OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#13novembre : C'était le Mad Professor !

Le Dimanche 13 Novembre 2016 par

#13novembre : C'était le Mad Professor !
Il y a un an jour pour jour, le "Mad Professor", intervenant de qualité sur OMP, tombait sous les balles de foutues armes de guerre au Bataclan. 

Christophe Lellouche, plus connu dans le microcosme du web marseillais sous le nom de "Chris Kelevra", "Moké" ou encore le "Mad Professor" était une personne particulièrement attachante et talentueuse. C'est d'ailleurs lorsqu'il officiait à la Canebière Académie que nous nous sommes rencontrés, puisque nous avions décidé de travailler ensemble.

Une belle rencontre, une grande période où il a régalé nos lecteurs de sa verve et de ses analyses au vitriol. Chris était doué pour jouer avec les mots, mais aussi avec son groupe ØLIVER dans lequel il donnait toute la mesure de son talent.

Fauché à 33 ans, Chris est tombé sous les balles d'une arme de guerre alors qu'il assistait à un concert de rock.

Nous avons pensé que le meilleur hommage qu'on pourrait lui rendre serait de reprendre quelques extraits des analyses qu'il avait l'habitude de faire pour la Canebière Académie. Avec cette plume si singulière et talentueuse... Pour que ses mots ne meurent jamais.


Olympique de Marseille

Débutons avec la fin de saison 2010/2011 :

» L'OM coaché par Deschamps l'emporte 2-1 à Montpellier.
Mbia (2/5) : brasse le vent comme un bulgare le yaourt. Le « ministre des affaires inutiles » porte bien son nom. Par contre, le ballon d'or, c'est pas pour demain...

» 24 avril 2011, suite à la finale de coupe de la Ligue remporté par l'OM sur Montpellier.
Mbia : se trouve tellement beau avec une béquille qu'il a demandé les droits de Dr House pour en faire un remake camerounais.

» Début mai, après un nul entre l'OM et Auxerre au Vél'(1-1)
Heinze (2/5) : un élastique de slip : claquant sur l'homme au début puis trop détendu à la fin mais malheureusement parfait pour la taille coréenne...A laissé s'échapper Jo-Gook dans son dos comme un vieux pet sous un drap.

» Décidément, rien ne va plus. L'OM perd 3-2 à Lyon :
Fanni (1/5) : se livre plus facilement qu'un repas chinois, sauve des touches pour mieux redonner le ballon aux Lyonnais et danse sur des rythmes chicanos comme une gitane édentée. Il parait qu'il était déçu...Tu m'étonnes John.

» Match nul toujours aussi décevant de l'OM à Lorient (2-2) :
Kaboré (1/5) : a tenté de dribbler le synthétique pendant 93 minutes. Victoire du terrain sans aucune contestation possible.

SAISON 2011/2012
Revivons la fameuse épopée européenne qui mènera l'OM en quarts de Champion's League. Le tout avec la plume bien trempée du Mad !

» Dans un papier de pré-saison, le Mad est une nouvelle fois très inspiré...

Hilton : « Je veux quitter l'OM ». La Bonne Mère écoute donc vraiment nos prières.

Antoine Veyrat :  Qui vivra, virera Veyrat. Du coup, on le verra encore moins qu'avant.

Rémy : « J'aime l'OM. Je veux m'y inscrire dans la durée. Je te dis ça la main sur le cœur. Aie. »



» La première analyse de la saison suite à la victoire de l'OM (5-4) face au LOSC lors du trophée des champions. Attention, ça décoiffe :

Diawara (1/5) aka plot numéro 1 : a laissé ses gants au vestiaire. Son talent et sa bouteille aussi. Pris à défaut la plupart du temps, il a perdu des ballons dangereux et a surtout dansé le jerk avec Hazard sur le second but lillois. A également proposé des placements aussi sûrs que ceux de Madoff. Diawara Bis Repetita.

Mbia (2/5) aka plot numéro 2 : veut marquer 7 buts en 6 mois. Qu'il fasse d'abord en sorte que l'OM n'en prenne pas 8 en deux matches. Est plus à l'aise en 1 contre 1 qu'en phases de défense collective, comme un symbole de tirage de couverture sur sa personne.

