OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-4 Monaco
La demi-volée de Mike B.

Le Mardi 17 Janvier 2017 par

Nous avons donc vécu la reprise du championnat à la maison, en ce 15 Janvier 2017. Face à l'AS Monaco qui jouait pour reprendre le fauteuil de leader aux surprenants Niçois, l'Olympique de Marseille a livré cette prestation avec peut-être un peu trop de naïveté, qui malheureusement n'est pas récompensée. Une nouvelle défaite cinglante contre le club de la principauté, 4-1, vient rompre la belle série à domicile, et en championnat. 8 buts encaissés en seulement deux matchs contre les nouveaux premiers. La pilule est difficile à avaler quand les ambitions du mercato semblent nous promettre de belles choses, même si pour le moment, aucune signature n'a encore été enregistrée. Mais à ceux qui, à la hâte, voudraient se précipiter, rappelez-vous que Patience est mère de Sûreté.

Olympique de Marseille
L'ambiance était belle, et l'affluence en virage nous permettait d'éviter l'hypothermie. Les groupes de supporters ont encore une fois fait le spectacle avec de superbes tifos, mais aussi quelques messages à faire passer, que ce soit à d'anciennes idoles, comme à la nouvelle direction, qui malheureusement pour elle n'est pas responsable des décisions prises par le passé, concernant notamment le choix du design des prochaines tuniques du club phocéen. La pétition est d'ailleurs toujours en ligne, et elle est à signer ici. Merci aux groupes d'y avoir déjà apporté leurs soutiens. Nous savons que ce sont eux qui peuvent peser sur les choix de la nouvelle direction olympienne, notamment concernant cette horreur violette. 

Mais alors dans un match où l'OM a été impliqué et concerné, il s'est tout de même prit une rouste par la meilleure attaque d'Europe... Les notes sont donc peut-être guère en adéquation avec le résultat, mais qu'importe, elles n'engagent que son rédacteur. (C'est moi, coucou).

Yohann Pelé - 4 : C'est pas facile de devoir mettre une note à Yohann sur ce match. Parce que d'un côté c'est vrai qu'on attends énormément de lui à ce poste, imaginez, ça faisait 10 piges qu'on avait un "monstre" dans les bois, on n'a plus l'habitude d'avoir juste un bon gardien de Ligue 1. Et puis d'un autre côté, on se dit que si il fait comme-ci, ou si il fait comme ça, si il sort plus vite, si il anticipe mieux... Bref vous aurez compris, on a pas eu un grand Pelé ce soir, dans un match où il est, malheureusement pour lui, crucial de faire une performance de classe internationale.
Mais on n'oublie pas ton face-à-face remporté à la 41ème minute... Ouais bon ça va, pour le mental faut pas l'accabler. 

Hiroki Sakai - 6,5 : J'vais me mettre au japonais pour écrire des lettres d'amour. C'est bien simple, toutes les fois où j'ai eu des frissons (sans parler du froid polaire sa race qui fait qu'on s'est pelé le jonc) c'est quand le nippon avait la balle. Savoir que le une-deux-trois avec Thauvinho allait arriver, sans savoir vraiment à quel moment, ce fût un pur bonheur. Continue d'attaquer, après si tu peux apprendre à défendre un peu plus efficacement aussi c'est tout bénèf', merci pour nous.

Rod Fanni - 4,5 : Alors quelques retours décisifs pour couper des centres dangereux, mais si on en arrivait là, c'est souvent parce que autour de lui ça allait beaucoup trop vite. Mais sérieux, dans l'ensemble, et ça va être pareil pour tous les joueurs du onze (à part une exception, mais si vous avez vu le match, on sera d'accord), comment on peut leur en vouloir. On sait que cette équipe c'est pas une grande équipe, mais en face, on a presque ce qui se fait de mieux en ce moment. Alors bon, on t'en veux pas, mais en face c'était bien trop fort.

Jorge Pires Rolando - 5 : Un alignement bien trop approximatif, mais ça vaut aussi pour Rod. Quand tu te retrouve à dominer en début de match face à une équipe comme Monaco, tu sais qu'en contre ça va aller très vite, alors il faut être un peu intelligent, et faire un petit pas en avant pour jouer le hors-jeu. Un bon coup de boule pour donner un peu d'espoir à tout un peuple, sinon, pas d'intervention particulière à soulever.

Karim Rekik - 4 : Le doute n'est plus possible, définitivement, "Karim Rekiki" n'est pas, et ne sera jamais, un arrière latéral. Il s'est simplement fait manger tout le match par le flanc droit de "l'attaque" monégasque. Je met "attaque" entre guillemets parce qu'en fait il y a pas vraiment d'attaque définie, vu que c'est toute l'équipe qui semble être capable d'enfiler les pions. Un de ces quatre, Subasic va poser une lucarne ça va faire tout drôle. Merci Karim, mais on va laisser travailler Andoni pour trouver une meilleure alternative.

William Vainqueur - 5 : Si il y avait bien un jour où il fallait pas faire grève c'était aujourd'hui, parce que du boulot il en a eu, Willizi. Pas facile de sortir de ce match en laissant une bonne impression, mais il aura malgré tout fait de son mieux pour au moins ralentir les offensives adverses. Une sorte de douanier du dimanche.

André-Franck Zambo-Anguissa - 5,5 : Alors il est très limité techniquement, il faut en tenir compte. Le problème c'est que quand il se retrouve face à Bakayoko ou Fabinho, on les voit ses limites, beaucoup plus que contre Dijon ou Metz. Mais c'est pas grave, le mec va au charbon, il remonte, il tente, il se retourne (lentement hein, mais quand même), il lève la tête... Francky s'est pas laissé démonter, et ça nous a plu. Sa place de titulaire est sur le point d'être cédée au jeune Morgan Sanson qui devrait, selon toute vraisemblance et si Louis Nicollin redescend un peu sur terre, s'engager dans les jours prochains. Il continuera de progresser, et la concurrence fera du bien à tout le monde. 

Maxime Lopez - 5,5 : Un match intéressant tout du long pour Maxime, une belle fluidité dans son jeu toujours à chercher des décalages pour repartir très vite, mais il y a une chose qu'il va falloir qu'on lui reproche un jour. C'est qu'il faut prendre un peu des risques et frapper au but, Sainte Marie ! On connait l'altruisme dont il fait preuve le garçon, mais on a les deux extrêmes, entre lui qui ne veut jamais prendre sa chance, et "RC7", comprenez Cabella, qui fait tout pour garder le ballon le plus longtemps possible. Plusieurs fois à tenter des passes impossibles, des louches par dessus la défense, ou à revenir en arrière quand la meilleure solution s'offrant à lui serait de balancer une lourde en direction du but, clairement, ça nous ferait plaisir à tous qu'une frappe de Maxime Lopez fasse trembler les travées du stade.
En ce lundi soir, il vient d'être élu meilleur joueur de Ligue 1 du mois de Décembre, alors félicitations, c'est amplement mérité, n'en déplaise à certains journalistes.

Florian Thauvin - 6 : Volontaire, comme toujours. Maladroit, comme souvent. Impuissant, comme tout le monde (mais je parle que de football hein... Coucou Charlotte <3). Notre numéro 26 aura été à l'origine de 80% des actions de l'Olympique, construites avec Hiroki ou Maxime Lopez, et il aurait mérité d'être un peu plus en réussite. 

Rémy Cabella - 1 : Que ce soit bien clair, le point attribué, c'est pour le sacrifice humain et la blessure subit. Pour le reste, bon dieu que c'était nul ! Entre la frappe de tatie et la tête manquée à 70cm des cages, dès l'entame c'était à devenir dingue. Alors tartiné par des envolées solitaires dans la surface sans jamais lever le menton, on décroche le pompon. Mais par dessus tout, ce qui dans un match comme celui là mérite qu'il cire le banc jusqu'à la colonisation d'une nouvelle étoile, c'est ce qu'on va appeler le "ZED", pour Zéro Effort Défensif. Le gars est dans le couloir, la balle est monégasque, mais jamais il lui vient à l'idée ne serait-ce que d'essayer de gêner la relance, de presser un minimum, bloquer l'angle de passe... Walou, Que dalle, peau d'zob. Tant qu'il a pas le ballon dans les pieds, il pourrait se passer n'importe quoi, le type donne l'impression de s'en tamponner le clafoutis. Par pitié, sortez-nous-le-de-là, et si il faut déballer 40M€ pour Payet, s'il vous plait, faites le maximum pour qu'on ait plus à se coltiner le fan club de Jul sur le côté gauche. 

Bafétimbi Gomis - 4,5 : Peu de ballons proprement exploitables pour l'attaquant de pointe, dans un contexte particulièrement difficile pour lui. Au mental, on sent qu'il donne toujours son maximum pour faire les choses bien, mais malgré tout, sa lenteur lui fait défaut, et vu qu'il passe sa vie dos au but, quand il s'agit de se retourner ça devient encore plus compliqué. À noter que son but signalé hors-jeu était parfaitement valable... (pour le coup, Monsieur l'assistant de Turpin, bien vu l'aveugle... ou pas.)
L'ensemble de la rédaction d'OMP réitère d'ailleurs ses sincères condoléances à Bafétimbi Gomis, sa famille et toutes les personnes touchées par la disparition de son papa.


Bouna Sarr - NN : Entré en jeu à la 57ème minute, après (Dieu existe) la blessure de Rémy Cabella. Le roi aura été "correct" sans être utile à rien. Rien de nouveau. Naïfs que nous sommes, on a voulu y croire quand dans un élan de générosité il transperça la défense des visiteurs, pour finalement s'écrouler dans la surface de réparation (73ème). "Comme un aveu d'impuissance" certains ont dit. Je suis d'accord avec cette analyse de carrière, enfin de son match, pardon.

Matheus Doria - NN : Il remplace Rekik à la 59ème minute. Non merci. Et pourtant Karim n'a pas été fameux. Mais vraiment... Mais alors vraiment... Non merci.

Saîf-Eddine Khaoui - NN : Il a joué 3 minutes donc bon, pour l'analyse, il était pas trop mal coiffé. Voilà.


Rudi Garcia - 4 : Bon bin collègue, deuxième fessée, t'as pas réussi à trouver la solution devant leur mur jaune, et aujourd'hui encore tu rentres les mains dans les poches. Monaco était bien supérieur, et même si tu as réussi a soulever ton groupe pour nous faire espérer, ce fût bien trop peu pour accrocher un résultat. Alors bon, tes premiers dires dans le tunnel tu les as réservé au meilleur arbitre de Ligue 1, Monsieur Turpin, qui il faut bien le reconnaître, à été d'une AFFLIGEANTE NULLITÉ. Merci, on pensait tous pareil que toi, et aujourd'hui on avait plus de voix à force de lui proposer à gorge déployée une alternative peu académique au massage de la prostate.

Je vous laisse donc avec le mercatOM pour patienter jusqu'à la prochaine rencontre, Dimanche prochain, chez les quenelles du FC Lyon, avec, nous l'espérons tous, une nouvelle recrue à aligner dans le onze de départ. 
En 2017, soyez heureux, soyez comblés, continuez d'être toujours plus nombreux à partager nos émotions sur Ohaime-Passion.
La bise et un jaune.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Monaco
Championnat - Journée 20
Dim 15/01 à 21H00
Feuille de match - Historique