OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 3-0 Angers
La demi-volée de Mike B.

Le Lundi 13 Mars 2017 par

WOUHOU ! C'est donc comme ça que notre Olympique entama la série de 10 victoires pour le sprint final que nous avions tous prédit dans nos têtes, sans jamais oser en parler en société. Je serai donc le premier à le faire (en mon nom, je ne prends pas en otage OMP, promis). Avec son succès de la semaine passée sur des Merlus au bord de la noyade, le SCO d'Angers était la nouvelle victime désignée pour subir les foudres des phocéens.

Olympique de Marseille
Photo Yannick Parienti / OM.net

Emmenés par un trio Payet-Thauvin-Cabella efficace dans la création comme dans la finition, nous avons tous pu savourer ce lundi entre collègues une cinquième place retrouvée, les contre-performances des adversaires directs pour la course à l'Europe, et de nouvelles blagues sur le QSG et leur remplacement qui dure une mi-temps.
Cette rencontre aboutie, avec un clean sheet en bonus, laisse entrevoir une voie radieuse pour notre fin de saison. Si on y ajoute le fait que devant Nice est en perte de vitesse avec de surcroît la blessure de Cyprien, et un FC Lyon inconstant.. Après tout.. Pourquoi pas ?

Yohann Pelé - 7 : Incapable de dormir depuis 2 mois, parait-il qu'il passe ses nuits à vérifier les murs du Centre RLD.. enfin, il aura pu trouver le sommeil vendredi soir après une belle prestation de sa part dans les bois marseillais. Auteur surtout d'une triple parade en première période qui permet à son équipe de garder de l'avance sur son adversaire, il maintient sa cage inviolée une nouvelle fois. 

Hiroki Sakai - 6,5 : Hiroki est toujours volontaire, d'une abnégation à toutes épreuves toujours au service du collectif. Sans être décisif dans la dernière passe, il est quand même au départ d'énormément de remontées de balles des marseillais, et la grande majorité des tribunes lui a déjà fait une place méritée dans les équipes OM 2017/2018 qui se dessinent sur les coins de tables des bars du centre-ville.

Rod Fanni - 6 : Sans user de l'aura de "Roc" qu'on aperçu de lui jadis, il livre un match correct. Quelques bonnes interventions, il n'a pas pour autant été réellement mis en danger sur l'ensemble de la rencontre. Les Angevins ont tout de même dû faire la chenille pour lui embrasser les fesses en fin de match, respectant les coutumes locales.

Jorge Pires Rolando - 6,1 : Le muret cap-verdien fait légèrement mieux que son voisin, ayant été un peu plus rassurant. Il aura bien tenu son rôle de capitaine, prenant garde à son placement et celui de ses partenaires, lui permettant de prendre le meilleur sur plusieurs ballons des rayés lancés en profondeur.

Henri Bédimo - 6,5 : Un match solide de sa part, il aura joliment participé à la réussite de l'équipe. 

William Vainqueur - 7,5 : "Wiiiilliam Vainqueur, tes galipeeeettes, Wiiiiliam vainqueur ! Tes tacles à l'anglaise, récupérations, ton implication, elle fait du bieeeeen ! Wiiiilliam Vainqueur !" Clique ici pour chanter avec moi.

Morgan Sanson - 7 : On le sent de plus en plus à l'aise au sein de l'effectif, entreprenant et plus sûr de lui, le système de jeu mis en place par le coach lui a permit de rendre une belle copie ce week-end. Il offre involontairement le troisième but de la soirée à Flotov après une frappe dévissée, résultat d'une glissade dans l'angle de la surface des visiteurs.

Maxime Lopez - 6 : Pas dans une position de créateur/meneur de jeu, mais plus en tant que co-pilote de Vainqueur, son petit gabarit fait qu'il aura été plus compliqué pour lui de se mettre en évidence dans ce rôle. Les travées du Vélodrome l'auront tout de même acclamé à sa sortie au tout début du dernier quart d'heure, lui l'enfant du pays.

Dimitri Payet - 8 : Match après match il fait taire les critiques de ceux qui n'étaient pas prêt à mettre le prix pour s'offrir ses qualités. Entre gestes techniques et cafés crèmes, il aura le temps de distiller deux passes décisives, la première pour Thauvin sur un coup franc joué astucieusement à deux prenant les Angevins de court, et pour le second but, une passe millimétrée en profondeur dans le dos de la défense, laissant Cabella se charger du un-contre-un avec Michel (Le gardien du SCO, pas le futur ex-entraineur d'une équipe de seconde division de Liga NDLR).

Florian Thauvin - 8,5 : MAGNIFICOO GOLAZOOO THAUVINHOOO ! Quelle ouverture du score ! Une superbe frappe de 30m après une inspiration partagée avec Payet, à ras de terre qui viens effleurer l'intérieur du montant gauche du portier. Il y croit jusqu'au bout, mène a bien toutes les offensives en donnant son maximum, le dernier pion l'illustre parfaitement. Bien placé, disponible, un très grand match. Certains crient au chauvinisme lorsque d'autres se risquent à avancer qu'il ait éventuellement une place en Équipe de France.. Bien que l'attaque des bleus soit pourvu de grands talents, on ne peut oublier qu'il y a peu, un garçon comme Fékir était appelé régulièrement. Et entre nous, Thauvin est bien au dessus du lyonnais.

Rémy Cabella - 7 : Surprenant sur le front de l'attaque phocéenne, le cochon corse a montré plus de choses en un match que notre nonchalante gazelle camerounaise depuis l'absence de la panthère du Forez... Cette dernière est sortie du vétérinaire, et devrait retrouver sa place en pointe dès vendredi face aux dogues. Un zoo cette ligue 1. Il s'offre le deuxième but de la soirée en remportant son face-à-face avec le gardien : Petit crochet pour s'ouvrir un but vide.

Bouna Sarr - NN : Même pour 5 minutes, merci au coach. On avait bien besoin d'un peu plus de magie.

Clinton Njie - NN : Il prends la suite de RC7 à la 65eme minute et traverse le match tranquilou. Il est à la construction de la dernière réalisation olympienne en décalant un ballon vers Sanson, qui centre en même temps qu'il s'étale.

André-Frank Zambo-Anguissa - NN : Il remplace Maxime Lopez à la 74eme minute, Rudi Garcia utilisant son profil à teneur plus défensive pour conserver le résultat. On l'aura vu tenter un petit râteau des familles, pas d'une plus grande délicatesse, mais qui a eu le mérite de faire frémir les tribunes. 

Rudi Garcia - 7 : Un système qui a permis au milieu de terrain de retrouver une belle cohésion. Il a eu la bonne idée de laisser Njie sur le banc. On gagne 3-0. Alors bon, merci Coach !

Une victoire qui fait du bien aux hommes et qui clôture une semaine formidable. De quoi redémarrer la semaine avec un sourire plus large qu'un orifice parisien à Barcelone. Promis c'était la dernière. 

On retrouvera notre Olympique de nouveau Vendredi soir, 20h45 au stade Pierre-Mauroy, face au LOSC de Gérard Lopez et El Local, Frank Passi.
Que nos joueurs pensent à la série de victoire, et nous donne de nouvelles raisons pour continuer d'y croire !

La bise et un jaune !



Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Angers
Championnat - Journée 29
Ven 10/03 à 20H45
Feuille de match - Historique