OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Cantona, déjà culte !

Le Vendredi 07 Octobre 2016 par

Olympique de Marseille
Enfant du quartier des Caillols à Marseille où il est né en 1966, Eric Cantona a été formé à Auxerre où il est arrivé à l'âge de 15 ans. Il quitte la Bourgogne en 1988 avec un prêt de quelques mois à Martigues en 1985-1986 pour ensuite rejoindre l'Olympique de Marseille où il a été recruté par Bernard Tapie.

Il est déjà international puisqu'il a honoré sa première sélection le 12 août 1987 à l'occasion de la victoire de l'équipe de France à Berlin contre la République Fédérale d'Allemagne (1-2). Il va porter le maillot de l'OM lors de la saison 1988-1989 qui sera ponctuée par un titre de champion de France pour les Olympiens. Mais Éric Cantona ne participera pas à la fête car en janvier 1989, il jette son maillot à terre pour signifier son mécontentement à son entraîneur Gérard Gili qui l'a sorti au cours d'un match amical contre le Torpedo Moscou. Il est alors sanctionné par son club et prêté le mois suivant aux Girondins de Bordeaux.

Il fait ensuite l'objet d'un nouveau prêt à Montpellier où Aimé Jacquet était remplacé en cours de saison par Michel Mézy et où il remportera la Coupe de France avant de revenir à Marseille pour l'exercice 1990-1991. Après un bon début de championnat où il marque plusieurs buts aux côtés de Jean-Pierre Papin, il est victime d'une grave blessure au genou contre Brest et est éloigné des terrains durant plusieurs mois. À son retour, il ne rentre pas dans les plans de Raymond Goethals qui a succédé à Beckenbauer. L'entraîneur belge ne l'aligne d'ailleurs pas en finale de Coupe de France contre Monaco, ni en finale de la Coupe d'Europe face à l'Étoile Rouge de Belgrade.

Olympique de Marseille
L'OM est champion de France, mais il n'a guère été déterminant encore une fois. Il s'engage ensuite à Nîmes où Michel Mézy est devenu président. Mais en décembre 1991, il annonce qu'il met un terme à sa carrière après avoir écopé de deux mois de suspension pour avoir traité « d'idiots » les membres de la commission de discipline qui statuaient sur son cas alors qu'il avait jeté un ballon sur un arbitre et rejoint directement les vestiaires lors d'un match contre Saint-Étienne.

C'est en Angleterre qu'il va rebondir, tout d'abord en 1992 à Leeds où il devient champion d'Angleterre, puis dès l'année suivante à Manchester United entraîné par Alex Ferguson, où il deviendra le King, adulé par les supporters d'Old Trafford, figure emblématique d'un club qui dominera le foot anglais jusqu'en 1997. Ce qui ne l'empêche pas d'être sanctionné pendant huit mois pour avoir donné un coup de pied sur un supporter de Crystal Palace qui l'avait insulté. Un épisode de plus pour un surdoué au tempérament de feu qui a entretenu, dans le même temps, des rapports difficiles avec l'équipe de France même s'il compte tout de même 45 sélections entre 1987 et 1995.

Olympique de Marseille
Éric Cantona n'a certes pas connu ses années les plus marquantes sous le maillot de l'OM. Mais à la fin de l'année dernière, il avouait qu'il a toujours adoré le club phocéen : « J'ai toujours été supporter de l'OM. Parfois, pour des raisons X ou Y, je ne supportais pas d'avoir des sentiments pour ce club. Mais quand tu es attaché à une ville, même s'il y a des trucs qui te dérangent, ce sont tes racines. Marseille, c'est l'amour de ma vie. Et j'aime l'OM parce que c'est Marseille. » Mais pas au point d'en devenir un jour l'entraîneur comme il l'avait confié il y a trois ans : « L'OM ? Non, le championnat de France ne m'intéresse pas. Si un jour je reviens, ce sera pour un club comme Manchester United ».

Au final, ses deux passages à Marseille n'ont pas été les plus marquants de sa riche carrière qui l'a vu ensuite devenir l'idole d'Old Trafford avec Manchester United.



  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Samuel Massilia
Samuel Massilia
28 Avril 2017 à 21H17

#Rétro : Dragan Stojkovic, alias Pixie !

@Samuel Massilia

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-pixie.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
27 Avril 2017 à 19H42

#Rétro : Larbi Ben Barek, la perle noire !

@Samuel Massilia

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-noire.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
25 Avril 2017 à 19H11

#Rétro : Gunnar Andersson, roi des buteurs !

@Samuel Massilia

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]uteurs.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
26 Mars 2017 à 20H14

#Rétro : Josip Skoblar, l'aigle dalmate !

Hargneux et disposant d'un bagage complet, Skoblar était un buteur-né. Avec une frappe excellente des deux pieds, des jaillissements de fauve, un jeu de tête redoutable servi par une double détente, « l'Aigle Dalmate » illustra parfaitement la devise olympienne « Droit au But », dans la grande lignée des Boyer, Aznar, Alcazar ou Andersson.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]almate.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Mars 2017 à 20H05

#Rétro : Basile Boli, le héros de Munich !

Basile Boli aura marqué d'une empreinte indélébile son passage à l'Olympique de Marseille, où ses larmes de Bari et son coup de tête victorieux à Munich auront marqué à jamais la mémoire collective.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]munich.html
willyz85
willyz85
23 Mars 2017 à 21H05

Une seule saison à l'OM mais il aura marqué le club ;)

Samuel Massilia
Samuel Massilia
23 Mars 2017 à 19H43

#Rétro : Enzo Francescoli, El Principe !

Né le 12 novembre 1961, le « Prince » a marqué 253 buts en 686 rencontres. Il débute en première division uruguayenne en 1980. En 1983, il quitte Wanders Montevideo pour River Plate, le plus grand club d'Argentine, en sérieuse difficulté à ce moment-là.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]incipe.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Janvier 2017 à 19H17

#Rétro : François Bracci, le grand Tchoi !

François Bracci a contribué pendant une dizaine d'années à écrire les plus belles pages de l'histoire du club Marseillais. Après un court séjour à Strasbourg et Bordeaux, le grand « Tchoi » est revenu en 1982 dans son club d'origine, afin d'y achever sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-tchoi.html
Oaïoli Capella
Oaïoli Capella
20 Janvier 2017 à 23H58

Merci pour ces hOMmes qui ont marque l'histoire de notre Olympique ! Un plaisir de te lire ! :D
Samuel Massilia
Samuel Massilia
20 Janvier 2017 à 19H09

#Rétro : Roland Gransart, l'héritier !

Difficile de ne pas avoir le virus pour le football, quand on est le fils de Maurice Gransart, olympien de 1948 à 1961. Roland est né le 1er janvier 1954 à Marseille. Mais c'est à l'âge de 12 ans qu'il fait son entrée dans la grande famille olympienne.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ritier.html
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires