OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-0 Metz : L'oeil de cOMPanero

Le Lundi 17 Octobre 2016 par

Olympique de Marseille
La purge du dimanche soir à encore frappé, quand j'entends des gens dire que le stade est à moitié vide, je leur réponds que non il est à moitié plein... et quand je dis ça je le dis pas pour rien. J'admire ceux qui, poussés par leur amour pour l'OM continuent d'aller voir cette équipe au fond de jeu qui a autant de relief que la Belgique.

Oui, cette équipe montée à coups de centimes d'euro, voir en ticket restaurant manque toujours autant de liant mais a quand même le mérite de se battre, et quand bien même il y aurait Mozart et Beethoven dans cet orchestre là, avec un chef d'orchestre sourd et muet c'est forcément plus dur de faire une bonne musique.

Même cette victoire face à Metz, toute inquiétante qu'elle est quant au fond de jeu et à cette incapacité chronique à jouer quand le score est favorable est quand même synonyme d'espoir. Oui, car c'est enfin le début d'une nouvelle ère, avec, espérons-le, un actionnaire investi pour gagner, une équipe compétente et des joueurs attractifs.

En attendant de voir ce que cet avenir nous réserve, analyse :

Pelé 6/10 : une bonne sortie dans les pieds d'Erding et une sortie avec les gants peau de pêche et c'est à peu près tout.

Sakai 5/10 : Toujours aussi volontaire il garde quand même ses parpaings à la place des pieds ce qui lui fait rater 9 centres sur 10. A failli entrer dans la légende en fin de match par un geste technique qui aurait pu lui valoir son premier CSC en ligue 1.

Doria 5/10 : Il a fait du Doria, jouant sur courant alternatif, avec parfois de la solidité dans les duels, des fois des oublis et aussi des relances quelques fois douteuses.

Fanni 6/10 : Très précieux dans ses interventions et dans ses placements malgré le fait qu'il n'a plus ses jambes de vingt ans. Son expérience aussi aide bien lorsque le bloc se met à reculer inévitablement.

Bedimo 5/10 : A commencé le match par un centre parfait pour Gomis avant de se faire tout petit offensivement et de souffrir en deuxième mi-temps quand l'équipe est restée au vestiaire.

Diarra 6/10 : Tant qu'il est chez nous je ne parlerai plus que du footballeur (oui l' homme m'a tellement déçu, mais à quoi bon revenir dessus ?) et pour une reprise il a fait le boulot, pas plus. Début timide avant de monter en puissance et de s'éteindre au fil de la rencontre.

Vainqueur 6/10 : Il a incontestablement du ballon comme on dit et il a joué plus haut que Diarra, cherchant beaucoup ses attaquants. Sorti sur blessure et remplacé par Lopez qui a montré de jolies aptitudes techniques et de conservation du ballon.

Thauvin 6/10 : Si on peut lui reprocher d'avoir pas mal de déchet, son apport est incontestable de par son travail incessant sur la défense adverse et sa combativité pour aider Sakai.

Sarr 4/10 : Après 5 minutes de jeu et un beau Salomon dans La défense messine qui aurait mérité mieux je me suis dit "il va enfin nous montrer pourquoi on l'a recruté", et après Sarr recommence... remplacé par Leya Isekaqui a tenté d'envoyer un ballon à son frère en tribune mais n'avait pas compris qu'il n'était pas en virage. Dommage.

Njie 5/10 : Un début de match en mode hyperactif et en mode je veux marquer mon but, puis en seconde mi-temps c'est le mode avion qui a été activé. Remplacé par Hubocan qui n' a pas eu le temps ni de faire un tacle à la carotide ni même un CSC... triste.

Gomis 6/10 : Il ne cadre pas sa tête après le caviar de Bedimo et transforme ensuite un corner de Thauvin en deux temps. A failli provoquer un penalty et s'est créé une occasion en seconde période.

Le mot de la fin c'est donc bye bye MLD, mais patience pour voir la suite, le mercato n'ouvrant qu'en janvier, ma première hâte est de connaître l'organigramme complet de la nouvelle équipe. L'OM n' a pas fini de déchaîner les passions !


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Metz
Championnat - Journée 9
Dim 16/10 à 20H45/2016
Feuille de match - Historique