OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Formation : De l'intérêt d'un partenariat OM/Air Bel

Le Jeudi 09 Février 2017 par

La formation est l'un des enjeux de l'«OM Champions Project». C'est dans cette logique que le club créé en 1899 a entamé un rapprochement avec les meilleurs clubs formateurs de Marseille et sa région. L'officialisation en grande pompe du partenariat avec le FC Burel en compagnie de Maxime Lopez - formé dans ce club - va intervenir sous peu. L'ASPTT Marseille, Luynes Sports et l'AS Gémenos devraient suivre. Pourtant, Air Bel, la « figure de proue de la préformation à Marseille  » selon Thomas Fernandez (ancien responsable du centre de formation de l'OM) s'apprête à signer un partenariat avec Montpellier...

Olympique de Marseille
Victoire 2-1 des U15 DH d'Air Bel sur l'OM en octobre dernier

La réputation d'Air Bel comme centre de formation d'excellence n'est plus à prouver. Le nom de ce club créé en 1992 vient de l'ensemble d'immeubles regroupant 1200 logements à Marseille est, où était situé son siège et ses terrains jusqu'en 1999. Dès lors, le SCAB s'installe à la Pomme, sur un site mis à disposition par la ville. Le club se retrouve à un kilomètre du quartier originel mais « on garde l'état d'esprit, glisse Zegué, un éducateur du club, « cette rage de vaincre que d'autres ont moins.  Dans leur cité, ils jouent contre les plus grands, sur du béton, dans la cage d'escalier. Cela les rend meilleurs techniquement. Après, notre boulot, c'est de leur enseigner la rigueur. » Lors du déménagement, Air Bel n'a pas encore la réputation d'aujourd'hui. Pour le président, « le tournant, c'est 2001. Notre équipe première devait monter en Division d'honneur régionale et les joueurs commençaient à me demander des primes de match. J'ai décidé de ne garder que les jeunes.Tout le monde a pensé qu'on allait disparaître. » Désormais, Air Bel compte 500 licenciés âgés de 6 à 18 ans, et répartis en 19 équipes. Ajoutez à cela 25 éducateurs, la plupart diplômés d'Etat, deux magasiniers, un comptable et un commissaire aux compte. Un choix axé uniquement sur la formation, qui aura permis au club de sortir son épingle du jeu. Voyez plutôt, le club Marseillais a formé une ribambelle de joueurs devenus pros : l'international Ivoirien Guy Demel, Yannick Sagbo, Yoan Cardinale, Lamine Gassama ou le capitaine du Havre Steven Fortes. L'Olympien Zinédine Machach est aussi passé par Bel Air tout comme Naouir Ahamada, milieu de terrain relayeur qui s'est engagé avec Chelsea à l'âge de 14 ans ! Chaque année une dizaine d'éléments quittent le club pour rejoindre des centres de formation de clubs pros. Air Bel a une si belle réputation qu'en 2014/2015 ; Payet, Gignac et Romao inscrivent leurs enfants dans le club et non à l'OM. Promue cette saison chez les U17 Nationaux, l'équipe d'Air Bel est classée 4ème et compte 12 points d'avance sur l'OM. Une performance qui en dit long sur la qualité de la formation du club aux couleurs noires et bleues. 

Dans une interview pour Actufoot13, le président d'Air Bel Chaïb Draoui est revenu sur le choix de son club : privilégier l'offre Montpelliéraine. « Ca fait plus d'un an que nous sommes en pourparler avec Montpellier. Ce serait un manque de respect de reculer parce qu'il y a des gens qui s'affolent ou qui ne sont pas d'accord avec moi. Je ne suis pas quelqu'un comme ça. J'ai déjà un accord verbal avec eux sur un contrat de 2 ans. Mais pour l'instant rien n'est signé ! Ils nous ont proposé un contrat que nous sommes en train d'étudier. » Alors que ce dernier insiste sur le fait que rien ne soit encore fait officiellement, tout porte à croire que le partenariat avec la Paillade se fasse. Si tel est le cas, rien ne sera perdu pour autant. La direction de l'OM aura 2 ans pour mûrir son offre et proposer un partenariat qui ne se refuse pas auprès du club de quartier Marseillais.

En effet, pour Draoui, les dirigeants Olympiens « ne nous ont rien proposé de concret. Cette première proposition était vide et nous étions déjà en train de finaliser le deal avec Montpellier. Cela fait longtemps que je discute avec le club héraultais. On veut faire croire aux gens que l'on ne veut pas travailler avec l'OM alors que c'est faux. Je n'ai pas signé avec monsieur Aulas l'an dernier, justement parce qu'il voulait en faire une affaire personnelle avec Vincent Labrune et je ne voulais pas participer à ça, parce que j'aime mon club, l'OM. » Une déclaration qui fera plaisir aux amoureux de l'OM. Outre le Mistral adressé à Aulas, Air Bel laisse clairement la porte ouverte à l'OM. D'ailleurs, le président du SCAB, en fin stratège, n'a pas hésité à complimenter son homologue de l'OM : « Je m'entends très bien avec M. Eyraud. S'il reste, il peut faire de grandes choses avec l'OM. C'est quelqu'un de très bien et de compétent. »

Le problème central est certainement d'ordre financier. Selon RMC, « au sein du club on considère que la subvention allouée par l'OM aux clubs amateurs n'est pas à la hauteur de ce que devrait proposer un club professionnel d'un tel standing ». RMC, toujours : « l'accord financier porte notamment sur une aide matérielle de l'OM à hauteur de 5000 euros (le budget du Burel FC est d'environ 150 000 euros) et sur des bonus d'intéressement, selon les contrats qu'un jeune du Burel pourrait être amené à signer avec l'OM (apprenti, aspirant pro, stagiaire pro ou professionnel). L'OM s'engage également à ce que le Burel FC bénéficie des compétences techniques et médicales du club olympien, qui pourra proposer des formations au sein de la Commanderie pour que les éducateurs du Burel puissent passer certains diplômes. »

Quand on rapproche ce partenariat  avec Burel de l'interview du président du SCAB, on y voit plus clair. « Nous, en trois ans, nous avons perdu 50 % de nos subventions. Nous en avons assez de se faire pomper par les clubs professionnels. Regardez tous les clubs amateurs qui déposent le bilan : Le football amateur est dépouillé. Au niveau de la formation, avant, on touchait 12 000€ par contrat aspirant qui sortait de chez nous. Sauf que, depuis 3 ans, on ne touche plus rien jusqu'au contrat stagiaire. La Ligue prend aussi sa part alors qu'avant elle la laissait au club amateur. En terme de subventions, la Ligue ne nous laisse que 7 500€ payés en 3 fois. Ce n'est rien du tout ! En un seul déplacement en Corse, je dépense 4 500€, sans l'hôtel pour la nuit, juste pour l'aller-retour. » On comprend aisément que, si l'OM a proposé à Air Bel le même partenariat qu'avec le FC Burel (5000€ matériels et les bonus d'intéressements), les dirigeants d'Air Bel aient ri jaune. « Vous croyez vraiment que je refuserais une offre d'équipementier pour toutes mes catégories s'ils m'avaient fait cette offre ? [C'est ce que leur aurait proposé Aulas]. Je ne suis pas fou. Ils ne nous ont pas approchés pour travailler avec le centre, ils ont attendu trop longtemps. »

Une autre perspective pourrait à terme être un bon point pour l'OM : la fusion entre Air Bel et le club des quartiers Nord, Consolat (National). « Moi, je veux travailler avec Consolat et Jean-Luc ! C'est un ami et quelqu'un de grand pour son club. Ils ont une équipe de National et nous un centre de formation. Tout est bon pour que ça marche. [...] Pourquoi à Marseille, on n'aurait pas le droit d'avoir un autre club ? Ce serait bien pour notre football et pour nos jeunes. Tout le monde y serait gagnant y compris l'OM qui pourrait en profiter pour y envoyer ses jeunes. » conclue Chaïb Draoui dans cette même interview pour Actufoot13. En somme, les deux parties seraient gagnantes. L'OM pourrait envoyer ses jeunes joueurs en National (ou L2!) pour les laisser s'épanouir tout en gardant un œil sur eux. Consolat-Air Bel profiterait de ces quelques prêts pour être performant chaque week-end. Dans le sens inverse, l'OM serait un partenaire privilégié pour recruter de jeunes pépites originaires de toute la Provence (qui ont privilégié Air Bel pour son savoir-faire). Une occasion unique pour celles-ci de poursuivre leur ascension au plus haut niveau !
Croisons les doigts pour qu'Air Bel rejoigne, à plus ou moins court terme, ces autres partenariats naissants avec l'OM !

Source sur Air Bel et son histoire : article du Monde


  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook