OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#Éphéméride Joyeux anniversaire, Eric Di Méco !

Le Jeudi 07 Septembre 2017 à 16:00 par J.Mars

Aujourd'hui, le 7 septembre, est l'anniversaire d'un des plus légendaires guerriers du club olympien. Natif d'Avignon et formé au club, Eric Di Méco fête aujourd'hui ses 53 ans.

Olympique de Marseille

L'avignonnais d'origine italienne est un pur produit phocéen, issu du centre de formation de l'Olympique de Marseille. Pur gaucher, Di Meco évolue d'abord en tant qu'ailier gauche ou milieu gauche lorsqu'il débute à l'OM dans les années 1980, alors que le club fut relégué en deuxième division en 1980. La saison 1980-1981 est la saison noire du club, placé en liquidation judiciaire. Tous les joueurs et le personnel sont mis au chômage. En deuxième division, la direction du club décide de mener une politique de promotion des jeunes en intégrant dans l'équipe première les « Minots », vainqueurs de la coupe Gambardella deux ans plus tôt, où figurent notamment Éric Di Meco avec un certain José Anigo, mais aussi Jean-Charles De BonoChristian Caminiti ou bien encore Marc Lévy. Ces jeunes évitent la relégation en troisième division en ne perdant aucune des six dernières rencontres de la saison. Après deux saisons où les Minots frôlent la montée (ils terminent troisièmes puis quatrièmes), le président de l'époque, Jean Carrieu, recompose en 1983 une équipe capable de remonter en première division. Le club retrouve sa place dans l'élite au terme d'une saison prolifique en buts. Toutefois, Di Meco peine à franchir un palier nécessaire et a du mal à être complètement titulaire. Afin de gagner du temps de jeu, il sera prêté à Nancy puis à Martigues. C'est pendant son prêt en Lorraine qu'il se reconvertira en arrière gauche sur les conseils d'Arsène Wenger, l'entraineur nancéien de l'époque.

Olympique de Marseille

Après ces prêts infructueux, Éric Di Meco est de retour chez lui, à Marseille, alors que le club est dorénavant présidé par Bernard Tapie depuis 1986. Le latéral gauche s'installe et s'impose comme un titulaire indiscutable à son nouveau poste défensif. Éric Di Meco est le seul joueur issu du centre de formation marseillais, au sein de cette équipe de champions. Il remporte cinq championnats de France (1989, 1990, 1991, 1992 et 1993) et une coupe de France en 1989. Il aura aussi contribué à emmener l'OM jusqu'en demi-finales de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1990 face au Benfica Lisbonne et ce fameux but de la main, inscit par Vata et validé par l'arbitre. En 1991, le club échoue en finale de Coupe d'Europe des clubs champions face à l'Étoile rouge de Belgrade, aux tirs aux buts (5-3), après avoir notamment éliminé en 1/4 de finale le grand AC Milan, double tenant du titre.
Le même AC Milan de Frank Rijkaard et Marco Van Basten (entre autres stars) sera vaincu, en finale de la première édition de la Ligue des champions, à Munich, le 26 mai 1993, d'un majestueux coup de boule de Basile Boli. À jamais les premiers !!

Olympique de Marseille

À la suite de l'affaire OM-VA, le conseil fédéral retire injustement le titre de champion de France 1993 à l'OM. L'UEFA exclut Marseille des compétitions européennes de la saison 1993-1994 (Ligue des champions et Supercoupe de l'UEFA) et la FIFA retire à l'OM le droit de jouer la Coupe intercontinentale. Acharnement et jalousie... Marseille finit deuxième du championnat en 1994, mais le conseil fédéral continue de s'acharner et rétrograde l'OM en deuxième division. Éric Di Meco quitte alors son club de cœur en étant l'unique joueur à avoir gagné tous les titres olympiens durant la période Tapie.

Pour tout ce que tu as apporté à notre Olympique Magnifique, Eric, les supporters te remercient et ne l'oublieront jamais ! Merci ! Joyeux anniversaire et ALLEZ L'OM !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook