OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#MouvementUltra L'OM condamne ses propres supporters !

Le Vendredi 09 Juin 2017 par

« Nous décidons en conséquence, indépendamment même des sanctions qui devraient être prises par la Commission de Discipline de la LFP, de ne pas autoriser les South Winners à assister aux matches du 27 juillet 2017 et du 03 août 2017 comptant pour la qualification à l'Europa League. » Ce sont les mots employés par la direction de l'Olympique de Marseille, qui décide donc de condamner ses propres supporters. Si cela ne ressemble pas aux prémices d'un "Plan Leproux" à la marseillaise, alors qu'est-ce que c'est ?

Olympique de Marseille
Le craquage de fumigènes dans la zone des South Winners 1987

Le 20 mai, lors de la rencontre OM-Bastia, les South Winners avaient illuminé le Virage Sud, à l'aide de fumigènes, rappelant les ambiances les plus chaudes du Stade Vélodrome au cours des années '80 et '90... Mais cela n'a semble-t-il pas plu à Monsieur Jacques-Henri Eyraud, président du directoire de l'Olympique de Marseille.

Le club décide de sanctionner ses propres supporters, sous prétexte que ces derniers devraient accepter et respecter « le cadre légal en vigueur relatif à la prohibition de la pyrotechnie dans les enceintes sportives » (Autant dire la répression subie dans les stades). Ce qui est surtout très important à ne pas oublier, c'est que l'utilisation des fumigènes se fait individuellement, sans la moindre préméditation des associations de supporters. Ces derniers ne peuvent pas contrôler les faits et gestes de milliers de personnes. Ce n'est pas leur rôle. Et donc, de ce fait, il est intolérable de sanctionner une association de supporters plutôt que d'appliquer des sanctions individuelles.

Autre fait important à rappeler, au cours de la saison qui vient de s'achever, de nombreux supporters se sont abonné dans le Virage Sud sans même passer par l'une des associations de supporters.

C'est donc officiel, la nouvelle direction de l'Olympique de Marseille se range aux côtés de la LFP qui, elle, veut tuer le mouvement ultra français et imposer dans les stades des ambiances "à l'anglaise", espérant de ce fait, augmenter les recettes de ses droits télé. Dans son courrier, la direction de l'OM déclare « les conséquences de ce type de conduite sont potentiellement graves »... "potentiellement". Il n'y a jamais eu, fort heureusement, aucun blessé à déplorer suite à l'utilisation de fumigènes. Que les pétards et bombes agricoles soient interdits, cela est compréhensible. Mais les fumigènes et pots de fumée n'ont jamais blessé personne.

Concernant la soixantaine de sièges dégradés suite à l'utilisation des fumigènes, la décision la plus sage aurait été semble-t-il, d'en discuter posément avec les dirigeants des South Winners, face à face, afin de trouver un arrangement pour rembourser les frais de réparation. Et non pas de sanctionner des milliers de supporters en se cachant derrière la Loi ALLIOT-MARIE.

Olympique de Marseille
Olympique de Marseille
Le courrier de la direction olympienne adressé aux dirigeants des South Winners 1987

Déjà au cours de la saison, après l'interdiction de stade imposée par la ligue, à l'ensemble des membres du Commando Ultra' 84 lors du match face à Dijon, la direction olympienne n'avait pas jugé utile de soutenir ses propres supporters. Cette fois-ci, cette sanction imposée par le club confirme donc qu'il ne faudra pas compter sur Jacques-Henri Eyraud pour soutenir ses propres supporters.

Nous le savons, les supporters modérés et spectateurs habitués aux tribunes Ganay et Jean Bouin ou bien aux matches devant leur écran de télé, critiqueront eux-aussi les supporters dit "ultras"... mais que ceux-là se taisent et s'abstiennent de tout commentaire. L'âme du club, ce sont justement les supporters ultras, ce sont ceux-là qui font vivre et vibrer le Stade Vélodrome ! Ce sont ceux-là qui ont fait et font la renommée des supporters marseillais à travers le monde entier ! Certainement pas les spectateurs ou supporters modérés assis en tribunes latérales.

Dans son courrier, ou devrait-on plutôt dire "torchon", la direction de l'Olympique de Marseille déclare « nous ne pouvons accepter de tels agissements » et « nous ne comprenons pas les raisons de ce dérapage inacceptable ». Pour nous, supporters ultras, fidèles des virages, ce qui est inacceptable, c'est le manque de soutien de la part de la direction de notre club ! Messieurs les dirigeants olympiens, vous ne comprenez pas le mouvement ultra, soit... vous ne le comprendrez jamais, car vous n'êtes pas des nôtres. Mais quand bien même, si vous ne comprenez pas les animations pyrotechniques des supporters ultras, respectez au moins vos supporters, qui étaient là avant et qui seront là après vous !

Lorsque la LFP utilise la pyrotechnie pour sa finale de la Coupe de la Ligue, cela n'a semble-t-il l'air de déranger personne...

Désormais, les groupes de supporters marseillais savent à quoi s'attendre avec la nouvelle direction olympienne. Au moins maintenant les choses sont claires. Nous espérons qu'une équipe compétitive sera composée pour la saison à venir, amenant de ce fait des résultats en championnat tout comme en coupe d'Europe. Il le vaudrait mieux pour vous, car si les résultats ne suivent pas, le vent risquerait bien de tourner en votre défaveur... ceci n'est qu'un simple conseil d'amis.

Mais malgré cela, sachez Messieurs les dirigeants olympiens que vous venez certainement de commettre une grave erreur. Vous venez probablement de perdre l'estime de très nombreux supporters dit "ultras" qui se battront toujours pour NOTRE CLUB !

Nous sommes marseillais, nous ! Pour la plupart, nous vivons ici, certains depuis plusieurs années, d'autres depuis toujours. Nous vivons à Marseille ou sa proche banlieue, voire dans les Bouches-du-Rhône (sans compter tous ceux qui vivent dans la région PACA). Nous sommes donc chez nous ! Pouvez-vous en dire autant ? Vous débarquez à Marseille, ne connaissant rien de notre ville, de notre culture, de notre mentalité et vous voulez nous imposer votre répression ?! Attendez-vous à une forte résistance au cours de la saison à venir.

Par ailleurs, la direction des South Winners a tenu à répondre aux dirigeants olympiens, leur exposant ainsi leurs explications et leur vision concernant les faits qui leur sont reprochés.

Olympique de Marseille
La réponse des South Winners suite au courrier de la direction olympienne

L'OM C'EST NOUS ! LIBERTÉ POUR LES ULTRAS ! ALLEZ L'OM ! 


Réagir sur Facebook