Cheyrou (2/5) : avec une abondance de déchets dans tous les secteurs de jeu, Benoit n'a pas été très écolo lors de cette rencontre. (Remplacé par Kaboré à la 65′)

A.Ayew (5/5) : une première mi temps pour se roder, des fautes pour ne pas trop se fatiguer mais surtout des buts et une « grinta » qui font plaisir à voir. Un Heinze nain et noir.

Deschamps : Ta queue tique et on est content.



» Début août, l'OM ne fait pas mieux qu'un nul face à Sochaux (2-2)

Morel (1/5) : un Simon Jérémy Morel olympien ou quand le « attention derrière toi, c'est affreux !  » prend tout son sens. Mauvais (mais malheureux) renvoi sur le premier but auxerrois, marquage inexistant sur le second, il nous laisse avec le Morel dans les chaussettes et des envies de Taiwo. Monde de merde.

Azpi (3/5) : ne fait pas forcément rêver mais reste éveillé dans la réalité avec des duels gagnés et des relances propres. Donne toutefois l'impression qu'il peut se blesser sur une touche.

Anigo à Bourgoin : « Si tu me prends Cissé, je te file Rodriguez avec, gratos, c'est bien non ? Aulas le veut tu sais.. »



» A la suite d'un 0-0 très poussif au Vél' face à Sainté...

« Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, un seul péché irrémissible, l'ennui. » Oscar Wilde. Dire qu'il a dit ça sans avoir vu l'OM jouer...

Morel (3/5) : a proposé un match verre d'eau pour ne pas boire la tasse. Une prestation sans saveur anis ni douleur anus. A eu le droit de monter à la 80ème minute. C'est beau de voir ça à domicile.

Diawara (3/5) : propre et tranchant mais avec toujours cette crainte de la faute irréparable. Comme un patient avant une opération chez Delajoux. Johnny confirme.

Kaboré (2/5) : n'a aucun talent pour se projeter vers l'avant, tel un ado qui n'avance pas vers son avenir.

Valbuena (3/5) : de plus en plus à l'aise sur les coups de pieds arrêtés, il lève la main pour demander les corners aussi vite que le fayot de la classe qui trépigne sur sa chaise pour donner la réponse. S'agite toutefois plus qu'il ne pénètre vraiment, à l'image d'un zgeg de puceau ou de Moké bourré.

Fanni (non noté) : s'est rodé quelques minutes. Ici se cache un jeu de mot Ruquien.

Deschamps : « On serre les dents ». Tant qu'on n'ouvre pas les fesses.

L'arbitre P.Kalt : en basque, Kalt signifie « détriment ». Au détriment d'un bon arbitre peut être.

– OM Passion, un ton décalé et quelques tacles bien sentis avec parfois des exercices Photoshop sous acides. Tout un programme.



» Fin août, Lille prend sa revanche sur l'OM (3-2).

Niang a compris qu'on faisait le tour du challenge sportif turc aussi vite qu'une évacuation de kebab à la selle le matin et a donc tenté une approche « retour vers le futur » olympien. Mais il ne veut toujours pas que l'on touche à sa Delorean.

Si Mbia est absent des terrains pendant 3 mois, il lui en restera autant pour marquer 7 buts. VDM.

« La vie nous oblige sans cesse à pleurer par anticipation ou par souvenir. » Chateaubriand savait résumer l'OM en peu de mots.

Tout, pour l'OM se déroule sur coups de pied arrêtés, et les tentatives offensives de Marseille rappellent les images les plus sales de parties de PES de l'assistant : tout droit et très fort un peu bêtement, comme un symbole de violeur débutant.

De l'autre côté, ben ça a juste à accélérer un peu pour démonter notre arrière-garde, entre Alou Diarra qui n'a pas compris son rôle de compensation lorsque les latéraux montent, Diawara qui a récupéré les clés de la caravane de Gignac, Rod Fanni qui a prêté son cerveau à un bulot croisé sur la route des vacances, et Azpilicueta lâché par ses potes, ça fait beaucoup. 

Morel (3/5) : Sans doute son meilleur match avec l'OM, mais passer de Taiwo/Heinze à Morel, c'est un peu comme s'asseoir sur un cactus : au début, ça pique. Est innocent sur tous les buts lillois, et rien que ça, c'est déjà une victoire pour lui.

Deschamps : s'est déjà tranché les doigts en attendant les veines si sa défense n'apprend pas les bases.

Gervinho : a le sourire quand son équipe en prend 8. Pourrait donc jouer à l'OM.



» Défaite 0-1 face à Rennes. L'OM est 17ème avec 3 points pris en 5 matchs

L'infirmerie olympienne se remplit. Rodriguez est ravi. Ils seront bientôt assez pour faire un tournoi de manille.

Diawara (2/5) : Solide mais lent à fondre sur son adversaire à l'image du glaçon flottant dans sa vodka quotidienne. A force de tirer son traîneau, Souley va devoir jouer le Père Noêl pour le CE de l'OM. Toujours aussi violent dans ses actions, il a également proposé des relances vers Mars ou Jupiter mais certainement pas vers l'avant.

J.Ayew  (1/5) : Le monde des fantômes ne connait pas la discrimination. Casper peut aussi être noir.

Rémy (3/5) : a envie d'en mettre partout mais gère mal son excitation ou bute sur Costil, tel le jean qui refuse de s'enlever malgré les mains baladeuses.

Deschamps :  «Il faut rester solidaire et mobilisés pour retrouver un peu de lumière. Aujourd'hui on est dans un tunnel bien sombre». Qui ne sent pas très bon.



» Victoire de l'OM face à Evian. Le point de vue du Mad sur Alou Diarra ?

Diarra (non noté) : son meilleur match de la saison jusqu'à son entrée à la 70ème minute.


» Octobre 2011, Kaboré voit rouge face au TFC (0-0) :

Kaboré (1/5) : Papa Diarra et Maman Fanni sont heureux de vous annoncer la naissance de leur minot Charles. Amateur de biscottes, il ne prend même pas le temps de les mâcher. Deux en 5 minutes.


» Poules de Champion's League. L'OM perd à domicile contre Arsenal.

A.Ayew (2/5) : est généreux dans l'effort et dans la contestation mais n'apporte rien de brillant pour obtenir des résultats. Un syndicaliste proche de la retraite.


» Novembre, l'OM l'emporte à Ajaccio :

Le Mad Professor a retrouvé son écran de télé pour enfin noter un match. Manque de bol, c'était ACA/OM, affiche aussi bandante qu'un strip tease de Roumanoff. 

Abdallah (2/5) : on va la faire courte : Morel jouait à droite et était noir. Un noir à droite, oui c'est possible.

Rémy (1/5) : le petit Loïc attend son talent à l'accueil du stade. Si vous le voyez merci de lui ramener, nous en avons grandement besoin.



» 28 novembre 2011, l'OM plante un 3-0 au PSG. Le Mad ne peut qu'être ravi :

Un « clasico » avec des fesses parisiennes bien fouettées à en rougir...

Le Mad Professor a regardé OM/PSG (3/0), un « clasico » avec des fesses parisiennes bien fouettées à en rougir, votre serviteur ne pouvait qu'aimer...
On ne va pas se le cacher, personne ne donnait cher de la peau de l'OM après ce début de semaine désastreux. Partout, les Parisiens promettaient aux Marseillais des rapports anaux violents, gratuitement et avec un plaisir non dissimulé.

Mandanda (3/5) :son poteau a demandé à toucher la prime de match puisqu'il est le seul à avoir bossé. Steve ne l'a pas contredit.

Nkoulou (3/5) : a parfois semblé fébrile sur certaines prises de balle et n'a pas toujours choisi la facilité – la présence de M'bia sur le terrain n'y est certainement pas étrangère – mais ses jaillissements plus rapides qu'une éjaculation de puceau affamé ont rassuré.



» Début décembre 2011, premier exploit de l'OM qui l'emporte 3-2 à Dortmund et se qualifie pour les huitièmes de C1 !

Deschamps : heureux comme un enfant. On ne l'avait pas vu sourire à ce point depuis le départ de Dassier.

On annonçait un mur jaune, il le fut moins que les tâches dans leurs slips.

« L'OM a eu des couilles » Mathieu Valbuena. Pas mieux. Les allemands se sont réveillés avec des poils plein la bouche.
L'équipe a joué tel un élève feignant qui a pourtant des capacités. Pourquoi bosser 90 minutes quand on peut faire le taf en 10 ?
Souffrir puis jouir comme un symbole SM du Mad Professor.
Bref, l'OM est en huitième de finale de la Ligue des Champions.

Azpi (4/5) : du latin « Azpilicuetum, dominus, rosae » qui signifie « cadenas. Tu ne passeras pas, t'as des baskets. ». A cause de lui, Maxime va vouloir nous refaire son seul sketch. L'espagnol ne s'arrête plus et continue de gérer son côté avec brio. Branchez les guitares.

Amalfitano (5/5): un Maxi Best Of Royal Deluxe avec deux passes décisives et en dessert une défense de mort de faim pour bien digérer sa prestation et la victoire. Va finir en Burger King s'il continue comme ça.

Valbuena (merci/5) : Liverpool, c'est fait. Moscou, c'est fait. Dortmund aussi. Un ticket gagnant. Rien à dire de plus sur sa rencontre, juste à apprécier ici. Dommage que la ligue 1 ne se joue pas en Europe.

Les supporters de l'OM : faire plus de bruit à 2500 que 70000 supporters locaux, ça n'a pas de prix. Pour tout le reste il y a mastercard. Bravo les gars.



» Fin décembre 2011. Professor, un avis sur Mbia suite à la victoire de l'OM sur Nancy (3-1) ?

Mbia (3/5) : Finira ballon d'or. De maison du café.


» 9 janvier 2012, l'OM en plante 5 au Red Star.

Fanni (2/5) : a la vivacité du renard écrasé sur une départementale, couplée à des placements dignes d'un cola mailla.

Cheyrou (4/5) : la vista pour animer le jeu mieux que Lagaf' et un éventail de frappes durant 90 minutes afin de régler la mire, avant d'en mettre une belle au fond en fin de rencontre. Une soirée de dragues en boite de nuit en quelque sorte.



» Janvier 2012, suite à une victoire 0-3 de l'OM à Caen, le Mad ne tarit pas d'éloges sur la perf' de Valbuena.

Valbuena (5/5) : dans la course à la vie, certains partent avec des tongs. Le Petit Vélo a pris sa revanche en devenant un VTT de grand luxe.


» L'OM l'emporte ensuite 2-0 sur le LOSC. Alors Morel, ça a donné quoi ?

Morel (1/5) : aussi utile qu'un fumigène en tribune Jean Bouin, il a été le 12ème lillois sur le terrain tant il leur rendait la balle rapidement. Ses stats doivent faire plus flipper que le dauphin.


» 2 février 2012, l'OM l'emporte face à l'ennemi Niçois (2-1). Brandao qualifie l'OM pour la finale de coupe de la Ligue. Un signe...

Brandao (3/5) : un soldat du niveau de la 7ème compagnie qui, bien aidé par le collabo Clerc, tire dans les filets niçois et envoie l'OM sur le front de Saint Denis. Le Jean Lefebvre du football.


» 23 février 2012, l'OM perd à domicile (0-1) en huitièmes de Champion's League face à l'Inter...

L'absence de Rémy en attaque ? Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.


» Fin février, l'OM perd à Brest. Et Valbuena dans tout ça ?

Valbuena (2/5) : un nain qui veut entreprendre pour surfer sur une saison avec des hauts de vagues mais également des coups de mou(le)s. Un gens du jardin.


» Vient ce fameux soir de mars. Brandao contrôle du dos et marque en toute fin de match. L'OM perd 2-1 en Italie face à l'Inter... mais se qualifie pour les quarts !

"Oui, j'ai dit à Deschamps avant d'entrer en jeu que j'allais marquer et je l'ai fait. Je remercie dieu pour ça.” Brandao n'oublie pas de remercier Mandanda, c'est beau.

