OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

L'OM et la Coupe de France

Le Samedi 23 Avril 2016 par

L'OM et la Coupe de France
Vingt-sept ans. Voilà une éternité que l'OM n'a plus ramené la Coupe de France sur la Canebière.
Le club phocéen est aujourd'hui en finale de cette coupe mythique.
L'adversaire n'est pas inconnus, le rival Parisien sera le grand adversaire de cette finale qui peut sauver (ou presque) une saison inachevée.


La Coupe de France et l'OM, c'est une vieille histoire. Si vieille que les moins de 30 ans ne peuvent pas la connaître. Il faut en effet remonter à la saison 1988-1989 pour voir l'OM la remporter à l'issue d'une de ses plus belles finales de l'histoire, grâce à un Papin stratosphérique et une victoire 4-3 sur le Monaco d'Arsène Wenger. Et depuis ? Plus rien, ou presque. Même aux plus belles heures de Tapie, la Vieille Dame a toujours pris un malin plaisir à se refuser aux olympiens, parfois au dernier moment (finales perdues en 1991, 2006 et 2007), parfois pour des raisons dramatiques (catastrophe de Furiani en 1992), souvent pour l'avoir trop négligée (élimination face à des équipes amateurs ou de L2.)
Ainsi, Gueugnon en 2000, Châteauroux en 2001, Angers en 2004, Carquefou en 2008, Quevilly en 2012 ou encore Grenoble la saison dernière.

Souvent, aussi, sur le chemin du Parc des Princes puis du Stade de France, il y eut la bête noire, un PSG euphorique dans ces Classicos de coupe sur lequel l'OM s'est cassé les dents en 1995 (demi-finale, 0-2), en 2002 (8ème de finale, 0-2), en 2003 (16ème de finale, 1-2 au Vélodrome) et encore en 2006 cette fois en finale et toujours sur le score (1-2)... et une dernière fois en 2013 (8ème de finale, 0-2). N'en jetez plus, la coupe est pleine. L'OM retrouve le PSG en finale le 21 mai prochain, l'occasion de fermer la funeste parenthèse et d'éliminer une seconde fois seulement l'ennemi parisien (après 1991, 2-0 en 8ème de finale) en neuf confrontations directes. Dix fois vainqueur (record), huits fois finalistes, six fois demi-finalistes, l'OM demeure malgré tout un spécialiste de l'épreuve.

En 2010, 2011 et 2012... les joueurs de Didier Deschamps n'ont jamais dépassé les quarts de finale de la Coupe de France, sortis par Lens, Evian et Quevilly. Ils avaient la tête ailleurs.
Cette saison, ça tombe bien, ils n'ont plus que cette finale à jouer. Le moment où jamais pour reconquérir une ancienne conquête trop longtemps délaissé.