OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Joga Albatros et arrêt du dos : Manifeste pour le recrutement de Brandao au poste d'entraîneur des gardiens

Le Vendredi 11 Novembre 2016 par

Joga Albatros et arrêt du dos : Manifeste pour le recrutement de Brandao au poste d'entraîneur des gardiens
Nous sommes le 20 mai 2017. Nous jouons la 38ème et dernière journée de Ligue 1. Grâce au succès obtenu contre Nice deux journées plus tôt, l'OM n'a besoin que d'un nul pour s'assurer la cinquième place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa au détriment des toulousains. Ces derniers écrasant Dijon 5-0 grâce à une nouvelle illumination divine de Pascal Dupraz, les phocéens n'ont pas le droit à l'erreur. Et ça tombe bien, Rudi Garcia a décidé de mettre en place contre Bastia la même tactique qu'au match retour contre Paris : un 7-2-1 défensif afin de museler les techniciens corses.

Alors que les marseillais tiennent parfaitement leur match, l'impensable se produit à la 92ème minute de jeu : Clément Turpin siffle un penalty imaginaire pour Bastia. Le Vel', qui tremblait sous la joie des Ultras se met alors à trembler de peur : l'OM est à deux doigts de perdre sa place européenne. Yannick Cahuzac s'avance seul face à Yohann Pelé. Alors que le portier marseillais s'envole sur la droite du but, l'homonyme du célèbre évadé fiscal tente une panenka, légèrement sur la droite du but également. Une scène irréaliste se produit alors sous les yeux médusés des supporters marseillais : alors que l'Albatros se relève rapidement et tourne sur lui-même en cherchant le cuir des yeux, celui-ci vient échouer sa trajectoire sur le dos du volatile. Doria devance ensuite tout le monde au sprint pour réaliser une transversale millimétrée à destination du CU84. Môssieur Turpin siffle la fin du match sur cette action incroyable.

C'est fait ! L'OM jouera la ligue Europa la saison prochaine ! Le Vel' exulte de joie et Paganelli se précipite sur le héro du match pour recueillir son impression "Yohann, un commentaire sur cet arrêt de folie que tu nous sors ?". Encore sous le choc, le joueur phocéen n'arrive à prononcer qu'une mystérieuse phrase "J'l'ai pas touchéou". Après trois jours d'intense réflexion de la part de tous les spécialistes, c'est finalement le célèbre Julien Cazarre qui a réussi à y déceler une référence à son entraîneur des gardiens fraîchement débarqué : le brésilien Brandao. Retour sur l'arrivée de celui à l'origine de la qualification en ligue Europa pour la saison 2017/2018.

Nous sommes le mardi 31 janvier 2017, et l'OM vient d'essuyer un revers terrible : malgré le travail anodin d'Andoni Zubizarreta et le forcing de Jacques-Henri Eyraud, le club est dans l'obligation de reconnaître qu'il a échoué à recruter le prometteur gardien Toulousain Alban Lafont, sur lequel ils avaient tout misé pour se renforcer. Frank McCourt est fou de rage : il lui est inimaginable de terminer la saison avec un Yohann Pelé qui peine à convaincre dans les cages, et ce malgré toute la détermination de son entraîneur des gardiens Stéphane Cassard. L'équipe dirigeante décide alors de tenir une réunion de crise pour déterminer la stratégie à adopter face à cette situation apocalyptique. Bien que n'ayant pas pu y participer, l'équipe d'OhaiMe-pasion est en mesure de vous fournir un verbatim des échanges grâce au micro toujours dissimulé dans la glacière de Marcelo Bielsa, conservée amoureusement par Vincent Labrune dans son bureau. #MonPrécieuuuux

McCourt « -My men, nous devons absolutly trouver une solution, si on continue la saison sur le même rythme dans notre goal, on va finir en ligue two !
Waddle, entre deux verres de whisky –Mamène, si on peut pas changer de gardien, il faut changer d'entraîneur des gardiens !
Eyraud –Mais arrête un peu le whisky toi ! Stéphane c'est le meilleur ! Même Buffon n'arriverait pas à rendre l'Albatros plus agile !
Boli, *hits blunt* -C'est vrai que c'est marrant ça comme surnom. Moi, la première fois que je l'ai vu il m'a fait pensé à un orang-outan avec ses bras, pas à un rapace affûté ! Bon après c'est vrai que quand j'ai vu son agilité, j'ai tout de suite mieux compris pourquoi c'est pas un singe ! *rires*
Waddle, ouvrant sa troisième bouteille de jus de malt, -Si on peut pas rendre Yohann plus agile, il faut lui trouver comme coach un joueur qui a réussi sans aucune souplesse !
Boli, s'allumant l'équivalent de trois fois la pelouse du Vel' d'herbes de Provence, -Mais c'est ça la solution ! Et je connais le meilleur pour ça ! En plus il a joué pendant longtemps à l'OM !
McCourt, passablement énervé par la situation, -Oh my Fucking god, quel est le con qui a recruté des abrutis pareils ?!! Se tournant vers Papin, Jean–Pierre, combien de fois est-ce que je t'ai répété que le bourbon ça se boit on the rock ?! Il lui arrache alors la bouteille de cola des mains et s'adresse au président du club : Bon pour leur idée moi je suis 100% behind you, tu me gère ça d'ici demain matin, après je rentre à LA, y'a le game des Dodgers. »

Un ordre du grand patron ne se discutant pas -aussi con et alcoolisé soit-il-, le président Eyraud s'attèle immédiatement et à contrecœur à la tâche. C'est ainsi que le 1er février 2017 à 7h est officialisée la venue de Brandao au poste d'entraîneur des gardiens en provenance du FC Baumettes. La rumeur dit qu'à leur réveil en gueule de bois le lendemain, Chris et Basile ont cherché à fuir aux Bahamas avec l'argent du divorce de McCourt. Cependant, Boli s'étant assoupi sur notre glacière-micro, nous ne pouvons pas confirmer cette information.

Venons-en donc au chapitre suivant : les premiers entraînements du brésilien avec le gardien de l'OM. Immédiatement interrogé par les médias suite à sa signature, Brandao s'était montré serein et déterminé : « Nous allons accomplir de grandes choses ensemble. On m'a demandé d'enseigner ma technique et ma vista à Yohann, cette coopération va donc se dérouler sous le signe du Brésil. Si je devais la résumer en un mot, je l'appellerais Joga Bonito ». Un enthousiasme qui a duré toute la saison puisque dès la fin du premier entraînement, Boli a déclaré « Pu***n même moi je suis encore plus souple que ces deux-là ! C'est pas du Joga Bonito ça, c'est du Joga Albatros ». Un trait d'esprit qui lui colle donc encore aujourd'hui, cinq mois après les faits.

Bien évidemment, ces faits ne sont à l'heure actuelle malheureusement que pure fiction. C'est pour quoi l'intégralité de l'équipe d'OhaiMe-pasion* se joint à moi pour publier ce manifeste réclamant la venue de Brandao au poste d'entraîneur des gardiens de l'OM.

*Intégralité de l'équipe moins 98% des membres occupés à prendre l'apéro du côté des Goudes entre 2 plongeons dans notre chère et tendre mère Méditerranée