriciens du stade de couper la sono des Winners. 68€ pour tapages nocturnes, c'est une dépense qui compte dans les finances de l'OM.

22h11 : Face à la prestation pitoyable de ses protégés, Vince' regarde avec envie les posters qu'il a affiché dans le bureau présidentiel. Ce sont ceux de Christian Giménez et Thomas Deruda. La larme à l'oeil, il nous met dans la confidence : "J'aurais aimé attirer de tels joueurs vous savez". Des posters de Gimenez et Deruda ? OMmag aura vraiment tout osé dans son histoire.

22h15 : Thauvin réussit sa première passe de la rencontre.

22h16 : Le jeune joueur cède sa place à Nkoudou.

22h25 : Bob l'éponge rentre en jeu.

22h38 : Vince' aperçoit une banderole dans le Virage Sud « MLD go to Panama ». Il est frustré, lui aussi aimerait prendre des vacances.

22h57 : Il croise Basile Boli qui passait devant le bureau présidentiel. Frustré de ne pas avoir eu la traduction de la banderole, VLB demande au buteur du 26 mai 93 de ne pas épargner Michel devant la presse.

23h06 : Protégé par les policiers de la BAC, Vince' se sent pousser des ailes. Il propose un billard à son entourage. Jacqueline, 48 ans qui n'a pas touché à des boules et une queue depuis 11 ans pousse un « oui ! » torride. Elle prend une queue énergiquement. "Alors, on joue ?"

23h08 : Alors que les supporters sont toujours aussi vindicatifs, nous demandons au président s'il n'a pas peur lui l'Orléanais de subir le même sort que Jeanne d'Arc. Ce dernier ne semble pas la connaître, il nous lance. "C'est qui Jeanne ? Mais elle est où Jeanne?"

23h11 : Labrune trouve ce grabuge vraiment insupportable autour du stade. De peur que dame Ginette mette ses menaces à exécution, ce dernier souhaite aller voir les supporters pour leur demander de crier moins fort. La police l'en dissuade.

23h18 : Labrune est fanny. Avant de passer sous le billard, il essaie de remettre en question la claque subie. « On avait dit qu'on jouait sans les bandes les gars ! ».

02h12 : La traduction de la banderole de la Vieille Garde arrive aux oreilles du président. Il demande de la faire enlever. Elle n'y est déjà plus. Vincent s'exclame :« ils ont quand même bon fond ces supporters ».

02h18 : Labrune nous remercie pour cette journée en notre compagnie. « Revenez quand vous voulez, la prochaine fois c'est certain, l'OM l'emportera !»

Nul doute que la courbe du chômage se sera inversée d'ici là...

*Jeu de dés, variante du poker menteur.

(Reconstitution d'une conversation réelle entièrement pas filmée et basée sur la bonne foi de faux témoignages d'époque, le tout certifié au carbone 14 et approuvé par un arracheur de ratiches. La scène suivante, pour d'évidentes raisons de budget, sera intégralement bruitée à la bouche)

La rencontre
Marseille - Bordeaux
Championnat - Journée 33
Dim 10/04 à 21H00/2016
Feuille de match - Historique