OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#OM Jacques Henri Eyraud était l'invité du Canal Football Club

Le Lundi 20 Mars 2017 à 17:50 par Gyptis 1899

Jacques Henri Eyraud était hier soir l'invité du Canal Football Club. Le président de l'Olympique de Marseille, encore une fois très à l'aise dans son rôle de communiquant, a répondu sans langue de bois (ou presque) à l'ensemble des questions qui lui étaient posées. On vous propose un petit récapitulatif de ses déclarations.


Olympique de Marseille



En parlant du plateau du CFC le président nous met directement dans l'ambiance :

« Ça me rappelle le virage sud et le virage nord ici. »
Si ça c'est pas de la belle petite déclaration pour se mettre le plateau dans la poche...

« J'ai toujours aimé le sport, le foot évidemment mais surtout les sports de combat alors je ne sais pas si c'est bien pour diriger l'OM aujourd'hui, mais simplement la passion peut avoir aussi ses côtés négatifs mais cela permet aussi de prendre du recul. »

Comme nous le savons JHE avant d'être un président d'un club de foot est avant tout un homme d'affaire aguerri, il explique ici son approche peut-être différente qu'il a vis à vis du club :

« Pour moi un club de foot, même l'Olympique de Marseille, est une entreprise avec ses spécificités c'est vrai, il faut s'adapter à chaque contexte, mais je tiens à continuer à gérer ce club comme une entreprise. »

« Je n'ai pas hésité à rejoindre le projet de Franck McCourt, nous avions travaillé depuis des mois sur ce projet avant que Margarita Louis-Dreyfus prenne sa décision, ce qui nous a permis de rentrer très vite dans ce projet et d'être opérationnels le plus tôt possible. »

« Franck McCourt est extrêmement intéressé, il est à Paris 10 jours par mois, je crois que c'est l'entrepreneur/propriétaire idéal pour ce club, il veut gagner, il a la culture de la gagne en lui. » 

Interrogé ensuite sur les décisions parfois contestables des arbitres français JHE évoque son ressenti, parfois mitigé, avant de parler de la possibilité de recruter un jour un joueur du PSG :

« Je me suis retenu jusqu'à présent de contester les décisions, je m'efforcerai de continuer mais on ne dit jamais "jamais", parfois ça me chatouille...»

« Si un très bon joueur ayant joué au PSG peut jouer à l'OM ce n'est pas incompatible. L'histoire a démontré qu'on peut avoir été un très bon joueur au PSG et continuer une très belle carrière à l'Olympique de Marseille. Recruter un parisien ce n'est pas rédhibitoire. »

Contesté sur les provocations de l'OM avant la venue du PSG au vélodrome le président a tenu à revenir sur la rivalité présente entre les deux clubs :

« On a énormément d'ambition, quand le PSG vient jouer au vélodrome nous on est là et on veut gagner, on espère monter en puissance, on a encore un très long chemin, on est là depuis 5 mois il faut être patient. »

Le président n'a pas non plus pu échapper aux questions sur le prochain mercato :

« Je tiens à rappeler ce que nous avons fait lors de notre mercato d'hiver. On a attiré à l'OM un joueur de classe mondiale (du top 15), mais on a aussi misé sur des jeunes joueurs prometteurs. Je crois que c'était un bon signe sur ce qu'on sera capables de faire cet été. »

« Ce que je peux vous dire c'est qu'Andoni Zubizarretta dès les premiers jours du mercato et même avant, m'a dit qu'il n'y a pas un seul agent qui ne nous dit que l'OM n'est pas quelque chose qui se respecte et que l'on regarde, donc ça c'est déjà un très bon signe et nous on va aussi montrer ce dont on est capables. »

« Pour ce qui est de Mandanda, il s'est exprimé, il a dit que son présent était à Cristal palace, on verra bien cet été. »

Il a ensuite été questionné sur les capacités du club à réussir et à bâtir une grande équipe avec une enveloppe de 200 millions d'euros comme annoncé :

« C'est la grande question, regardez les exemples du FC Séville ou de l'Atlético Madrid qui ont su attirer un niveau de performance sportive exceptionnelle avec un budget qui est un budget à notre portée, on a donné ce chiffre pour démontrer qu'on n'était pas dans la catégorie financière d'un PSG, d'un Real ou d'un Barça mais si on dépense ces 200 millions intelligemment, on doit être capables d'afficher une ambition extrêmement élevée. »

Concernant le futur équipementier :

« Je ne vous confirme rien sur le prochain équipementier mais effectivement ce ne sera plus Adidas. On va le connaître très vite, ce sera un contrat historique pour l'OM. On souhaitait quelqu'un pour nous accompagner sur la durée avec l'ambition qui est la notre. on va investir énormément. »

Enfin le président parle du classement des marseillais qui pointent actuellement à la 5ème place synonyme de place Européenne mais qui restent au coude à coude avec Saint Etienne et Bordeaux :

« Qui aurait cru il y a 4 mois et demi que nous serions autour de cette table à parler de la qualification de l'OM en Europa League ? je crois personne... Nous devons tirer un énorme coup de chapeau à Rudy et tout son staff. Rudy est un battant, un compétiteur il va tout faire pour arriver à décrocher cette place qualificative même si on le dit et on le répète, cette saison est une saison de transition. »

En tant que supporters, nous n'avons plus qu'à espérer que les résultats soient à la hauteur des ambitions affichées par le président Olympien...

Réagir sur Facebook