OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Konyaspor
#OMKON Konyaspor, l'inconnu Européen !

Le Jeudi 14 Septembre 2017 par

La ville de Konya est située au sud de la Turquie, dans la région de l'Anatolie. Le club de Konya a été créé en 1922, alors que le club de Konyaspor Kulübü est lui né d'une fusion en 1981. Le surnom des joueurs est « Anadolu Kartali », c'est à dire les aigles d'Anatolie.

Olympique de Marseille

Souvent dans l'élite, le club a passé deux saisons en deuxième division, entre 2011 et 2013, avant de remonter en première division turque. Les joueurs de Konyaspor jouent en maillots rayés de blanc et de vert à domicile dans le stade de Konyaspor, anciennement connu sous le nom de Torku Arena, s'appelle désormais « Konya Büyükşehir Belediye Stadyumu » , et en blanc à l'extérieur.

L'équipe est entraînée par le Turc Mustafa Reşit Akçay depuis 2001, et a entraîné des clubs importants en Turquie comme Osmanlispor, ou encore Trabzonspor

Les turcs sont pour la plupart méconnus du grand public, mais il reste cependant un club qui monte, qui recrute de plus en plus de joueurs internationaux. 
Notre OM doit se méfier de cette équipe turc et de ces joueurs de qualité, on peut citer Ali Camdali, le capitaine présent depuis 2013 au club comme milieu de terrain. Patrik Carlgren, le gardien international suédois. Mais aussi Deni Milosevic, l'attaquant bosnien, au club depuis cette année, passé par le Standard de Liège. Un effectif de qualité qui reste quand même inférieur à celui de notre OM.

Konyaspor est une toute jeune équipe au niveau européen. Mis à part la saison dernière, les turcs, 3ème de leur championnat en 2015-2016, ont eu la chance d'aller défier l'Europe en phase de poules de C3 la saison suivante.
Une première épopée européenne qui s'est terminée par un match nul face à Braga (1-1), 5 défaites dans une poule relevée, composée de La Gantoise, Braga et du Shakhtar Donetsk mais souvent sur de petits scores.

Nul doute que les joueurs de Konya vont jouer leur carte à fond. Après un début de saison compliqué, il faudra se méfier des verts et blancs.

Réagir sur Facebook