OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Nancy 0-0 OM
La demi-volée de Mike B.

Le Lundi 24 Avril 2017 par

Cher Rudi,

Aujourd'hui, Lundi 24 Avril 2017, au lendemain de la dernière rencontre de la 34ème journée de ligue 1, le peuple décide, par ma plume, de t'expliquer qu'on en a simplement plein le cul de tes tactiques pourries menant notre équipe aux mauvais résultats sur toutes les pelouses les plus claquées du championnat de France.
Car le bilan de Rudi Garcia à l'extérieur est un des ratio les plus affreux qu'ait connu l'Olympique de Marseille. Sachez-le.

Olympique de Marseille
Aujourd'hui donc, nous décidons d'intervenir afin de t'aider en t'éclairant sur les erreurs enfantines que tu ne te résous pas à admettre avoir commis.
D'abord, au vu des performances générales de notre défense, qui selon toi serait pourtant la meilleure de toutes si elle n'avait pas encaissé les 38 buts qui constituent notre goal-average, nous sommes ici unanimes pour redonner sa chance à Hubocan en défense centrale. Depuis un match où il n'a pas été vraiment chanceux, il est réduit à regarder les rencontres depuis la tribune, alors qu'il est clairement moins pourri que ce que peut l'être un gars comme Rolando. Concernant le poste d'arrière gauche, Evra est à la rue, alors fais-nous la politesse d'aligner Bedimo. Merci.
Concernant ces matchs à l'extérieur, ils ne doivent pas être abordés comme des rencontres au vélodrome. Dans la tête de certains joueurs, on ressent clairement une différence dans le jeu dû à une confiance différente que lorsque 50 000 personnes sont derrière, je pense notamment à notre petit Lopez, qui à l'extérieur nous a sorti un bon match sur 478. Face à des équipes qui jouent à domicile et ont donc l'ambition de faire le jeu dans la limite de leurs capacités, elles ont en tout cas un besoin de pressing extrêmement important. Ajouté au fait que t'as décidé de ne plus le sortir du 11 depuis 6 mois, on se permet de te rappeler que c'est sa première demi-saison au plus haut niveau. Un milieu à 3 avec Vainqueur-Sanson à la récupération et Payet en 10 serait sans doute la meilleure option. Oui parce qu'on en a aussi marre de voir Dimitri sur le côté gauche, obligé de défendre, alors qu'on a une possibilité avec Cabella à ce poste qui a les capacités pour créer du danger, et encore plus dans sa forme actuelle qui semble ne pas être trop dégueulasse. Payet en 10, c'est la meilleure des solutions, c'est le poste qu'il occupait sous la direction de San Marcelo Bielsa, et c'est à ce poste qu'il a prit la dimension qu'on lui connaît désormais.
Pour le trio offensif, en l'absence de la Panthère du Forez, les possibilités sont limités, mais une triplette Cabella-Njie-Thauvin semblait donc, dans le schéma proposé ici, la meilleure solution.

On aurait donc :
Pelé
Sakai - Fanni - Hubocan - Bedimo
Vainqueur        Sanson
Payet
Thauvin                       Cabella
Njie

L'autre option étant de laisser Payet à gauche, Cabella d'entrée en pointe et terminer avec Njie, qui traverse les matchs comme Bip-Bip traverse les murs :

Pelé
Sakai - Fanni - Hubocan - Bedimo
Vainqueur
Lopez        Sanson
Thauvin                       Payet
Cabella

Bon voilà, c'était pour la petite partie “technique”. Enfin, j'ai le sentiment que ce sera compliqué uniquement pour le coach, tellement ça nous crève les yeux à tous, et tellement ça semble loin de ses ambitions de jeu.

Yohann Pelé - 7 : Bonne perf' du gabian qui s'interpose à plusieurs reprises sur des ballons tendus. De beaux réflexes qui sauvent un point en Lorraine.

Hiroki Sakai - 5 : Pas vraiment mis en danger, sauf par Dia après un contact avec Lopez qui rien qu'avec le regard aurait pu lui briser un os de sa mâchoire rectangulaire. Dia et peut-être Monsieur Rainville qui aurait mérité un carton jaune après s'être pris pour un arbitre de catch, se jetant pour plaquer le japonais alors qu'il était là à faire des excuses avec des gestes de bouddhiste en kimono.

Rod Fanni - 3 : Le tracteuuuuuur, oh dès que ça aligne trois passes devant il est perdu. Heureusement qu'il a pu se délecter de tous les vieux ballons aériens lancés par la défense adverse pour mettre des coups de casque.

Jorge Pires Rolando - 3 : Il est flippant, sur tous les ballons qu'il joue on a les poils qui se dressent, les jambes qui se liquéfient, les yeux qui se ferme, les mains qui se joignent et on prie.

Patrice Evra - 4,5 : Inutile. Les passes à deux mètres avec Payet ça va bien 5 minutes, mais 90 c'est trop. Défensivement, comme Sakai, c'était guère inquiétant au vu de la performance des latéraux adverse, mais pour le reste c'est quand même bien pourri.

William Vainqueur - 6,5 : Il a tout fait. Un nombre incalculable de ballons récupérés et relancés proprement, il assainit le jeu.

Morgan Sanson - 6 : Indéboulonnable au cœur du jeu, c'est par lui que passe l'organisation offensive.

Maxime Lopez - 5 : On a envie qu'il tente sa chance plus souvent, à plusieurs reprises il se retrouve en position idéale à l'entrée de la surface, sans (presque) jamais lever les yeux vers la cage dans l'intention de décocher une petite mine. Il le fera une fois pour nous faire mentir. Allez, on arrête de se raser les cojones et on devient un homme un peu.

Dimitri Payet - 5 : Cantonné sur son côté gauche, il a été plus en retrait qu'à l'accoutumé, plus difficile à trouver par ses partenaires, il semblait être surveillé de près par les lorrains. Il n'aura pas non plus eu l'occasion d'utiliser son agilité sur coup de pied arrêté. On retiendra peut-être son altruisme avec cette fameuse petite “passe de pute” à Cabella qui ne trompe pas Ndy Assembe.

Florian Thauvin - 5 : Il aurait pu nous sauver tous si sa grosse mine n'était pas venu s'écraser sur le montant gauche du portier nancéien après l'heure de jeu. Beaucoup de pertes de balles et une difficulté récurrente à éliminer ses adversaires en un-contre-un. Bof-bof Flotov.

Clinton Njie - 2 : Un retourné stoppé par la main de Cétout à la 36ème et voilà. Le seul avantage qu'il a c'est de me permettre de rédiger plus rapidement mon analyse.

Rémy Cabella - 4,5 : Il entre à l'heure de jeu à la place de Clinton sur le front de l'attaque et se crée rapidement une occasion de but, sans réussir à déclencher assez vite. Il a permit à ses camarades de jouer plus rapidement grâce à ses déplacements et ses remises rapides, sans que ça ne suffise à ouvrir la marque.

André-Frank Zambo-Anguissa - NN : Il joue quelques minutes à la place de Vainqueur pour reposer le joueur qui colmatait le mieux les brèches laissées par les milieux Olympiens. Pour ce changement, Garcia aurait mérité qu'on rentre sans le point du match nul.

Rudi Garcia - 2,5 : Le point du match nul et une série d'invincibilité. Une invincibilité contre Lille, Nancy, Dijon,.. Du lourd quoi. Bientôt l'été, va te noyer un peu.


On se souvient de nos “allez, il reste 10 matchs, c'est 10 finales”... Ouais bon les gars, il serait temps de s'y mettre. Ça doit passer par une victoire impérative dimanche prochain au Stade Michel d'Ornano de Caen.

En attendant, on est 6ème, bien entourés, entre les Bordelais et les Stéphanois. Réveillez-vous.

La bise, un jaune, et du prosac.


  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Nancy - Marseille
Championnat - Journée 34
Ven 21/04 à 20H45
Feuille de match - Historique