OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Di Meco, le minot d'Avignon !

Le Mercredi 07 Décembre 2016 par

Olympique de Marseille
Né le 7 septembre 1963 à Avignon, Eric Di Meco compte 23 sélections avec l'équipe de France de Michel Platini de 1989 à l'Euro 96 d'Aimé Jacquet. Il est dans une équipe à prix d'or mais il est le seul produit du centre de formation marseillais. Le minot de Robion, d'origine italienne et provençale, a tout connu du club olympien où il a fait ses premiers pas en 1980. Faisant partie de la période de gloire des minots qui sauvèrent le club en 1981.

Au poste d'ailier au tout début, son style lui a permis d'effectuer des centres à la Saramagna mais il ne parvient pas à briller. Il est donc prêté à Nancy en 86/87 et ensuite à Martigues en 87/88. Il fut par la suite utilisé comme arrière par Michel Hidalgo où il éclatera et se fera appeler chez les Bleus par Michel Platini lors de la saison 88/89 avec en prime le doublé avec l'Olympique de Marseille. Malgré son irrégularité, il devait s'affirmer comme l'un des meilleurs latéraux français après son opération du genou en 1991.

Arrive ce soir de mai 1993 et la victoire de l'OM en Champion's League contre le Milan AC où son intransigeance défensive perturba les offensives milanaises avec Basile Boli, Marcel Desailly et Jocelyn Angloma. Il aura été un élément important des Tricolores de Platini lors de la qualification pour le championnat d'Europe 1992. Contre la Bulgarie, il ne fut pas de la partie, remplacé par Manu Petit. Mais jusqu'à l'Euro 96, il redevient titulaire indiscutable avant de céder officiellement sa place à Bixente Lizarazu.

Olympique de Marseille

Éric a beaucoup de souvenirs de son passage marseillais avec notamment un quart de finale de Coupe d'Europe contre le club italien : "Le match contre le Milan AC en quart de finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions. C'était le grand Milan AC. On espérait un jour les rivaliser et on tombe en quarts de finale contre eux. On les voyait à la télé et ne pensait pas qu'un jour, nous allions les affronter. Je me retrouve dans le tunnel avec en face de moi Gullit, Baresi ou encore Maldini... Des mecs très solides physiquement. Et je me souviens que l'on se disait qu'il fallait rester le torse bombé et le regard dans les yeux. En championnat, tu ne peux pas faire le côté intox, dans le tunnel. Alors qu'en Coupe d'Europe, je prenais beaucoup de plaisir au défi."

À la fin de sa carrière de footballeur, Éric Di Méco anime le Moscato Show sur RMC en la compagnie de Vincent Moscato. En 2012, il intègre la chaine de BeinSport et devient alors commentateur.



  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook