OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Grégory Sertic, vous n'êtes pas Marseillais, jamais vous ne le serez !

Le Mardi 31 Janvier 2017 par

L'OM a officialisé ce soir très précisément à 22h48 la venue de Grégory Sertic... un joueur qui n'a jamais caché son hostilité envers le club Provençal. Alors qu'on était sur un sans-faute, la direction de l'OM est semble-t-il passée outre cette donnée qui est loin d'être anecdotique pour les supporters Marseillais : le respect des joueurs pour l'OM.  

Olympique de Marseille
Crédit photo : AFP

Agé de 27 ans, Sertic a sans doute été recruté pour sa polyvalence (il jouera certainement défenseur central à l'OM) et sa situation contractuelle (libre en juin prochain, le rachat de ces quelques mois de contrat est de facto peu onéreux, on parle de 1,5M€). Sportivement, le choix n'est certainement pas mauvais de la part de la direction. Au niveau du symbole en revanche, on repassera. Après avoir fait le coup parfait en signant un joueur de classe internationale profondément attaché à Marseille et à l'OM, les dirigeants Olympiens font le grand écart moins de 24 heures après en engageant Grégory Sertic. Pourquoi ? Parce que l'ancien international espoir tricolore a ouvertement montré son hostilité envers le club Provençal par le passé.

Venons en aux faits. En 2009, ce dernier n'avait-il pas déclaré, "le PSG est un grand club, mais comme à l'OM, il se passe toujours quelque chose. C'est la différence avec Bordeaux, qui est classe et tranquille » ?. Pourtant 8 ans plus tard le même Sertic signe ni vu ni connu dans ce club Marseillais où il se passe toujours quelque chose et qui, visiblement, manque de classe... Un beau retournement de veste qui a sans doute beaucoup plus avoir avec le porte monnaie et le nouveau projet alléchant qu'avec un quelconque intérêt pour le club.

Manque de tranquillité du côté de l'OM ? Manque de classe aussi ? Ce n'est pas tout. Last but not least, un an plus tard, à quelques jours de la finale de coupe de la Ligue entre l'OM et Bordeaux, le natif de la région Parisienne, en rajoute 3 couches. "J'ai envie d'aller au Stade de France et d'y battre Marseille. D'abord parce que je viens de Paris, et que ça me ferait plaisir, et puis parce que c'est un gros match. Les Marseillais, on les entend beaucoup parler, et ce sera bien de mettre les choses au clair".  Sertic en profite donc pour officialiser au grand jour son hostilité envers le club Marseillais. Cette finale, c'est l'opportunité pour lui de se payer la tête d'un OM qui parle beaucoup. Dommage pour lui, sur le terrain c'est bien l'OM qui dominera largement Bordeaux mettant une fois de plus « les choses au clair ».

Si le recrutement de Sertic aurait pu être assez jouissif, l'OM se payant le vice-capitaine d'un Bordeaux rival historique, il n'en n'est rien. Les faits sont là, dans les prochains jours, un joueur qui a par le passé publiquement revendiqué sa position anti-OM, portera la tunique de notre Olympique. Et arborera son écusson étoilé. Les excuses plausibles et souhaitables demain lors de sa conférence de presse (12h) seront toujours bonnes à prendre. Elles n'effaceront pas pour autant ce manque de respect qu'il avait pu avoir et qu'il a répété envers notre institution qu'est l'Olympique de Marseille. Il est clair en effet que ces déclarations ne passeront pas auprès de ceux pour qui les valeurs de l'OM sont au dessus de tout le reste. 

Grégory Sertic, vous avez désormais signé à l'OM. Les supporters attendent que vous fassiez votre job de footballeur. Vous êtes payé pour ça par votre néo-employeur. Pour les encouragements et les acclamations, elles ne vous seront en revanche certainement pas réservées. Il y a des choses qui ne passent pas. Des choses qui restent gravées dans les mémoires des supporters Marseillais. Cracher son venin sur notre Olympique Magnifique en fait partie. Vous vouliez « mettre les choses au clair » sur le terrain avec l'OM, les supporters Marseillais le feront certainement depuis les tribunes. Grégory Sertic, vous n'êtes pas Marseillais, jamais vous ne le serez !




Réagir sur Facebook