OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 4-3 Monaco
#Rétro : Quand Papin s'offrait Monaco en finale de Coupe de France !

Le Jeudi 05 Janvier 2017 par

Le parcours de l'OM dans la Coupe de France 1989 n'a pas été cousu de fil blanc, mais les Olympiens sont si forts qu'ils peuvent à loisir choisir d'attaquer et marquer ou gérer en fonction de la physionomie de la partie. Cette emprise sur le jeu a été le maître mot des Marseillais. Biarritz, Quimper, Toulon et Rennes ne peuvent ainsi résister à cette équipe redoutable.

Olympique de Marseille

En demi-finale aller, à domicile contre l'AJ Auxerre, l'OM s'assura avec deux buts d'avance (Papin 11ème, Vercruysse 79ème) un coussin de sécurité confortable, à condition de demeurer sérieux au retour. Ils firent mieux que cela en allant s'imposer 1-0 (Klaus Allofs, 19ème) à l'Abbé-Deschamps.

Après 1986 et 1987, l'OM retrouvait donc le Parc des Princes pour la troisième fois en quatre ans pour une finale face à l'AS Monaco. L'OM, champion de France depuis quelques semaines, semble irrésistible. Son attaque dévore les espaces, broie les défenses et écoeure les gardiens adverses.

Olympique de Marseille

Le 10 juin 1989, après des averses, le soleil fait son apparition sur la capitale et va permettre aux 44 448 spectateurs d'assister dans de bonnes conditions à l'une des plus belles finales de Coupe de France. L'OM démarre sur des chapeaux de roue avec un premier but dès la douzième minute. Puel perd le ballon près de sa surface, Papin en profite, efface Battiston et va battre Ettori d'un tir travaillé qui se loge dans le petit filet (1-0).

Dix minutes plus tard, Allofs, sur l'aile droite, donne en retrait pour Thys dont le centre instantané trouve la tête de Papin. Ettori est encore battu (2-0). Mais Monaco n'a pas dit son dernier mot. À la 31ème minute, Battiston décale Dib. Sa frappe pure de l'intérieur du pied file dans la lucarne de Gaétan Huard (2-1).

Au retour des vestiaires, l'OM se lance tête baissée dans la partie. Allofs lance Papin qui élimine Petit avant de frapper et marquer son troisième but. À 3-1, l'OM continue de pousser. Une tactique payante puisque les Phocéens obtiennent un pénalty suite à une faute de Sonor sur le remuant JPP qui a alors l'occasion de marquer son quatrième but de cette finale. Mais Ettori plonge du bon côté et détourne le ballon...

Olympique de Marseille

Une minute plus tard, Sauzée touche le montant droit des buts monégasques. Puis, d'un tir du gauche en pleine lucarne, Klaus Allofs marque à la 65ème minute le but du sacre (4-1).

Olympique de Marseille

Ce but aura toute son importance car dans les vingt dernières minutes, l'ASM se rapprochera dangereusement au tableau d'affichage grâce au grand Dib (72ème, 4-2) puis sur pénalty par Amoros (87ème, 4-3). Un réveil tardif cependant, le coup de sifflet final résonne, couvert par les cris des supporters marseillais. L'OM a ainsi réalisé le second Doublé Coupe-Championnat de son histoire.

Olympique de Marseille

Olympique de Marseille

L'homme du match, Jean-Pierre Papin, avait fait une promesse. En cas de succès, il ferait la bise à François Mitterand. Au moment de la remise de la coupe, JPP s'exécuta et sa bise au président de la République restera l'image de cette magnifique soirée.


  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Monaco
Coupe de France - Finale
Sam 10/06/1989
Feuille de match