OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Zatelli, droit au but !

Le Mardi 27 Décembre 2016 par

Olympique de Marseille
Mario a débarqué d'Afrique du Nord où il est né le 21 décembre 1912 du côté de Sétif. Redoutable avant-centre au style spectaculaire, adorant les reprises de volée, il contribua à donner au club phocéen, avec son compère Aznar, une raison d'être à la devise Marseillaise qui est depuis toujours "Droit au But".

Il débuta sa carrière à l'US Marocaine, le club de Larbi Ben Barek, Larbi Chicha et Just Fontaine, avant de traverser la Méditerranée. Envoyé à l'OM en 1935 par Charles El-Kabbach, le recruteur olympien en Afrique, Zatelli succéda à Alcazar, Aznar, Charbit ou Bastien, tous ces grands olympiens d'origine pied-noire.

Mario était une espèce de joueur de charme, en avance sur son temps. Joueur, il connut ses heures de gloire avant la Seconde Guerre Mondiale, remportant le championnat (1937) et la Coupe de France (1938). Il revint d'ailleurs après la guerre, en 1948, pour soulever un deuxième titre de champion de France.

Il devint logiquement entraîneur. Mario Zatelli sortit major du stage d'entraîneur en 1950. À Nice, il fut l'homme du doublé en 1952. Entraîneur à Nancy, il réussit le pari de mener une équipe très moyenne jusqu'en finale de la Coupe de France et la faire terminer 4ème en championnat.

À Marseille, Mario fut accueilli à bras ouverts, tel l'enfant prodige. On ne put hélas que lui offrir une équipe à la dérive, qui venait de redescendre en Division 2. Mario toucha le fond avec les 354 spectateurs du tristement célèbre OM-Forbach. Mais la saison suivante, Zatelli ramena l'OM parmi les ténors.

Olympique de Marseille

Il succéda à Robert Domergue et remit ça lorsqu'il prit la relève de Lucien Leduc. Il servit à la fois d'alibi, de dernier fusible, d'ultime recours. C'est assurément l'entraîneur qui, tout au long de ces années 70, s'est le mieux identifié à l'OM. Lorsqu'il ouvrait les rideaux de son séjour, Zatelli découvrait le Vélodrome : "Il est toujours là", disait-il, avec un sourire complice.

Entre Mario, l'OM et le stade Vélodrome, ce fut une longue histoire d'amour, une lune de miel qui recommençait sans cesse, un coup de foudre permanent. Une des forces de cet enfant d'Afrique du Nord, c'était ce ton bon enfant avec lequel il arrivait à adresser les plus vives critiques aux monstres les plus sacrés.

À l'époque, on l'appelait le "Beau Mario", parce qu'il avait le profil d'un jeune premier à la Rudolph Valentino. Plus tard, dans son costume d'entraîneur, il connut la même réussite. Avec deux qualités, le bon sens et l'humanisme, il était devenu plus qu'un entraîneur, un véritable connaisseur comme aimait le dire Marcel Leclerc, le président de l'OM entre 1965 et 1972.

Olympique de Marseille

Ce fils de cafetiers romains avait donc tout pour séduire Marseille. Il était devenu le "chouchou" du Vélodrome. Les Marseillais n'ont pas oublié son oeil avisé, Skoblar, déniché dans le nord de l'Allemagne, où le Suédois Magnusson, repéré lors d'un banal match amical à Vintimille contre la Juventus, c'était lui. D'ailleurs, l'association du "Magicien venu du froid" et de "l'Aigle Dalmate", qui détient toujours le record de buts en une saison (44), constitue sa plus grande réussite.

"Beau Mario" s'est éteint à 91 ans, le 7 janvier 2004. Avec sa disparition, l'OM a perdu une légende.


Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Samuel Massilia
Samuel Massilia
26 Mars 2017 à 20H14

#Rétro : Josip Skoblar, l'aigle dalmate !

Hargneux et disposant d'un bagage complet, Skoblar était un buteur-né. Avec une frappe excellente des deux pieds, des jaillissements de fauve, un jeu de tête redoutable servi par une double détente, « l'Aigle Dalmate » illustra parfaitement la devise olympienne « Droit au But », dans la grande lignée des Boyer, Aznar, Alcazar ou Andersson.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]almate.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Mars 2017 à 20H05

#Rétro : Basile Boli, le héros de Munich !

Basile Boli aura marqué d'une empreinte indélébile son passage à l'Olympique de Marseille, où ses larmes de Bari et son coup de tête victorieux à Munich auront marqué à jamais la mémoire collective.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]munich.html
willyz85
willyz85
23 Mars 2017 à 21H05

Une seule saison à l'OM mais il aura marqué le club ;)

Samuel Massilia
Samuel Massilia
23 Mars 2017 à 19H43

#Rétro : Enzo Francescoli, El Principe !

Né le 12 novembre 1961, le « Prince » a marqué 253 buts en 686 rencontres. Il débute en première division uruguayenne en 1980. En 1983, il quitte Wanders Montevideo pour River Plate, le plus grand club d'Argentine, en sérieuse difficulté à ce moment-là.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]incipe.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Janvier 2017 à 19H17

#Rétro : François Bracci, le grand Tchoi !

François Bracci a contribué pendant une dizaine d'années à écrire les plus belles pages de l'histoire du club Marseillais. Après un court séjour à Strasbourg et Bordeaux, le grand « Tchoi » est revenu en 1982 dans son club d'origine, afin d'y achever sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-tchoi.html
Oaïoli Capella
Oaïoli Capella
20 Janvier 2017 à 23H58

Merci pour ces hOMmes qui ont marque l'histoire de notre Olympique ! Un plaisir de te lire ! :D
Samuel Massilia
Samuel Massilia
20 Janvier 2017 à 19H09

#Rétro : Roland Gransart, l'héritier !

Difficile de ne pas avoir le virus pour le football, quand on est le fils de Maurice Gransart, olympien de 1948 à 1961. Roland est né le 1er janvier 1954 à Marseille. Mais c'est à l'âge de 12 ans qu'il fait son entrée dans la grande famille olympienne.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ritier.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
12 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Didier Six, le globe-trotter !

L'ailier gauche international aux 52 sélections, au pied gauche exceptionnel, maniait l'art du contre-pied à merveille. Toutefois, malgré un talent certain, Didier Six, qui a passé deux saisons à l'OM, n'est jamais vraiment parvenu à s'imposer dans une équipe de l'Hexagone. C'est en Allemagne notamment qu'il a écrit ses plus belles pages. L'équipe de France, dirigée par Michel Hidalgo, a été le fil rouge de sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]rotter.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
06 Janvier 2017 à 19H59

#Rétro : 1976, l'OM remporte sa 9ème Coupe de France !

Dans le cadre de l'entrée en lice, ce dimanche, de l'OM en coupe de France, OMP continue de vous conter ces matchs qui ont fait l'histoire de l'OM dans cette compétition.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]france.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
03 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Les trente glorieuses !

Il était une fois un grand club, dans un grand port. "Droit au but", telle est sa devise qui doit lui venir de quelques corsaires qui écumaient les mers à l'époque de sa naissance à la fin du XIXème siècle. La gloire du grand club ne date pas de son origine. Elle s'est construite tout au long de son histoire. Le football Marseillais est né vers 1925, avec l'arrivée de Parisiens. Avec ces renforts en provenance de la capitale, l'OM ne valait véritablement que par la qualité de Crut, Boyer, Dewaquez ou Gallay. On disait alors : "Jouer à la Marseillaise".

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ieuses.html
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires