OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Lizarazu, passage raté !

Le Jeudi 13 Octobre 2016 par

Olympique de Marseille
Révélé à Bordeaux et confirmé comme l'un des meilleurs latéraux droits au monde lors de son passage au Bayern Munich, Bixente Lizarazu a tenté un retour en France à l'été 2004 en signant à l'OM. Un retour loin d'être concluant pour le champion du monde 1998.

Après avoir débuté sa carrière professionnelle en France, à Bordeaux, Bixente Lizarazu souhaitait la terminer en France également. C'est la principale raison qui a poussé le latéral à signer à l'OM en juin 2004 en provenance du Bayern Munich alors qu'il avait quelques propositions de clubs étrangers. Après des saisons pleines en Bavière, Lizarazu cherchait un club où il pourrait apporter son expérience et les dirigeants olympiens voulaient monter une équipe ambitieuse.

Les deux parties avaient des intérêts communs et se sont mises d'accord sur un contrat de deux saisons. Cette arrivée était scrutée et attendue. Mais le mariage qui paressait beau et prometteur tourne court victime des mauvais résultats de l'équipe et des relations tendues entre l'entraîneur de l'époque Philippe Troussier et ses joueurs. Les tensions entre les deux hommes sont aussi de plus en plus palpables et une séparation devient inéluctable.

Olympique de Marseille
Comme Bixente Lizarazu a un statut de champion du monde et qu'il s'est aussi construit un beau palmarès avec le Bayern, il est attendu un peu comme le messie sur la Canebière. Le mariage ne durera finalement que cinq mois car en janvier 2015, le Français décide de repartir en Allemagne. Il se relance parfaitement puisqu'il obtient un nouveau titre de champion d'Allemagne en 2006 et il est élu meilleur arrière gauche de Bundesliga.

En Allemagne, les supporters et les spécialistes adoraient son style, son jeu offensif tout en étant très rigoureux défensivement. Lizarazu avait réussi à trouver l'équilibre entre son jeu défensif et offensif. À Marseille, il n'a vraiment pas eu le temps de s'adapter, l'équipe a obtenu rapidement de mauvais résultats et s'est retrouvé sous pression d'emblée. Pourtant, le latéral Français avait vraiment le profil pour devenir l'une des idoles du stade Vélodrome même s'il était estampillé ancien joueur des Girondins de Bordeaux.

Olympique de Marseille
C'est un combattant comme les aiment les supporters olympiens, il arrivait à 35 ans, en fin de carrière, mais encore en pleine possession de ses moyens et il possédait l'expérience qui est nécessaire pour ne pas céder à la forte pression du Vélodrome. Coéquipier à Bordeaux et en équipe de France, Zinédine Zidane lui avait aussi conseillé de signer à Marseille. Pour l'ancien ballon d'or français, Liza avait le profil parfait pour occuper le côté de la défense olympienne.

Avec son retour gagnant au Bayern, il prouve ainsi à ses détracteurs qu'il n'est pas fini, qu'il a eu un gros mental pour se relancer après l'échec marseillais, le seul véritable échec de sa riche carrière. Il a été énormément critiqué sur ses performances sous le maillot marseillais, mais il n'a jamais baissé les bras, ce n'est pas vraiment la mentalité du fier Basque. Bixente Lizarazu a été touché par ce passage raté à Marseille car jusque-là sa carrière aussi bien en club qu'en équipe de France s'était réalisée sans accroc et était en constante progression. Et puis, pour un joueur, il n'est jamais simple de quitter un club en pleine saison et avant la fin de son contrat. Plutôt que de finir sa carrière en France comme il le souhaitait.

Olympique de Marseille
Bixente Lizarazu s'est donc résolu à le faire dans son second pays : l'Allemagne. Il aura passé huit saisons au total au Bayern Munich, remportant notamment six titres de champion d'Allemagne et quatre coupes nationales. C'est avant tout cet extraordinaire palmarès que retient le grand public plutôt que son passage mitigé à Marseille. C'est en 2006 qu'il prend sa retraite et il ne reste pas inactif. Comme sur le terrain, Bixente est toujours actif dans la vie de tous les jours. Il s'impose comme consultant sur TF1 et RTL et réalise, parallèlement à ses activités médiatiques, des documentaires sur la nature.

Le Basque, originaire de Saint Jean de Luz, ne restera donc pas dans les annales de l'histoire du club. Il a marqué le football français et non le football marseillais.


Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Samuel Massilia
Samuel Massilia
26 Mars 2017 à 20H14

#Rétro : Josip Skoblar, l'aigle dalmate !

Hargneux et disposant d'un bagage complet, Skoblar était un buteur-né. Avec une frappe excellente des deux pieds, des jaillissements de fauve, un jeu de tête redoutable servi par une double détente, « l'Aigle Dalmate » illustra parfaitement la devise olympienne « Droit au But », dans la grande lignée des Boyer, Aznar, Alcazar ou Andersson.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]almate.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Mars 2017 à 20H05

#Rétro : Basile Boli, le héros de Munich !

Basile Boli aura marqué d'une empreinte indélébile son passage à l'Olympique de Marseille, où ses larmes de Bari et son coup de tête victorieux à Munich auront marqué à jamais la mémoire collective.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]munich.html
willyz85
willyz85
23 Mars 2017 à 21H05

Une seule saison à l'OM mais il aura marqué le club ;)

Samuel Massilia
Samuel Massilia
23 Mars 2017 à 19H43

#Rétro : Enzo Francescoli, El Principe !

Né le 12 novembre 1961, le « Prince » a marqué 253 buts en 686 rencontres. Il débute en première division uruguayenne en 1980. En 1983, il quitte Wanders Montevideo pour River Plate, le plus grand club d'Argentine, en sérieuse difficulté à ce moment-là.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]incipe.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Janvier 2017 à 19H17

#Rétro : François Bracci, le grand Tchoi !

François Bracci a contribué pendant une dizaine d'années à écrire les plus belles pages de l'histoire du club Marseillais. Après un court séjour à Strasbourg et Bordeaux, le grand « Tchoi » est revenu en 1982 dans son club d'origine, afin d'y achever sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-tchoi.html
Oaïoli Capella
Oaïoli Capella
20 Janvier 2017 à 23H58

Merci pour ces hOMmes qui ont marque l'histoire de notre Olympique ! Un plaisir de te lire ! :D
Samuel Massilia
Samuel Massilia
20 Janvier 2017 à 19H09

#Rétro : Roland Gransart, l'héritier !

Difficile de ne pas avoir le virus pour le football, quand on est le fils de Maurice Gransart, olympien de 1948 à 1961. Roland est né le 1er janvier 1954 à Marseille. Mais c'est à l'âge de 12 ans qu'il fait son entrée dans la grande famille olympienne.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ritier.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
12 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Didier Six, le globe-trotter !

L'ailier gauche international aux 52 sélections, au pied gauche exceptionnel, maniait l'art du contre-pied à merveille. Toutefois, malgré un talent certain, Didier Six, qui a passé deux saisons à l'OM, n'est jamais vraiment parvenu à s'imposer dans une équipe de l'Hexagone. C'est en Allemagne notamment qu'il a écrit ses plus belles pages. L'équipe de France, dirigée par Michel Hidalgo, a été le fil rouge de sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]rotter.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
06 Janvier 2017 à 19H59

#Rétro : 1976, l'OM remporte sa 9ème Coupe de France !

Dans le cadre de l'entrée en lice, ce dimanche, de l'OM en coupe de France, OMP continue de vous conter ces matchs qui ont fait l'histoire de l'OM dans cette compétition.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]france.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
03 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Les trente glorieuses !

Il était une fois un grand club, dans un grand port. "Droit au but", telle est sa devise qui doit lui venir de quelques corsaires qui écumaient les mers à l'époque de sa naissance à la fin du XIXème siècle. La gloire du grand club ne date pas de son origine. Elle s'est construite tout au long de son histoire. Le football Marseillais est né vers 1925, avec l'arrivée de Parisiens. Avec ces renforts en provenance de la capitale, l'OM ne valait véritablement que par la qualité de Crut, Boyer, Dewaquez ou Gallay. On disait alors : "Jouer à la Marseillaise".

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ieuses.html
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires