OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Magnusson, le magicien du dribble !

Le Vendredi 21 Octobre 2016 par

Olympique de Marseille
Après Gunnar Andersson qui avait enflammé le public Marseillais dans les années 50, un autre attaquant suédois s'est distingué entre 1968 et 1974 sous le maillot du club phocéen qui dominait alors le football français.

Après avoir débuté dans son pays sous le maillot d'Atvidabergs, puis être passé à Cologne, puis à la Juventus où il n'avait joué que les matchs européens puisque le Calcio était alors interdit aux joueurs étrangers. Le blond Roger Magnusson arrive à l'âge de 23 ans dans la cité phocéenne en 1968. Cet ailier droit capable de dribbler un adversaire dans un périmètre réduit où l'on se souvient encore de sa façon d'apporter le ballon jusqu'au poteau de corner pour ensuite "enrhumer" les défenseurs adverses alors que les supporters olympiens criaient "Olé" à chaque fois.

Le temps pour celui qui était surnommé "Le magicien" de remporter deux titres de champion de France, en 1971 et 1972 et deux coupes de France (1969 et 1972). À cette époque où l'OM présidé par Marcel Leclerc, entraîné par Mario Zatelli, puis Lucien Leduc dominait le football français, Roger Magnusson a formé un tandem offensif redoutable avec le Croate Josip Skoblar, le meilleur buteur du championnat de France de 1971 à 1973.

Olympique de Marseille
Avec l'arrivée du malien Salif Keïta lors de la saison 1972-1973, les clubs ne peuvent aligner que deux joueurs étrangers et son statut va changer sensiblement. Après avoir disputé 157 matchs avec Marseille (27 buts), Magnusson rejoint le Red Star dont il portera les couleurs entre 1974 et 1976. Il termine sa carrière à Vilans BoIF dans le championnat suédois.


Toujours attaché à l'OM, il a, d'ailleurs, lancé au début de la saison dernière un vibrant : "J'ai Marseille dans le coeur."

Visitez La Boutique des Supporters de l'OM, soyez Massalia Spirit !

Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Samuel Massilia Samuel Massilia
12 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Didier Six, le globe-trotter !

L'ailier gauche international aux 52 sélections, au pied gauche exceptionnel, maniait l'art du contre-pied à merveille. Toutefois, malgré un talent certain, Didier Six, qui a passé deux saisons à l'OM, n'est jamais vraiment parvenu à s'imposer dans une équipe de l'Hexagone. C'est en Allemagne notamment qu'il a écrit ses plus belles pages. L'équipe de France, dirigée par Michel Hidalgo, a été le fil rouge de sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]rotter.html
Samuel Massilia Samuel Massilia
06 Janvier 2017 à 19H59

#Rétro : 1976, l'OM remporte sa 9ème Coupe de France !

Dans le cadre de l'entrée en lice, ce dimanche, de l'OM en coupe de France, OMP continue de vous conter ces matchs qui ont fait l'histoire de l'OM dans cette compétition.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]france.html
Samuel Massilia Samuel Massilia
03 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Les trente glorieuses !

Il était une fois un grand club, dans un grand port. "Droit au but", telle est sa devise qui doit lui venir de quelques corsaires qui écumaient les mers à l'époque de sa naissance à la fin du XIXème siècle. La gloire du grand club ne date pas de son origine. Elle s'est construite tout au long de son histoire. Le football Marseillais est né vers 1925, avec l'arrivée de Parisiens. Avec ces renforts en provenance de la capitale, l'OM ne valait véritablement que par la qualité de Crut, Boyer, Dewaquez ou Gallay. On disait alors : "Jouer à la Marseillaise".

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ieuses.html
Samuel Massilia Samuel Massilia
02 Janvier 2017 à 11H53

#Rétro : Boksic, la légende croate !

En 16 ans, d'Hajduk Split à Middlesbrough en passant par l'Olympique de Marseille, la Juventus Turin et la Lazio Rome, Alen Boksic aura tout gagné ou presque. Une Coupe des champions avec l'OM (1993), une Coupe des coupes avec la Lazio (1999), deux Championnats d'Italie avec la Juve (1997) et la Lazio (2000) et une Coupe de Yougoslavie avec Hajduk (1991).

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]croate.html
Samuel Massilia Samuel Massilia
27 Décembre 2016 à 19H12

#Rétro Zatelli, droit au but !

Mario a débarqué d'Afrique du Nord où il est né le 21 décembre 1912 du côté de Sétif. Redoutable avant-centre au style spectaculaire, adorant les reprises de volée, il contribua à donner au club phocéen, avec son compère Aznar, une raison d'être à la devise Marseillaise qui est depuis toujours "Droit au But".

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]au-but.html
Samuel Massilia Samuel Massilia
26 Décembre 2016 à 11H13

#Rétro : Scotti, Marseille au coeur !

S'il est un joueur qui a marqué l'OM d'après-guerre, de son talent et de sa personnalité, c'est bien Roger Scotti. Gagner la Coupe de France à 17 ans est un véritable exploit marquant et difficile à égaler, voire à battre. Mais ce Marseillais de pure souche avait un gros défaut, son amour pour la ville de Marseille.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-coeur.html
ASMFC09 ASMFC09
23 Décembre 2016 à 15H33

http://asmonacofc.fr/exclu-asmonacofc-f ... -bernardi/ : Voici des nouvelles de Lucas Bernardi qui a évolué à l'OM de 2000 à 2001 !
Samuel Massilia Samuel Massilia
14 Décembre 2016 à 12H07

#Rétro : Waddle, le magicien anglais !

Né le 14 décembre 1960 à Heyworth, Chris Waddle est formé à Newcastle avant de se diriger vers Tottenham où il prit part aux coupes du Monde 86 et 90. Il est un illusionniste, un artiste dans toute sa splendeur. En Angleterre, son jeu trop latin a été parfois considéré comme une sorte de mauvais mec. Mais en 1989, Bernard Tapie déboursa la somme de 45 millions de frans pour l'offrir au peuple marseillais.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]nglais.html
Samuel Massilia Samuel Massilia
11 Décembre 2016 à 18H51

#Rétro : Giresse, le petit monsieur !

Né le 2 août 1952 à Langoiran, Alain Giresse compte 48 sélections de 1974 à 1986 avec l'équipe de France. Un petit devenu très grand par son passage marqué dans la cité phocéenne. En deux saisons, il rentre dans le panthéon olympien, celui qui était vue comme le Girondin à vie. Roi du contrôle orienté et des ouvertures millimétrées, il enflammera le début des années Tapie.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]nsieur.html
Pirouli Pirouli
07 Décembre 2016 à 21H38

Si je peux me permettre on dit EN AVIGNON et non pas "à Avignon", il en est de même pour Arles. ;)
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires