OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

France - Albanie : Vécu depuis le Vélodrome !

Le Jeudi 16 Juin 2016 par

Olympique de Marseille
OhaiMe-Passion.com, plus que jamais site fait par et pour des supporters, vous fait vivre la victoire des Bleus (2-0) face à l'Albanie depuis l'antre du stade Vélodrome. Alex, fervent supporter de l'OM, était présent en virage Nord pour encourager les protégés de la Desch'. Il nous offre son récit...

"L'avant-match : Certains joueurs trouvent ça stressant, je pense notamment à Michy qui déclarait il y a peu que jouer en Espagne lui semblait compliqué vu l'heure tardive des matchs ce qui chez lui génère un trop plein de stress... Et bien pour moi, c'est pareil ! De nature négative, j'anticipe souvent le pire. Et ce fut le cas lorsqu'à 1h30 du départ le collègue m'apprend qu'il ne vient pas, il a une solution de repli pour moi mais les faits sont là : 11h30 et je me retrouve sans place pour le match de ce soir. La nana qui vend les places en vend 4, et ne veut pas m'en lâcher qu'une, je dois donc trouver 3 personnes pour m'accompagner, le match commence dans 9 heures !!

Je décide d'en parler à Romain, président des Dodger's Bédarieux, le mec le plus investit que je connaisse et qui te règle les problèmes avant même que tu ais eu le temps de t'inquiéter... Laissez sa chance à Passi la saison prochaine mais si ça foire, prenez Romain, les yeux fermés !!!

14h, affaire réglée, Romain a trouvé des collègues à lui, nous pouvons donc filer direction Aix récupérer les places !! 50 euros par personne, impeccable.

17h30, la nana en question a du retard... Et là, je me dis que même si elle est unijambiste et qu'elle a de la moustache, quand elle va nous remettre les billets, PUTAIN je vais l'aimer cette nana !!! Elle arrive enfin, pas désagréable à regarder la Charlène. Les places sont là ! Lisses et brillantes, bien plus belles qu'un chèque de remboursement des impôts, c'est un aller simple vers l'Etna que je tiens entre les mains !!!!!!

Olympique de Marseille

19h, arrivée au métro, on décide de le prendre à St Just afin d'éviter les bouchons et content de humer l'atmosphère, de ressentir les premiers frissons, entendre les premiers chants... A partir de Castellane, la RTM se transforme en métro londonien à la gloire d'une de nos anciennes idoles qui régale désormais du côté des Hammers de West Ham. "We've got PAYET !! DIMITRI... PAYET !!!" 2 kilomètres nous séparent du rond point du Prado, mais il est temps de sortir des sous-sols et de nous mêler à la foule. Sur les boulevards, ça chante, ça crie, les Albanais sont là aussi, éparpillés au milieu de cette marée bleue, la bonne humeur prédomine, aucune animosité, le foot redevient une passion qui se partage.

Olympique de Marseille

20h40, entrée dans le stade... Tribune Nord, c'est déjà bon signe !! Nous allons enfin savoir où nous sommes placés et si nous ne serons pas 4 petits français perdus au milieu des Albanais. Nous sommes près du but, chez les Yankees, entourés de milliers de visages bleu, blanc, rouge. Je me tourne vers notre emplacement habituel, lorsque l'on vient avec les Dodgers en espérant que ces gens ont conscience de la responsabilité qu'ils ont, eux qui "empruntent" NOS places. Mais je n'ai pas le temps de douter, tout le monde est là avec le même objectif, encourager l'équipe de France du plus profond de ses tripes. Je repense alors aux paroles d'Akhénaton : "Tu appartiens à la Cosca... Ton sang appartient à la Cosca !!" L'impatience grandit et grandit encore...

Olympique de Marseille

21h, l'heure des hymnes nationaux : Je le dis, je regrette que l'hymne des visiteurs ait été si copieusement sifflée parce qu'ils sont 12 000 d'après les estimations, ils sont surmotivés et après un si long périple pour venir encourager leur équipe, j'aurais aimé un peu plus de respect à ce moment précis.



Début du match : les chants redoublent d'intensité, l'émotion est à son comble, l'atmosphère est pesante, électrique, la moindre petite action est suivie d'applaudissements nourris, d'encouragements frénétiques. Pourtant la France a beaucoup de mal à développer son jeu...

21h30 : l'équipe piétine, clairement. Pourtant la ferveur augmente encore ! Le portable vibre, un texto de mon ex : "hey, bon match ! Allez la France !" Petit pincement au coeur parce que je pense que c'est un moment qui doit être splendide à vivre avec sa moitié, qu'elle soit intéressée ou non par ce qu'il se passe sur le terrain, personne ne peut rester impassible face à un tel déchaînement de passion. Mais rien ne peut me gâcher ce moment, surtout ICI, à Marseille, mon théâtre des rêves.

Olympique de Marseille

22h reprise : La fatigue n'a pas sa place en tribune, le Vélodrome est en ébullition, plus les minutes passent, plus la folie augmente dans les travées... Soudain la tribune Ganay exulte... Pour le départ à l'échauffement de Gignac, son nom est scandé par 50 000 personnes, je me dis que s'il marque, le stade va trembler !!!! Et c'est finalement ce qui arrivera, sur cette tête de Griezmann... Au départ, je ne vois pas que le ballon est rentré mais quand un stade se soulève alors VOUS SAVEZ ce qu'il vient de se passer et là, vous perdez pied, vous arrivez dans un monde où seules les émotions que génère notre passion peuvent nous emmener.



23h, fin du match : Au coup de sifflet final, personne ne bouge côté supporters français, comme si nous voulions tous prolonger ces moments... J'ai vu tellement de passion, de ferveur hier soir, j'aimerais que tous les matchs de l'O.M se déroulent de la sorte, le "pouvoir" des supporters est d'une puissance phénoménale, n'oubliez jamais ça... "

Merci à Alex pour ce témoignage qui vous hérisse les poils, même les plus cachés !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook