OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Effectif

La fiche de Habib Beye

Photo de Habib Beye
Né le : 19 Octobre 1977 à Suresnes
Nationalité : Sénégal, France
Taille : 1,82m - Poids : 79kg
Poste : Défenseur
Arrivée au club : Aout 2003
Positionnement de Habib Beye

Ses statistiques en

Transféré en cours de saison

Compétition Min Matchs Buts CJ CR
Championnat 360 4 (4 tit.) 0 1 0
Statistiques détaillées du temps de jeu 360 4 (4 tit.) 0 1 0

Sa carrière

Saison Clubs successifs Championnat Coupe d'Europe
Matchs Buts Compet Matchs Buts
1997-1998 FranceParis-SG 0 0 - - -
1998-1999 FranceStrasbourg 23 0 - - -
1999-2000 FranceStrasbourg 33 1 - - -
2000-2001 FranceStrasbourg 31 3 - - -
2001-2002 FranceStrasbourg 20 3 C3 1 0
2002-2003 FranceStrasbourg 26 1 - - -
2003-2004 FranceStrasbourg 1 0 - - -
2003-2004 FranceMarseille 22 0 C1+C3 4+9 0+0
2004-2005 FranceMarseille 37 1 - - -
2005-2006 FranceMarseille 29 1 C3 8 0
2006-2007 FranceMarseille 36 0 C3 4 0
2007-2008 FranceMarseille 4 0 - - -
2007 -2008 AngleterreNewcastle ? ? - - -
2008-2009 AngleterreNewcastle ? ? - - -
2009-2010 AngleterreAston Villa ? ? - - -
2010-2011 AngleterreAston Villa ? ? - - -
2011-2012 AngleterreAston Villa ? ? - - -
2011-2012 AngleterreDoncaster Rovers ? ? - - -

Son palmarès

 • Vainqueur de la Coupe de France en 2001 (Strasbourg).
 • Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2005 (Marseille).

Sur le forum

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi ?
willyz85 willyz85
19 Octobre 2017 à 23H27

Il a pas plus à Marseille aujourd'hui ?

Sinon Habib a été "parrain" du site. Enfin, on a du lui propose de l'être, il a pas du tout comprendre, il a dit "oui" ...
vascancehlos vascancehlos
01 Mai 2015 à 18H13

@Gulli

Ba c'est clair qu'on fait peur a personne ,depuis combien de tout le monde annonce dans la presse ."On va à Marseille pour gagner" ?Pas plus tard que la semaine dernière Ripoll le coach d'une équipe relégable. La même cette semaine avec Metz avant de nous recevoir ,enfin ça fait un moment que ça dure.La normalité voudrai que certaine équipe reste humble face à nous et espère ne pas prendre une tôle.Mais effectivement quand tu vois le caractère de la plupart de nos joueurs qui accèpte de ce faire martyrisé par Grenoble ou Lorient pendant 90 min ,ou les u17 de Nice la saison dernière ,ou encore la cfa de Lyon il y a 2 ans .Effectivement on ne doit plus faire peur à grand monde.

C'est clair que y a personne dans cette équipe pour leur marcher sur la gueule et faire respecter un peu la politesse envers un club comme Marseille.
Gulli Gulli
01 Mai 2015 à 17H08

D'ailleurs, l'équipe est tellement habituée à être insipide, à manquer de mordant ou d'une réelle identité que j'en viens de me demander la date de la dernière échauffourée avec une autre équipe pour assumer le statut du club. Lors du match contre le PSG, je n'avais pas grand chose à leurs reprocher, mais c'est le seul match de la phase retour où j'ai eu cette sensation que l'on avait tout donné.

Et je dirais même que je ressentais déjà cette résignation, ce manque de prestance lors du match aller au Vélodrome contre Lens, où on s'était fait très peur jusqu'à la fin.

On ne fait peur à personne avec des joueurs qui considèrent l'OM comme un tremplin, qui considèrent que ce sont aux collègues de faire les efforts. Beye a raison, à un moment, quand tu t'appelles Drogba ou Ribery et que tu penses être devenu le meilleur avec une saison pleine dans les jambes, il est nécessaire de les remettre à leurs places, surtout quand on voit le résultat aujourd'hui pour ces deux joueurs. Encore faut-il que celui qui les recadre soit crédible, ou tout du moins soutenu, chose qui n'est pas le cas à l'heure actuelle.
el diablo el diablo
01 Mai 2015 à 16H55

Non mais la connerie ça a surtout été de laisser les joueurs choisir sachant très bien que mandanda il est bien gentil mais il fait pas vraiment flipper les autres surtout qu'il a pas de vrai relais. Quand tu vois les propos de beye, tu penses bien que ribéry il a du moins faire le malin quand lui, cana et niang l'ont repris de volée sur son "je veux jouer avec de grands joueurs".

Bizarrement, la chute de l'OM coïncide parfaitement avec le départ de gars comme niang, lucho ou heinze. On avait déjà ce gros problème l'année dernière et cette année ça n'a pas été encore corrigé, on en voit le résultat.
Gulli Gulli
01 Mai 2015 à 16H50

Je ne comprendrais jamais le principe de donner le brassard à un type juste parce que ça fait longtemps qu'il est au club. La fidélité n'est pas forcément synonyme de charisme et/ou de sens tactique.
el diablo el diablo
01 Mai 2015 à 16H44

Beye, cana, niang. Juste en prenant ces 3 là t'avais déjà plus de cadres qu'aujourd'hui. Quand tu vois que notre capitaine est depuis plusieurs années mandanda, pour moi ça veut tout dire.
vascancehlos vascancehlos
01 Mai 2015 à 14H45

OM : quand Valbuena, Drogba et Ribéry se faisaient recadrer

Habib Beye, l'ancien défenseur de l'OM (2003-2007), était l'invité de l'After ce jeudi sur RMC. Pour souligner le manque de leaders dans l'actuel vestiaire marseillais, le Sénégalais s'est souvenu de quelques épisodes piquants...

« Il faut que Marseille prenne des leaders. Il n'y a pas de leaders dans ce vestiaire. Si demain, il y a des mecs qui sont capables de dire à un jeune qui déraille ‘‘Ecoute, tu restes dans le rang ou sinon, nous, on va te sortir'', tu vas avoir une équipe. » Le constat est fait par Habib Beye, l'ancien défenseur de l'OM, qui était l'invité de l'After ce jeudi sur RMC. Pour appuyer sa thèse, le finaliste de la Coupe de l'UEFA 2004 a raconté quelques anecdotes marseillaises sur le ‘‘recadrage'' de certaines stars. A déguster !

Quand l'OM manque de leaders

« J'aime beaucoup Steve Mandanda. Mais ce n'est pas sa personnalité. A un moment donné, dans un vestiaire, il faut des conflits. Ils te rapprochent. Je l'ai vécu en Angleterre. Un vestiaire, ce n'est pas le monde des Bisounours. Ça s'insulte, ça s'engueule... Mais il faut toujours qu'il y ait un respect. Je suis sûr qu'André (Ayew) le fait. Mais si tu le fais tout seul, tu n'as pas de crédibilité. Un noyau fort, c'est quatre, cinq joueurs. (...) Il y a ce que Thauvin a dit à Payet, l'insulte. J'ai connu des vestiaires où le mec ne serait pas sorti avant de s'excuser. Sur un terrain, ça peut arriver. Mais quand vous rentrez dans le vestiaire, que les portes sont fermées...

J'ai entendu Payet dire qu'il n'avait pas envie d'en parler. Moi, si un joueur m'avait dit ça, il aurait été possible qu'on se roule par terre dans le vestiaire pendant dix minutes ! Après, ça peut se calmer. Vous ne pouvez pas permettre à certains joueurs de dépasser les limites. Comment voulez-vous qu'ils fassent les efforts les uns pour les autres ? On ne leur demande pas d'être amis. A Manchester United, ils ne pouvaient pas voir Roy Keane. Mais ils ont tous gagné des titres ensemble. »


Quand Barthez recadrait Valbuena

« Moi, j'ai connu une équipe dans laquelle on avait des mecs comme Lorik Cana, par exemple. J'étais capitaine de cette équipe-là. Quand tu as des relais importants dans un vestiaire, quand tu te lèves, que tu cries sur quelqu'un, il n'y a personne qui se dit : ‘‘Il est tout seul à se lever''. Dans une saison qui peut être difficile, ça te permet de faire des résultats. Ça peut être violent. Moi, j'ai vu Fabien Barthez recadrer Mathieu Valbuena. A l'époque, Mathieu Valbuena commençait à émerger. Il est devenu un très bon joueur. Mais Fabien lui a dit quelque chose et il a commencé à répondre. Les joueurs se sont levés et lui ont dit : ‘‘Eh, tu sais à qui tu parles ? Tu parles à un mec qui a tout gagné''. Avec ce genre de relais, ça fonctionne. »

Quand Nasri ne comprenait pas Troussier

« Nasri, c'est un ami. Je le connais très, très bien. Je lui ai souvent dit qu'il avait fait des erreurs de communication et dans son attitude. Ça reste pour moi un joueur de grande qualité, parfois un incompris. C'est quelqu'un qui affiche, depuis son plus jeune âge, une non-faculté à encaisser la critique ou le mauvais regard des gens. Il a toujours eu l'impression qu'on lui en voulait. Très jeune, il a mal pris que Troussier ne le fasse pas démarrer. Enfin, il a démarré, mais il s'est blessé dès son deuxième match et puis Troussier lui a dit : ‘‘Je te mets de côté parce que tu es encore jeune''.

Il n'appréciait pas parce qu'à l'entraînement, c'est vrai, il était au-dessus du lot. Ce caractère, c'est ce qui lui a permis de faire une belle carrière, de marquer les esprits à Arsenal, de faire de très bonnes choses à City. Mais ce caractère l'a aussi desservi dans certaines situations. (...) Ce n'est pas un petit con. Je le connais bien, je l'ai vu arriver, je l'ai aidé, j'ai été son capitaine. C'est quelqu'un qui est attachant. »

Quand Drogba oubliait les défenseurs

« Drogba, on l'a aussi recadré. Il avait fait une interview dans L'Equipe. Il n'avait pas marqué depuis quatre matchs et il avait dit : ‘‘Avec les ballons qui me passent au-dessus de la tête, c'est difficile de marquer''. Quand il est arrivé le lundi dans le vestiaire, il y avait Abdou Meïté qui était avec moi en défense, on l'a appelé et on lui a dit : ‘‘T'es bien gentil, mais pour marquer tes 30 buts, t'as aussi des défenseurs qui se lèvent le cul pour toi''. Il ne faut pas laisser s'installer ce type de vision des choses dans un vestiaire. Si on ne lui avait rien dit, on aurait été frustré. Du coup, j'aurais peut-être moins fait les efforts pour lui. »

Quand Ribéry voulait jouer avec des grands joueurs

« Ribéry avait annoncé sur TF1 qu'il voulait partir à Lyon pour jouer avec des grands joueurs. Je vous garantis que quand il est revenu dans le vestiaire, on lui a dit : ‘‘Des grands joueurs, t'en as pas dans ce vestiaire ? Si tu veux partir, vas-y, tu n'as rien à faire ici''. On est tombé à trois ou quatre sur lui. Ce n'était pas forcément mon ami. C'était un très bon coéquipier et on s'entendait très bien. Mais quand un Mamadou Niang, avec qui il était tout le temps, lui a dit : ‘‘Eh, ça, je ne veux plus l'entendre. Si tu brilles, c'est aussi grâce à nous''... Mais je ne dis pas qu'on avait le meilleur vestiaire. On n'a pas été tous parfaits. »

http://rmcsport.bfmtv.com/football/om-q ... 82616.html
gto gto
21 Novembre 2011 à 19H15

Officiel : Habib Beye file à Doncaster !
21/11/2011 - 16 h 52 topmercato

Habib Beye (34 ans), en disgrâce à Aston Villa depuis le début de la saison, va tenter de donner un nouvel élan à sa carrière.

Comme le rapporte le site officiel de Doncaster, le défenseur international sénégalais vient d'être prêté pour trois mois chez l'actuel dernier de la deuxième division anglaise. Pour faciliter son adaptation, Beye pourra compter sur El-Hadji Diouf et Pascal Chimbonda, eux aussi présents au sein du modeste club anglais.
Zizouten Zizouten
22 Janvier 2010 à 09H46

Aston Villa : Beye à Sunderland ?

Habib Beye, le latéral droit (ou défenseur central) d'Aston Villa, serait en partance pour Sunderland.

Selon The Sun, Habib Beye (32 ans), le latéral droit (ou défenseur central) international sénégalais d'Aston Villa, pourrait prochainement s'engager en faveur de Sunderland. On évoque un transfert avoisinant les deux millions d'euros pour un contrat de deux ans et demi.

yank64 yank64
07 Août 2009 à 21H52

j'adore beye c'est dommage qu'il soit pas revenue a Marseille :)

Bonne chance à lui :)
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires
Saison 2007/2008
  • Matchs de l'OM
  • Effectif
  • Calendrier - Résultats
  • Classement
  • Statistiques complètes
  • « 2006/07 2008/09 »