OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Supporters Histoires d'hOMmes #3

Le Jeudi 15 Juin 2017 par

Chaque semaine nous vous raconterons l'histoire d'un supporter qui nous parlera de sa relation entre lui et l'Olympique de Marseille.
Cette semaine c'est Samuel, un abonné tribune Ganay qui est à l'honneur.

Olympique de Marseille
 
Tout d'abord Samuel, parlez nous un peu de vous...
''Je suis étudiant et chroniqueur pour l'émission Club Foot Marseille sur France Bleu Provence le lundi soir de 18h15 à 19h. J'habite la ville d'Aix-en-Provence et suis fervent supporter de l'OM depuis que je connais les règles du football (rires). Je serai abonné pour cette saison en tribune Ganay.''
 
Depuis quand avez vous cette passion pour l'OM ?
''Petit, je collectionnais les albums Panini et à chaque fois, je restais des longs moments sur la page OM. C'est le club qui m'a marqué et à force je me suis renseigné dessus. Mon amour pour ce club a été comme une évidence, les autres clubs ne me faisaient pas ressentir la même magie, c'était totalement différent. Aujourd'hui je suis fier de me dire que oui, malgré les périodes délicates traversées, je suis resté fidèle à ce club.''
 
• Votre premier match au Vélodrome ?
''C'était le 21 mai. On l'on recevait Valenciennes pour le compte de la 37ème journée de championnat lors de l'édition 2010/2011. Il s'agissait d'une belle fin de saison puisque nous avions terminé à la seconde place, on ne savait pas que la saison d'après aller être compliquée. Ce jour-là, je découvrais le Vélodrome. Après l'avoir vu de nombreuses fois à la télévision, je m'étais retrouvé à quelques mètres de mes idoles. L'ambiance était géniale, en revanche, le score fut neutre (2-2) avec des réalisations de Rémy et Ayew. Je garderais un très grand souvenir de ma première dans l'antre Phocéenne.''
 
• Quel est votre meilleur souvenir de supporters ?
''Les victoires contre l'ennemi parisien bien sûr, à l'époque où ils n'étaient pas rachetés mais j'ai vécu des grandes soirées Européennes notamment celle à Dortmund (2-3) où Mathieu Valbuena nous envoie au prochain tour de la C1. Autre souvenir aussi, le but de Brandao contre l'Inter de Milan à Giusseppe Meazza qui nous propulse en quart de finale de Ligue des Champions, j'en avais les larmes tellement c'était fort pour moi.''
 
• Quel est votre meilleur souvenir de ces cinq dernières saisons ?
''Je me souviendrais toute ma vie de la réception du PSG sous l'ère Bielsa. J'étais au stade en tribune Ganay et je n'ai jamais ressenti autant de ferveur au stade. On était évidemment en plein coeur d'une belle saison et puis le tifo XXL s'est rajouté à la soirée, UNIQUE. À chaque accélération, le stade était debout et quand notre André-Pierre Gignac marquer, c'était l'euphorie. Malheureusement on s'incline à la fin (2-3) mais au moins ils auront mouillé le maillot.''
 
• Quel est votre pire souvenir de ces cinq dernières années ?
''La saison avec Michel sur le banc fut très longue et compliquée. J'ai dû voir la moitié des matches à domicile avec l'idée de voir enfin une victoire à domicile. Les après-midis contre Angers, Lorient était épuisantes. Le Vélodrome était creux, c'était la première fois que je sortais autant déçu du stade, honte de l'équipe et de tous ceux qui l'ont structuré, à savoir Vincent Labrune.''
 
• Qu'est-ce que pour vous être un bon supporter ? 
''C'est celui qui sera là dans les bons mais surtout dans les mauvais moments. Il ne doit jamais quitter le navire pour rejoindre un autre embarquement. Des déceptions on en a connus et on en connaîtra toujours, ça fait partie du football.''
 
• Vous êtes passionné, mais cela vous apporte quoi réellement ?
''Dans la vie, on connaît des moments difficiles et parfois on se réfugie dans sa passion qui nous permet d'oublier la vie quotidienne le temps d'un instant, au stade par exemple. Aujourd'hui j'ai la chance de pouvoir parler de ma passion à la radio et de la partager avec d'autres supporters sur les réseaux sociaux.''
 
• Qu'attendez vous du nouveau projet ? 
''J'attends beaucoup. On sort d'une ère Dreyfus délicate où nous ne garderons que très peu de bons souvenirs. Depuis leurs arrivée à la tête du club, Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud me semblent être des personnes honnêtes. Ils s'intéressent à tous ceux qui entourent le club et la ville. Le mercato d'été sera très important pour voir les nouveaux visages de l'OM Champions Project. Un projet en lequel je crois et en lequel il faudra être patient car nous ne serons pas de retour en haut de l'affiche en peu de temps. Progressivement et entre de bonnes mains, notre Olympique Magnifique ne peut que progresser.''
 
• Résumez en trois mots votre relation avec l'OM.
Ferveur - Fidélité – Passion
 
Retrouvez nous dès jeudi prochain pour découvrir un autre visage qui se cache derrière le blason bleu et blanc !


Réagir sur Facebook