OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#OM Do Brasil

Le Samedi 03 Juin 2017 par

Un OM Do Brasil. 
Si le psg est le club des brésiliens, l'Olympique de Marseille à lui aussi, ses supporters. A tel point point que quelques-uns se sont inspirés des couleurs mais également du logo de l'OM.

Qu'il y a t-il de commun entre Sao Paulo, mégalopole Brésilienne et la Cité de Protis...pas grand chose me direz-vous à près de neuf mille kilomètres du Vieux port mais...
Depuis septembre 2013, un petit club amateur comme il en existe tant de part le monde, dans le quartier d'Americanopolis où se mélangent des populations de classes moyennes et défavorisées, le Maloquinha FC.

Olympique de Marseille


« L'OM est un club qui nous ressemble, où plutôt à qui on voudrait ressembler pour sa ferveur populaire ça doit être génial de jouer dans une telle équipe, nos supporters ne sont pas nombreux mais montrent la même ferveur, font du bruit ont la même passion... L'OM est ici un club aimé et respecté [...] » dit Felipe un des membres fondateurs.
Depuis 4 ans donc les couleurs de l'OM sont visibles dans les tournois et coupes locales. Le Maloquinha FC (maloqua signifiant favela) pour survivre fait du système D et en règle générale les dirigeants y sont de leur poche. 
Un autre fondateur est fier de l'intérêt des supporters olympiens car de 300 ils sont passé à 1800 abonnés sur leur page Facebook
, principalement olympiens qui se demandent pourquoi leur logo et leurs couleurs apparaissent sur notre équipe.
Félipe est un ardent supporter de Payet et même si lui et ses compatriotes sont déçus de Doria ils n'ont pas oublié le passage de Brandao, Carlos Mozer, Jairzinho et Paulo César.


La question sur la légalité de l'accaparation d'un logo existant et déposé pourrait se poser mais comment en vouloir à cette marque de respect venant d'un autre continent où le football est élevé au rang de religion surtout qu'ils se font un
honneur de hisser haut les couleurs Olympiennes sur les différents terrains où les amènent leur Championnat, tout en caressant le rêve de fouler les travées du Stade Vélodrome.

Source : l'Equipe


Réagir sur Facebook