OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Scotti, Marseille au coeur !

Le Lundi 26 Décembre 2016 par

Olympique de Marseille
S'il est un joueur qui a marqué l'OM d'après-guerre, de son talent et de sa personnalité, c'est bien Roger Scotti. Gagner la Coupe de France à 17 ans est un véritable exploit marquant et difficile à égaler, voire à battre. Mais ce Marseillais de pure souche avait un gros défaut, son amour pour la ville de Marseille.

"Quitter Marseille, c'est m'arracher le coeur", avait-il coutume de rappeler régulièrement. Il avait également le sens de la formule marseillaise : "Té, celui-là, il a les pieds trépanés, il ne fera jamais carrière". Roger Scotti voulait tout simplement se faire car pour lui, il n'aurait pas fait un bon joueur de football.

Il a eu également quelques échanges légendaires avec Henri Roessler, son entraîneur (de 1950 à 1954). Un dimanche matin et sous une humeur clémente, Scotti lui lance : "Coach, il vaudrait mieux jouer aujourd'hui avec des maillots légers à manches courtes, plutôt qu'avec ceux plus épais et à manches longues". Et son manager n'aimait pas les contestations et lui répondit : "Vous jouez comme je le veux !".

Pour l'anecdote, Roger a pris dans l'armoire à pharmacie une paire de ciseaux, et coupa les manches de son maillot avant de tendre les morceaux à son entraîneur en s'exclamant : "Pour faire briller vos souliers, et regardez, je suis poli, je suis prêt à payer le maillot." Roger refusait toujours les offres mirobolantes qui s'offraient à lui. Car il avait toutes ses habitudes dans la cité phocéenne. Il a été l'un des maîtres techniciens de l'Hexagone.

Sa ruse, son intelligence, sa culture et son sang-froid ont fait de lui le grand joueur qu'il fut. Faisant la pluie et le beau temps pour son président, Dancausse. Coéquipier modèle de Pépito Aznar, Gunnar Andersson, Bihel ou Pironti, ses passes délicieuses, son courage et sa clairvoyance sont encore à louer aujourd'hui.




Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Samuel Massilia
Samuel Massilia
26 Mars 2017 à 20H14

#Rétro : Josip Skoblar, l'aigle dalmate !

Hargneux et disposant d'un bagage complet, Skoblar était un buteur-né. Avec une frappe excellente des deux pieds, des jaillissements de fauve, un jeu de tête redoutable servi par une double détente, « l'Aigle Dalmate » illustra parfaitement la devise olympienne « Droit au But », dans la grande lignée des Boyer, Aznar, Alcazar ou Andersson.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]almate.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Mars 2017 à 20H05

#Rétro : Basile Boli, le héros de Munich !

Basile Boli aura marqué d'une empreinte indélébile son passage à l'Olympique de Marseille, où ses larmes de Bari et son coup de tête victorieux à Munich auront marqué à jamais la mémoire collective.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]munich.html
willyz85
willyz85
23 Mars 2017 à 21H05

Une seule saison à l'OM mais il aura marqué le club ;)

Samuel Massilia
Samuel Massilia
23 Mars 2017 à 19H43

#Rétro : Enzo Francescoli, El Principe !

Né le 12 novembre 1961, le « Prince » a marqué 253 buts en 686 rencontres. Il débute en première division uruguayenne en 1980. En 1983, il quitte Wanders Montevideo pour River Plate, le plus grand club d'Argentine, en sérieuse difficulté à ce moment-là.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]incipe.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Janvier 2017 à 19H17

#Rétro : François Bracci, le grand Tchoi !

François Bracci a contribué pendant une dizaine d'années à écrire les plus belles pages de l'histoire du club Marseillais. Après un court séjour à Strasbourg et Bordeaux, le grand « Tchoi » est revenu en 1982 dans son club d'origine, afin d'y achever sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-tchoi.html
Oaïoli Capella
Oaïoli Capella
20 Janvier 2017 à 23H58

Merci pour ces hOMmes qui ont marque l'histoire de notre Olympique ! Un plaisir de te lire ! :D
Samuel Massilia
Samuel Massilia
20 Janvier 2017 à 19H09

#Rétro : Roland Gransart, l'héritier !

Difficile de ne pas avoir le virus pour le football, quand on est le fils de Maurice Gransart, olympien de 1948 à 1961. Roland est né le 1er janvier 1954 à Marseille. Mais c'est à l'âge de 12 ans qu'il fait son entrée dans la grande famille olympienne.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ritier.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
12 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Didier Six, le globe-trotter !

L'ailier gauche international aux 52 sélections, au pied gauche exceptionnel, maniait l'art du contre-pied à merveille. Toutefois, malgré un talent certain, Didier Six, qui a passé deux saisons à l'OM, n'est jamais vraiment parvenu à s'imposer dans une équipe de l'Hexagone. C'est en Allemagne notamment qu'il a écrit ses plus belles pages. L'équipe de France, dirigée par Michel Hidalgo, a été le fil rouge de sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]rotter.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
06 Janvier 2017 à 19H59

#Rétro : 1976, l'OM remporte sa 9ème Coupe de France !

Dans le cadre de l'entrée en lice, ce dimanche, de l'OM en coupe de France, OMP continue de vous conter ces matchs qui ont fait l'histoire de l'OM dans cette compétition.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]france.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
03 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Les trente glorieuses !

Il était une fois un grand club, dans un grand port. "Droit au but", telle est sa devise qui doit lui venir de quelques corsaires qui écumaient les mers à l'époque de sa naissance à la fin du XIXème siècle. La gloire du grand club ne date pas de son origine. Elle s'est construite tout au long de son histoire. Le football Marseillais est né vers 1925, avec l'arrivée de Parisiens. Avec ces renforts en provenance de la capitale, l'OM ne valait véritablement que par la qualité de Crut, Boyer, Dewaquez ou Gallay. On disait alors : "Jouer à la Marseillaise".

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ieuses.html
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires