OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Boksic, la légende croate !

Le Lundi 02 Janvier 2017 par

En 16 ans, d'Hajduk Split à Middlesbrough en passant par l'Olympique de Marseille, la Juventus Turin et la Lazio Rome, Alen Boksic aura tout gagné ou presque. Une Coupe des champions avec l'OM (1993), une Coupe des coupes avec la Lazio (1999), deux Championnats d'Italie avec la Juve (1997) et la Lazio (2000) et une Coupe de Yougoslavie avec Hajduk (1991).

Olympique de Marseille

Clin d'oeil du destin, la carrière de Boksic commence le jour d'une finale de Mondial, en 1982, entre l'Italie et l'Allemagne. Ce jour-là, à 12 ans, il fait un essai à Hajduk, qu'il quittera en 1991 pour Marseille, où Bernard Tapie le fait venir et où son talent va éclater.

Pourtant, à son arrivée à l'OM, peu croyaient à la réussite de cet attaquant croate. En août 1992, Tapie avait envisagé de le transféré à Lyon pour se réserver le droit d'engager un autre étranger, et Goethals le qualifiait "d'emprunté dans la zone de vérité".

D'abord prêté à l'AS Cannes (en 1991/1992), il ne peut jouer en raison du nombre trop grand d'étrangers, et revient à Marseille après une saison blanche (1 match joué). Mais 1992/1993 est son année. Comme son prédécesseur Papin, qui avait réalisé d'énormes progrès aux côtés de Klaus Allofs entre 1987 et 1989, Boksic a franchi un palier avec l'Allemand Voller.

Olympique de Marseille

Individualiste forcené à ses débuts, il a simplifié son jeu tout en conservant un pouvoir d'accélération et une pureté de geste qui lui permirent souvent de faire la différence et d'inscrire des buts victorieux. Juste après la C1, Marseille remporte le titre, finalement non attribué pour cause d'affaire VA-OM, et Boksic termine meilleur buteur du championnat (23 buts). Il est l'un des rares joueurs en Europe capables sur un geste de faire lever un stade.

Attaquant de pointe de grand gabarit, mais doté d'une prodigieuse vitesse de course et de percussion, le Croate n'avait pas son pareil pour déstabiliser les systèmes défensifs par ses appels en profondeur...



  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagissez

S'inscrire ou se connecter avec :
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se souvenir de moi ?
Samuel Massilia
Samuel Massilia
26 Mars 2017 à 20H14

#Rétro : Josip Skoblar, l'aigle dalmate !

Hargneux et disposant d'un bagage complet, Skoblar était un buteur-né. Avec une frappe excellente des deux pieds, des jaillissements de fauve, un jeu de tête redoutable servi par une double détente, « l'Aigle Dalmate » illustra parfaitement la devise olympienne « Droit au But », dans la grande lignée des Boyer, Aznar, Alcazar ou Andersson.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]almate.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Mars 2017 à 20H05

#Rétro : Basile Boli, le héros de Munich !

Basile Boli aura marqué d'une empreinte indélébile son passage à l'Olympique de Marseille, où ses larmes de Bari et son coup de tête victorieux à Munich auront marqué à jamais la mémoire collective.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]munich.html
willyz85
willyz85
23 Mars 2017 à 21H05

Une seule saison à l'OM mais il aura marqué le club ;)

Samuel Massilia
Samuel Massilia
23 Mars 2017 à 19H43

#Rétro : Enzo Francescoli, El Principe !

Né le 12 novembre 1961, le « Prince » a marqué 253 buts en 686 rencontres. Il débute en première division uruguayenne en 1980. En 1983, il quitte Wanders Montevideo pour River Plate, le plus grand club d'Argentine, en sérieuse difficulté à ce moment-là.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]incipe.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
24 Janvier 2017 à 19H17

#Rétro : François Bracci, le grand Tchoi !

François Bracci a contribué pendant une dizaine d'années à écrire les plus belles pages de l'histoire du club Marseillais. Après un court séjour à Strasbourg et Bordeaux, le grand « Tchoi » est revenu en 1982 dans son club d'origine, afin d'y achever sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]-tchoi.html
Oaïoli Capella
Oaïoli Capella
20 Janvier 2017 à 23H58

Merci pour ces hOMmes qui ont marque l'histoire de notre Olympique ! Un plaisir de te lire ! :D
Samuel Massilia
Samuel Massilia
20 Janvier 2017 à 19H09

#Rétro : Roland Gransart, l'héritier !

Difficile de ne pas avoir le virus pour le football, quand on est le fils de Maurice Gransart, olympien de 1948 à 1961. Roland est né le 1er janvier 1954 à Marseille. Mais c'est à l'âge de 12 ans qu'il fait son entrée dans la grande famille olympienne.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ritier.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
12 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Didier Six, le globe-trotter !

L'ailier gauche international aux 52 sélections, au pied gauche exceptionnel, maniait l'art du contre-pied à merveille. Toutefois, malgré un talent certain, Didier Six, qui a passé deux saisons à l'OM, n'est jamais vraiment parvenu à s'imposer dans une équipe de l'Hexagone. C'est en Allemagne notamment qu'il a écrit ses plus belles pages. L'équipe de France, dirigée par Michel Hidalgo, a été le fil rouge de sa carrière.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]rotter.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
06 Janvier 2017 à 19H59

#Rétro : 1976, l'OM remporte sa 9ème Coupe de France !

Dans le cadre de l'entrée en lice, ce dimanche, de l'OM en coupe de France, OMP continue de vous conter ces matchs qui ont fait l'histoire de l'OM dans cette compétition.

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]france.html
Samuel Massilia
Samuel Massilia
03 Janvier 2017 à 18H34

#Rétro : Les trente glorieuses !

Il était une fois un grand club, dans un grand port. "Droit au but", telle est sa devise qui doit lui venir de quelques corsaires qui écumaient les mers à l'époque de sa naissance à la fin du XIXème siècle. La gloire du grand club ne date pas de son origine. Elle s'est construite tout au long de son histoire. Le football Marseillais est né vers 1925, avec l'arrivée de Parisiens. Avec ces renforts en provenance de la capitale, l'OM ne valait véritablement que par la qualité de Crut, Boyer, Dewaquez ou Gallay. On disait alors : "Jouer à la Marseillaise".

Lire la suite : http://www.ohaime-pass[...]ieuses.html
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires