OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#OM Zubizarreta : "On prend le temps de grandir !"

Le Dimanche 14 Mai 2017 à 08:50 par Samuel Massilia

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, le directeur sportif de l'Olympique de Marseille s'est exprimé sur les visites effectuées à Barcelone et Munich, sa relation avec le président et Rudi Garcia ainsi que les priorités pour le mercato d'été.

Olympique de Marseille

Dans un premier temps, Andoni Zubizarreta a expliqué brièvement le nouveau projet : « L'équipe dirigeante est neuve donc nous devons expliquer au monde du foot notre vision, nos désirs et notre fonctionnement. Trouver notre place dans le marché international. Je suis très à l'écoute. La communication et l'information sont primordiales dans cette première phase du travail. »

Après avoir effectué des visites dans les clubs du Bayern Munich et le FC Barcelone, il en tire un résumé : « Apprendre le fonctionnement des meilleurs à tous les niveaux : du sportif aux droits TV. En passant par la billetterie au marketing.  À Barcelone, tout le monde s'est déplacé pour que chaque responsable puisse échanger avec son vis-à-vis » sans cacher qu'il y en aura d'autres : « J'ai de l'expérience mais je veux connaître les particularités de chaque marché. Quand Rummenigge te donne des informations de première main, tu l'écoutes. Si je cherchais seulement des renseignements sur un joueur, j'enverrais un SMS à Michael Reschke. Il y aura d'autres visites dans un club italien et un club de Premier League. »

Ensuite, l'ancien portier du club Catalan est revenu sur sa relation avec le technicien Marseillais : « Je me fais volontiers le porte-parole du projet auprès des clubs ou des joueurs. Je me sens responsable de la bonne compréhension de nos idées. C'est un premier pas pour remettre l'O%M au centre du football Français et Européen. Il y a une espace purement football où je ne m'immisce pas. Le vestiaire, c'est le territoire de Rudi Garcia. Je suis en permanence aux côtés de lui. Il entre dans mon bureau, moi dans le sien, je descends voir les entraînements. »

Pour lui, l'équipe s'est amélioré depuis leur arrivée : « Avec le président Eyraud, chacun a son domaine de compétence mais nous faisons tout à trois. Garcia a fait un énorme boulot. Le mercato d'hiver nous a permis d'ajouter des options de jeu mais le directeur sportif n'est pas sur le terrain. Notre progression est à mettre au crédit de l'entraîneur et des joueurs, qui sont tous devenus compétitifs. L'équipe a grandi, affirmé son caractère. Physiquement et dans le jeu, l'amélioration est visible. »

Arrivé après Rudi Garcia, il explique son rôle principal : « Le propriétaire et le président ont choisi Rudi, je suis arrivé ensuite. Il fallait que les choses se passent dans cet ordre à ce moment-là de la saison. L'essentiel n'est pas de savoir qui a fait venir qui, mais si nous sommes capables de travailler ensemble. Depuis sept mois, toutes les décisions ont été concertées. »

C'était un passage obligé de ce long entretien, le mercato : « Le week-end, j'accompagne l'équipe donc j'observe les joueurs de Ligue 1. J'ai fait venir Albert-Valentin pour coordonner le scouting. Il collabore avec 4 personnes qui étaient là avant nous. Nous travaillons prioritairement sur le marché local, Ligue 1 et Français de l'étranger. Rudi et moi déterminons les profils puis comparons avec les informations recoupées par nos recruteurs. Pendant le mercato, on a travaillait sur 90 joueurs pour finalement anticiper de six mois la venue de 4. Le mercato, c'est comme la mode : il faut toujours avec une collection d'avance. »

Le natif de Vitoria-Gasteiz a expliqué comment il pourrait faire venir des joueurs à talents : « Notre projet est attractif pour les talents Français qui peuvent passer 3 ou 4 saisons chez nous avant d'aller en Premier League. Marseille a tout pour épanouir des joueurs comme Morgan Sanson. Nous avons défini les profils et dressé des listes par poste pour cet été. On se tient prêt à adapter nos plans car le marché évolue sans cesse. Affirmer que tout est réglé serait prétentieux. Par contre, nous aurons un effectif plus étoffé si nous jouons la Ligue Europa. Nous cherchons des joueurs différents de ceux que nous avons pour offrir à l'entraînement plus d'options tactiques. »

Depuis deux mois, les rumeurs affolent les réseaux sociaux, une raison pour laquelle il préfère s'écarter : « J'essaie de rester à l'écart de l'agitation médiatique car le mercato n'est pas une vente aux enchères. Ma priorité est de bâtir une équipe solide, pas de trouver le joueur fera le vendre le plus de maillot, même si ce n'est pas incompatible. Nous avons entamé les discussions pour garder Bafé Gomis et William Vainqueur. Je ne dis pas que nous ne sommes pas déjà d'accord avec des joueurs... Chaque chose en son temps. Sur le marché, nous sommes un club comme les autres... à la différence que nous sommes l'OM. »

Enfin, selon Andoni Zubizarreta, le meilleur argument reste le public : « La passion d'un public, c'est un argument que je peux mettre en avant, tout comme la solidité d'un projet durable. On n'a jamais menti à personne en disant qu'on allait retrouver la Ligue des Champions en 3 mois. Il reste énormément à faire mais nous sommes mieux structurés et avons concrétisé des idées pour l'avenir. Nous sommes déjà un meilleur club. On prend le temps de grandir. »

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook