OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-0 Caen : Première pour Rudi Garcia, on s'en contentera

Le Dimanche 20 Novembre 2016 par

Olympique de Marseille
Devant un Vélodrome aux tribunes clairsemées, l'OM s'est imposé sur la plus petite des marques face à un adversaire Caennais venu pour ne pas prendre de but. Au final peu d'occasions, un match assez insipide - surtout durant les 60 premières minutes -, et puis, la délivrance, signée Rolando.

En l'absence de Lass' Diarra et de Bédimo, Rudi Garcia décide d'aligner Karim Rekik à gauche et de faire confiance à la paire Fanni/Rolando dans l'axe. Au milieu de terrain, deux Minots, Lopez et Machach accompagnent William Vainqueur. Alessandrini et Thauvin sont positionnés sur les ailes, Gomis, capitaine, occupe le front de l'attaque.

Dans les travées du Vélodrome, la Vieille Garde adresse un message de soutien à Eric Gerets. On regrettera l'absence de tifo qui peut s'expliquer par le manque d'affluence (entre 30 et 40 000 spectateurs). Les Fanatics comme à leur habitude font le spectacle avec des drapeaux bleus et blanc et une banderole « une passion inaltérable ». Virage sud, les gros drapeaux ont été sortis. Jérémy Brunet, le supporter handicapé dont nous vous avions parlé il y a peu a véritablement vu son rêve devenir réalité. Ce dernier était au bord de la pelouse du Vélodrome avant le match : Jacques-Henri Eyraud lui a remis un maillot de l'OM dédicacé, il a ensuite été interviewé par OM TV avant d'aller vivre le match depuis le virage Nord. Il n'y a plus qu'à espérer une victoire pour le combler totalement.

Le début de match est clairement à l'avantage des Phocéens qui vont être maîtres de ce que l'on nommera "domination stérile". Au quart d'heure de jeu, l'OM a 74% de possession.. pour autant, pas la moindre frappe à se mettre sous mal dent. C'est finalement sur un corner que surviendra la première action chaude du match. Le ballon se dirige vers Rekik qui réussit alors l'exploit d'envoyer le ballon au dessus alors qu'il avait degun autour de lui (17').

Puisque sur le terrain ça ne casse pas 3 pattes à un canard, on ressort les statistiques ; tantôt optimistes (Garcia reste sur 5 succès de rang face à Caen), tantôt pessimistes (lors des 4 derniers OM/Caen, on compte 3 victoires pour les Normands et un nul). Et puis, à la 26ème minute, Machach, un brin nerveux sur le terrain écope d'un jaune. C'est la double peine pour le Minot qui sera suspendu et qui va être sorti par Rudi Garcia prématurément (56'). Ses deux acolytes du milieu de terrain quant à eux sortent un gros match à l'image de la percussion de Vainqueur et de son centre dans la foulée qui ne trouvera pas preneur (34'). L'OM perd peu de ballons avec ses 92% de passes réussies. Une statistique qui montre aussi le manque criant d'initiatives et de prises de risque.

Il y aura deux autres demies occasions avant la pause. Alessandrini qui se retourne et la met à côté suite à une passe de Gomis (40') et la reprise ratée du même Gomis (41'). A la mi-temps les équipes rentrent aux vestiaires dos à dos. Sur le pré, le spectacle a été pauvre. On espère mieux....

Le début du second acte est encore pire. L'OM perdu dans un faux rythme s'englue dans un jeu sans relief. En face Caen n'a visiblement pas prévu de marquer. Thauvin se sera toutefois écroulé dans la surface (46') mais l'arbitre n'a pas estimé qu'il y avait faute. Au ralenti, difficile de dire s'il y avait pénalty. Les rares occasions Olympiennes ne sont pas cadrées que ce soit de la part de Thauvin (51') ou Gomis suite à une passe de Lopez sur coup-franc (56'). Le statut de 13ème attaque de L1 que détient l'OM n'est pas usurpé. Notons au passage le superbe sauvetage de Guilbert sur Alessandrini (67').

A 20 minutes du terme du match, et alors que l'OM a une possession de balle de plus de 60%, les hommes de Garcia décident d'emballer quelque peu la partie. Vainqueur dans la surface frappe de peu à côté (75'). Sur une merveille de centre du petit Lopez, Thauvin croise trop sa tête (79'). Sur 12 tirs, l'OM n'en n'a toujours pas cadré... Et puis arrive la délivrance. Fanni décale Gomis sur sa gauche. Dans la surface, l'avant-centre adresse un centre millimétré sur la tête de Rolando qui réussit ce qu'avait raté Thauvin une poignée de secondes auparavant (80'). Frank McCourt est enfin dépucelé. L'OM a fait le plus dur et parviendra à tenir le score.

Rudi Garcia tient-là sa première victoire avec Marseille en L1. Côté pile, l'OM engrange une victoire importante pour la confiance, passe 11ème, reste invaincu au Vél' et enchaîne un 7ème match de L1 sans encaisser de but (seul le QSG fait mieux). Côté face, la partition reste très poussive. Il y a du travail et nul doute qu'une prestation comme celle-ci ne suffira pas à faire tomber Monaco samedi prochain.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Caen
Championnat - Journée 13
Dim 20/11 à 17H00/2016
Feuille de match - Historique