OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#Rétro Un premier titre de Champion pour l'Olympique de Marseille

Le Mardi 16 Mai 2017 à 19:00 par Marvin Pého

Saison 1936/1937 - Première Division de football professionnel. Marseille est sacré champion de France le 16 mai 1937, avec 38 points, 69 buts marqués contre 39 encaissés.

Olympique de Marseille
(Source : www.om4ever.com)

Les Présidents du club, car ils étaient deux à cette période, étaient Messieurs Raynaud et Blanc. L'entraîneur était le Hongrois Joseph Eisenhoffer.

L'équipe type se composait ainsi :
Vasconcellos, l'extraordinaire gardien venu du Vasco de Gama, dit "El Jaguar", Ben Bouali, H. Conchy, Bastien, Bruhin, Granier, Zermani, Durand, Ignace (Transfuge de Valenciennes), Zatelli, Weiskopff (Israélite hongrois qui jouera pendant la guerre sous le nom de Virage) et Kohut.
Les remplaçants étaient : Aznar, Bistolfi, Dard, Erevanian, Gonzalès, Gorelli, Hadidji, Hadjinicolas, Meister, Miquel, Olej et Waggi.

Le palmarès des buteurs olympiens : Zatelli avec 28 réalisations, suivi de Weiskopff, avec 12 buts, Ignace et Zermani avec 6 buts chacun, Miquel avec 5 réalisations suivi de Waggi, 3 buts, Durand, 2 buts et Aznar avec 1 but au compteur.

Olympique de Marseille
(Source : www.om4ever.com)

Lille prit la tête dés le début du championnat en remportant ses huit premiers matchs et ce, jusqu'en novembre, où Strasbourg les détrôna. Les marseillais, quand à eux, étaient 8ème en novembre et prirent la place de leader du classement qu'en mars 1937 et dés lors, la conservèrent en dépit d'un retour tonitruant de Sochaux, 7ème au mois de mars et qui en trois mois rejoignit Marseille à la 1ère place.

Sochaux comptait toujours dans ses rangs à cette époque : Abbelen, Courtois, Duhart, William.
Lauri, un sud américain et le Tchèque Bradac vinrent grossir le nombre des vedettes, mais LA grosse équipe était le Racing Club de Paris, vainqueur de l'édition précédente mais qui avait eu des débuts d'exercice difficiles et à la trêve, ils n'étaient que 9ème mais ils entamèrent, lors des matchs retour, une fantastique "Remontada"en finissant la saison à la 3ème place, à seulement 1 point de Marseille et Sochaux.

Les hommes forts de la saison étaient l'allemand Rohr, terrible avant-centre de Strasbourg et meilleur buteur de la saison avec 30 réalisations devant Mario Zatelli, qui le suit avec 28 tirs dedans, suivi par le rouennais Jean Nicolas, dont l'équipe venait d'être promue en 1ère Division, le Racingman Roger Couard, Henri Hiltl, Koranyi, Simonyi du Red Star.
Marseille devint champion malgré un nombre de victoires à l'extérieur très faible, 4 seulement contre Antibes, L'Excelsior Roubaix, Mulhouse et le Red Star, à Saint-Ouen et un nombre de défaites élevé, neuf en tout dont huit à l'extérieur.

L'OM remporta son premier titre de champion cette année-là malgré un championnat si disputé que le titre revint à Marseille seulement grâce à un goal-average supérieur à celui de Sochaux (1,76 pour l'OM, soit 69 buts marqués pour 39 encaissés contre 1,33 pour le FC Sochaux, avec 56 buts pour et 42 buts contre), qui cette saison-là, resta invaincu sur ses terres alors que Marseille avait perdu une fois à domicile, contre Sochaux justement (0-1) lors de l'avant dernière journée de l'exercice.

Mais avec une meilleure attaque et une meilleure défense que les sochaliens, les marseillais ramenèrent le titre sur le Vieux Port le 16 mai 1937 et leur victoire sera fêtée comme il se doit sur la Canebière par les supporters en même temps que les joueurs, dont le jeune avant-centre Mario Zatelli et le spectaculaire gardien brésilien Vasconcellos, qui apportèrent leur pierre à l'édifice et ainsi vainquirent le spectre de 1934.

Notons que le 13 juin de cette année 1937, l'OM prit ses quartiers au Stade Vélodrome, doté à l'époque d'une capacité de 35 000 personnes, lors d'un match amical contre le Torino. Le Stade Rennais et le FC Mulhouse descendirent en 2ème division cette année-là tandis que le RC Lens et l'US Valenciennes-Anzin accédèrent en 1ère division.

Les clubs participants au championnat cette année-là étaient l'Olympique de Marseille, le FC Sète, l'AS Cannes, le FC Antibes, le FC Sochaux, le FC Mulhouse, le RC Strasbourg, le FC Metz, le Stade Rennais UC, le RC Paris, le Red Star 93, le FC Rouen, le SC Fives, le RC Roubaix, l'AC Excelsior Roubaix, l'Olympique Lillois.

L'équipe possédant la meilleure attaque de la saison étant l'Excelsior AC Roubaix, le titre de meilleure défense se partagea entre l'Olympique de Marseille et le RC Strasbourg tandis que la plus mauvaise attaque revenait au Stade Rennais et celui de la plus mauvaise défense fut attribuée au FC Mulhouse.

Ce ne fut, pour l'OM, que le premier trophée d'une longue série qui, je n'en doute pas, est loin d'être terminée.
À TOUT JAMAIS, FORZA OM !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook