OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Giresse, le petit monsieur !

Le Dimanche 11 Décembre 2016 par

Olympique de Marseille
Né le 2 août 1952 à Langoiran, Alain Giresse compte 48 sélections de 1974 à 1986 avec l'équipe de France. Un petit devenu très grand par son passage marqué dans la cité phocéenne. En deux saisons, il rentre dans le panthéon olympien, celui qui était vue comme le Girondin à vie. Roi du contrôle orienté et des ouvertures millimétrées, il enflammera le début des années Tapie.

Contre l'Uruguay avec les Bleus, il fut l'un des éléments moteurs des grandes campagnes espagnoles et mexicaines. En première division, il compte plus de 580 matches disputés. Il fut l'accolite parfait de Michel Platini en équipe de France de 1982 à 1986. Et c'est à l'âge de 30 ans que son talent est reconnue. Michel Hidalgo a eu la sagesse de le reunir avec Michel sous le maillot tricolore.

Olympique de Marseille
Après sa carrière de joueur, Alain décide de devenir entraîneur et fait ses débuts en 1995 sur le banc de Toulouse où il y restera durant deux saisons avant de rejoindre le banc du PSG en 1998. Lors de sa préparation avec le club de la capital, l'équipe est huitième du championnat. Il retourne alors chez les Violets où il permet au Toulousains de retrouver l'élite pour la seconde fois. Durant l'année 2001, il prend la direction du continent africain et plus particulièrement du Maroc pour diriger le FAR Rabat jusqu'en 2003 où il remportez la Coupe du Trône. C'est en Afrique qu'il connaîtra ses plus beaux moments.

Olympique de Marseille
Ensuite, il retrouve l'Europe avec la Géorgie mais il trouvera difficile de commander un petit pays dans le football et ne restera qu'une seule année. En 2006, il retourne en Afrique pour le Gabon avec qui il séduira. Les Gabonais passe de la 125ème place à la 40ème au classement FIFA. Pour la première fois de son histoire, le Gabon frôle la qualification pour le Mondial en Afrique du Sud.

Au terme d'une jolie Coupe d'Afrique des Nations, Alain Giresse part et prend en main la sélection du Mali en 2010 avec comme objectif : se qualifier pour la CAN 2012. Une mission accomplie par une troisième place. En mai 2012, il quitte ses fonctions de sélectionneurs du Mali et se voit remettre le prix de la Légion d'honneur par Michel Platini le 20 août 2012.


Réagir sur Facebook