OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Rétro : Josip Skoblar, l'aigle dalmate !

Le Dimanche 26 Mars 2017 par

Hargneux et disposant d'un bagage complet, Skoblar était un buteur-né. Avec une frappe excellente des deux pieds, des jaillissements de fauve, un jeu de tête redoutable servi par une double détente, « l'Aigle Dalmate » illustra parfaitement la devise olympienne « Droit au But », dans la grande lignée des Boyer, Aznar, Alcazar ou Andersson.

Olympique de Marseille

Auteur de buts d'exception, il conquit le public Marseillais dès son premier séjour en 1967 en provenance d'Hanovre. Josip fut le roi de Marseille. On pouvait le croire nonchalant, c'était une énorme erreur. Il savait tout faire avec un ballon. Il le maîtrisait avec une si grande facilité qu'il donnait envie de l'imiter. Ses ballons piqués de la tête étaient un modèle du genre. L'un de ses plus beaux buts a été marqué en Coupe d'Europe à Gornik. Un but trempé, synonyme de qualification.

Finisseur extraordinaire, d'une adresse diabolique écoeurante pour l'adversaire, technicien hors pair, Josip Skoblar séchait pourtant dans l'exercice du pénalty. Très nerveux, il perdait sa souveraine maîtrise technique face au gardien adverse, planté sur sa ligne. En tête-à-tête et attendu, il devenait maladroit. Mais personne ne le discuta.

Olympique de Marseille

Ce qui frappait le plus chez lui, c'était ses yeux de braise flamboyants. Skoblar n'était pas vraiment comme les autres. Il se dégageait de sa personnalité une puissance incroyable. Josip avait les gestes racés du seigneur, dans la vie comme sur le terrain. Les pirates d'antan qui sillonnaient les mers de l'Adriatique et de Méditerranée devaient avoir le même port de tête, la même démarche.

De Zadar, sa ville natale, sur la côte adriatique, à Marseille, sur la côte Méditerranéenne, c'était la même eau iodée qui le faisait nager, remarquable nageur tout autant que remarquable footballeur. Pour la saison 1970/1971, il inscrivit 44 buts et en récolta le Soulier d'Or du meilleur buteur européen. Les immenses Eusebio ou Gerd Müller ne l'avaient-ils pas précédé ?

Olympique de Marseille
Josip Skoblar brandissant la Coupe de France

Contrairement à ce que l'on a toujours cru, Josip, né le 11 mars 1941 à Privlaka n'était pas gaucher. Il était aussi adroit du pied gauche que du pied droit. Une adresse qui lui venait de son enfance. Ce qu'il préférait : les centres à ras de terre qu'il reprenait de plein fouet, du droit ou du gauche. Et même de la tête, de cette frappe soudaine et violente.

Il a marqué 175 buts pour l'OM. Après une carrière de joueur exemplaire, il n'eut pas la même réussite comme entraîneur, que ce soit à l'OM, à Rijeka, à Hambourg, à Valladolid ou à Nîmes.


Réagir sur Facebook