On n'a jamais été aussi heureux de perdre un 5ème match d'affilé. Les plus courageux d'entre vous expliqueront pourquoi à leurs femmes, en plus de la règle du hors-jeu. Bon courage.

Diawara (4/5) : n'a pas réfléchi et c'est comme ça qu'il est le meilleur. La présence physique d'un Rocco en tournage et la réactivité d'un jeune fougueux qui ne s'emmerde pas avec des préliminaires.

Brandao (non noté) : contrôle orienté du dos, frappe dans la foulée, but. Si Messi réussit ce geste, Youtube explose. Là, c'est juste Brandao et il ne le fait exprès, donc ça finira dans le bêtisier de Téléfoot, au mieux.



» Fin mars, l'OM perd en coupe de France face à Quevilly. Sale histoire...

Gomez et Ribéry ont tellement rigolé devant leur télé qu'ils ont décidé de jouer le match de Ligue des Champions sur un pied pour faire durer un peu le suspense.
Le Mad Professor a regardé Quevilly-OM (3-2) puis a vomi de honte.

Bracigliano (0/5) : les réflexes de Doc Gynéco, l'assurance d'un ado qui vient acheter des capotes dans une pharmacie et des sorties mi-moignons mi-gants beurrés. Un festival « Juste pour rire » à lui tout seul.  A même tenté de dégager sur le dos de Diawara dans ses six mètres pour que l'OM marque, preuve qu'il regarde le club en Ligue des Champions. Est autant gardien de but que Dassier fut président. A ce niveau, mettre Andrade contre le Bayern parait plus prudent, au moins lui, il pourra effrayer les Allemands avec son regard de toxico en sevrage.

Diarra (0/5) : connait la pelouse par coeur tellement il a mis le nez dedans, va se faire chambrer par son frère mais dira que c'est encore de la faute du collectif, voire de l'affectif. Mauvais dans tous les compartiments de jeu mais excellent dans la médiocrité.

Kaboré (0/5) : parler de lui serait une perte de temps et le Mad vient déjà d'en gaspiller en écrivant cette phrase. (Remplacé par Ayew)

J.Ayew (0/5) : un pistonné qui prend la place de talents du centre de formation sur la feuille de match. Un arbre mort cachant la forêt de potentiels arbustes de qualité. Après la jurisprudence Deruda, un autre exemple d'injustice olympienne.



» Vient l'heure des quarts. L'OM en prend 2 au Vél' face au grand Bayern...

Le Mad Professor a regardé OM-Bayern Munich (0-2) en attendant des miracles mais malheureusement, la Bonne Mère avait piscine...

Une première mi temps pas si mauvaise, une seconde plus proche du niveau du moment. On ne transforme pas un âne en cheval de course ; alors 11, rendez vous compte, c'est direct la boucherie chevaline.

43' : Lahm fait main. Faute non sifflée. Contre allemand, Andrade fait fautes des deux mains. But sifflé. Comme Kara, l'OM n'a pas besoin de ça.

Morel. Non rien ; car tout. Face à lui, Robben aurait pu être aligné blessé avec la jambe dans le plâtre.

Andrade (1/5) : Ne reverra plus jamais cette jolie maitresse d'un soir mais s'offre une MST. Un mercredi sans triomphe.

Morel (1/5) : chaque ballon touché par ses soins devenait munichois. Réaliste sur le dénouement de ses interventions et par souci de gain de temps ou par résignation, il ira même jusqu'à cesser de courir et laisser son territoire libre pour occupation. Un collabo.

Diarra (2/5) : un début de prestation prometteur mais une suite qui ne les a pas tenu. Les promesses. Suivez un peu. Un juste résumé de la carrière de Diarra à l'OM finalement. En même temps, avoir foi en Alou maintenant c'est un peu comme croire à 47 ans au passage du Père Noël en plein mois de mars.

Anigo : a déclaré que c'est lui qui avait fait venir Ribéry. Mais non José, c'est le tirage au sort.

Les supporters : des banderoles au goût de banderilles. C'est bien, ils bossent un peu le français, à défaut de parler pour le plus grand nombre.



» 4 avril 2012, là aussi l'OM en prend 2 dans le quart retour. Du côté de Munich.

Rémy (1/5) : au bout du rouleau, il est à l'image de la dernière feuille de papier toilette. Tu espères qu'elle va suffire tout en sachant très bien que son seul apport sera trop juste.


» Cinq jours plus tard, le QSG matte l'OM au Parc (2-1).

11 matches : 10 défaites, 1 nul. L'OM continue d'écrire son histoire.

Olympique de Marseille
C'est désormais officiel, la seule Victoire de Marseille se trouve dans « Plus belle la vie »...


Anigo : soutient tout le monde sauf Didier. Surtout pas Didier.


» Et puis la saison 2012/2013 pointe le bout de son nez. Le 1er septembre 2012, le Mad a un avis sur l'arrivée de Joey Barton.

"On" parle d'envoyer Joey Barton dans les cités. Mission : Tacles sur Kalachnikov. Manuel Valls n'a pas contredit l'info.


SAISON 2012/2013


» Début août 2012, désormais Baup est aux manettes. L'OM gagne à Reims.

Deschamps parti, Baup qui arrive, c'est véritablement un rêve éveillé. Pour les Assedic.

Au terme d'un match équilibré pour ne pas dire dominé par les locaux, c'est finalement une autre reprise, de volée celle-ci, de Benoît Cheyrou qui allait apporter les 3 premiers points de la saison. Quand en plus, la passe décisive est donnée par Charles Kaboré, c'est un monde entier de certitudes qui s'effondre.

Morel (2/5) : Peu rassuré par les 17 rumeurs annonçant l'arrivée d'un concurrent polonais, autrichien ou néo-zélandais à sa place, Jérémy traine encore et toujours sa dégaine de pompier dépressif. Joue plus à l'arrêt qu'un chien de chasse, centre aux niveaux des côtes des défenseurs rémois et semble vouloir stopper sa carrière après chaque ballon touché. Gros mental.

Kaboré (2+1/5) : après avoir lui aussi participé au record du plus grand nombre de passes ratées, il a changé ses chaussures pour déposer un caviar sur celle de Cheyrou. Une belle frappe en début de rencontre a aussi choqué tous les supporters marseillais. Une vérification d'identité à d'ailleurs été demandée à la sortie du stade.

Valbuena (3/5) : offre ses centres et ses frappes dans les gants d'Agassa comme une sage femme dépose un nouveau né dans les bras de sa mère, c'est dire la notion de danger qui s'en dégage



» 30 août 2012. L'OM fait un triste 0-0 face au FC Sheriff.

L'OM est en coupe de l'Europa League. Les joueurs fêteront la qualif' demain, à bord d'un bus, sur le vieux port de 14h à 14h05.
Les notes, oui mais non.
Le streaming de votre serviteur ayant été capricieux, il apparait difficile de noter les joueurs sans les avoir réellement vu jouer 90 minutes. N'est pas Pierre Ménès qui veut.

A.Ayew : mauvais, maladroit, maussade mais sans l'efficacité israëlienne. Surcôté depuis quelques temps.

BONUS BLAGUE LAURENT RUQUIER
Quelle est le point commun entre un épisode de « Plus belle la vie » et le FC Sheriff  ?
Luna. En effet, comme la série « Plus Belle la vie », le Sheriff a Luna.



» Le Mad revient sur le tirage au sort de la C3 et paraît prêt pour la dictée.

Le tirage Europa League de l'OM est un concours d'orthographe : Fenerbahçe (TUR), Mönchengladbach(GER), AEL Limassol(CYP).


» Le 2 septembre 2012, Marseille gagne 3-1 contre Rennes

C'était la braderie de Lille ce week end. Fan de l'événement, Vincent Labrune lui a rendu hommage avec le montant du transfert de Stéphane Mbia.
L'info est désormais officielle : Joey Barton a signé à l'OM, Valbuena va saigner à..l'entrainement.

J.Ayew (non noté) : entre et « fait marquer » Danzé. Nickel. Un passage chez le coiffeur et ça sera top.

Antonetti et Baup : ne se serrent plus la main depuis qu'Elie a pris la place de Fred à Saint Etienne. Enfin ça, c'est la version officielle. On connait tous la vraie raison : Mme Antonetti travaille aux Assedic



» Jeudi 20 septembre 2012. Europa League. Fenerbahçe 2-2 OM.

Après avoir été mené 2/0 jusqu'à la 83è minute, Marseille a su démontrer que le pantalon phocéen était habité. 
Equation de la soirée : (Talent – erreurs individuelles) + mental + abnégation = point du nul qui a le goût des 3.

Morel (2/5) : introduction presque prometteuse, un milieu de rencontre révélateur du rien pour une fin habituelle. Un livre de gare ou de plage, à vous de voir. Jérémy le couvert et les assiettes sales.

Kaboré (2/5) : perd le ballon et ses nerfs trop rapidement. Même si à l'instar de Fanni, il rend service avec une schizophrénie de postes utile, Charles possède néanmoins une polyvalence de l'a peu près : moyen dans tout mais finalement bon à rien. Un choix financier donc.

L'arbitre : Ivan Bebek. Sa soeur s'appelle Nadine.



» 8 octobre 2012, OM PSG (2-2)

Valbuena (4+1/5) : marche sur l'eau, vole, dépose les ballons où il le veut. Petit Vélo réussit son début de saison et assene ses partenaires de « Prenez et mangez en tous, car ceci est ma passe décisive, livrée, pour vous. » Qu'il ne change rien. Amen.

Amalfitano (1/5) : l'intelligence de jeu d'un acteur de « Au Nom de la vérité » et les nerfs gérés aussi bien qu'un syndrome Gilles de la Tourette dans « Confessions Intimes ». Aurait mérité un rouge pour l'ensemble de sa connerie. N'a pas les épaules pour l'OM. Karim Ziani bis.

BONUS « LA QUESTION QUE PERSONNE NE SE POSAIT SAUF »
un forumeur de jeuxvideos.com,
« Valbuena/Ibra, pipe à prévoir ? »
On espère quand même que nos sportifs de haut niveau sont non fumeurs.




Olympique de Marseille

Concluons avec ces quelques mots de Stéphanie, une lectrice assidue... "Magnifique! Mais où trouvez vous l'inspiration Professor ? Vous méritez l'oscar de la prose footballistique."

L'équipe d'OhaiMe-Passion se joint de tout son coeur à sa famille, ses proches, pour leur apporter quelque peu de réconfort, d'humanité. Nos pensées vont aussi vers les victimes et familles des victimes.

Notre Chris, reposes-en paix.
Un an après, on ne t'oublie pas.

Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
forzaOMdu34 forzaOMdu34
13 Novembre 2016 à 21H42

Superbe hommage que lui avait rendu L'Editeur (HorsJeu.net), le 15 novembre dernier... :sm6:
« JE TROUVE PAS DE TITRE. »


"Ça faisait plus de deux mois qu'on devait boire un verre. A vrai dire je l'esquivais et lui avais dit qu'on se ferait une bière courant novembre. Enfin des pintes pour moi et le vin rouge pourri du pub pour lui, parce ce que la bière ça le ballonnait. Il m'a vu me connecter sur Facebook mercredi et m'a interpellé. J'ai désactivé le chat. Je ne suis plus sur Facebook, j'y allais uniquement pour le travail et je n'avais « pas le temps » de lui parler. Je me suis dit qu'il fallait qu'on se parle quand même avant la fin de l'année. Merde."

La suite : http://horsjeu.net/fil-info/je-trouve-pas-de-titre/
:cry:
forzaOMdu34 forzaOMdu34
13 Novembre 2016 à 21H27

@OMP
« La vie nous oblige sans cesse à pleurer par anticipation ou par souvenir. » Chateaubriand savait résumer l'OM en peu de mots. :lol:

L'équipe d'OhaiMe-Passion se joint de tout son coeur à sa famille, ses proches, pour leur apporter quelque peu de réconfort, d'humanité. Nos pensées vont aussi vers les victimes et familles des victimes.

Notre Chris, reposes-en paix.
Un an après, on ne t'oublie pas.