[Musique] Chanson francaise

Autour d'un 51, discutons de tout et de rien, ici, tout est permis ... ou presque !

Message Jeu 17 Mai 2007, 09:54

Non, le meilleur, ça reste l'immense Carlos ! :mrgreen:

Pour moi pas de changement en vu. Personne ne remplacera Gainsbourg dans mes oreilles. D'ailleurs, je viens de commencer à lire une bio faite par Gilles Verlant (que les auditeurs de OUI FM connaissent bien)

Image
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Jeu 17 Mai 2007, 20:48

arf j'aime pas Gainsbourg... voix originale mais que mes oreilles n'aiment pas, phrasé agaçant comme le personnage, et j'ai jamais trop aimé les gens qui parlent et qui ne chantent pas...
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaneda Ayoshi
Manyarko Dépressif
Manyarko Dépressif
 
Messages : 9523
Inscrit(e) le : 17 Août 2004
Localisation : Derrière toi ! Nyark Nyark Nyark

Message Jeu 17 Mai 2007, 21:21

Pour la voix, la c'est une question de goût. Mais il y a des chanteurs comme ça, sans que tu saches pourquoi, ils vont te parler plus que d'autres. Pour moi Gainsbourg fait parti de cela...

Après, il y a ceux qui voient Gainsbourg seulement comme un alcoolo/clope au bec/provocateur, au détriment de sa musique... Sans chercher à aller plus loin. Tant pis pour eux. Parce qu'il a fait des albums magnifiques. Il faut surtout écouter ces disques période 60/70 et oublier le personnage Gainsbarre.

Les disques : "Percussions", "Initials B.B", "Cannabis", "L'homme A Tete De Chou" et surtout mais alors SURTOUT l'immense "Histoire de Melody Nelson" (Elu plusieurs fois "meilleur album de l'histoire de la musique française" 8-) ) sont tout seulement sublimes (Avec pas mal de titres qui sont rentrés dans le patrimoine de la chanson française... Voir même, au delà de nos frontières).

Pour moi Gainsbourg est le SEUL compositeur/chanteur français à avoir autant oser musicalement parlant (Du jazz à la pop, du reggae au funk...)
Que bon nombre de musiciens (français et étrangers) se réclament encore de lui, qui le cite comme une référence majeur en est la preuve.

Pour ce qui est de sa période Gainsbarre, moi ça me fait rire. D'ailleurs, son album "Love On The Beat", fait dans cette période, a une petite touchante quand je l'écoute (Et pendant longtemps, je n'aimais pas ce disque).

Pour moi Gainsbourre est un MONSIEUR. Un Dylan, un Lennon français. Un type qui vendra toujours autant de disques dans les années à venir et qui fera toujours parler de lui... Et qui continuera à influencer des musiciens...
(Suffit d'écouter le "Gainsbourg Revisited" avec les reprises de REM, Placebo...)

Tout le reste qui concerne la chanson française, bah c'est simple, ça m'ennuie à mourir (avec généralement des chanteurs/chanteuses qui ont des voix d'asmathique... Encore pire que celle de Tom Yorke :mrgreen: ) et qui sont musicalement d'une pauvreté incroyable...

Pour insister sur "Melody Nelson" (Ben j'y peux rien, j'adore ce disque ^^), voici quelques critiques pris... Sur un site de "Rock Indie"


Que ce soit Joy Division sur "Closer", Billie Holiday sur "Lady In Satin" ou encore les Cure avec "Siamese Twins", je ne suis jamais réellement sûre de pleurer, même si chacun des titres ou des albums que j'ai cité m'a un jour achevée.
A l'inverse, je dois avouer que les derniers mots de "Cargo Culte", ou plutôt les premières paroles de Serge Gainsbourg sur ce titre final m'ont toujours toujours amener à pleurer sur le sort de Melody:

"Melody voulut revoir le ciel de Sunderland
Elle prit le sept cent sept, l'avion cargo de nuit
Mais le pilote automatique aux commandes
De l'appareil fit une erreur fatale à Melody".
Cette pauvre Melody partie trop tôt alors qu'elle faisait rêver la terre et l'homme à la tête de choux...

Lacrymal. Et pourtant, les préludes de l'album me paraissent à chaque nouvelle écoute plutôt bon enfant, voire inoffensifs car branchouilles et dragueurs. Mais c'est le pouvoir de Gainsbourg, je commence à l'savoir, que de paraître tout de la loque sans avenir et rien à raconter, à première vue, à cause de son extrême désinvolture, et ce jusque dans la voix -et la valse ("Valse De Melody") pour au final mieux exciter ("Hôtel Particulier" et sa poésie frémissante), ou mettre K.O. par des titres comme jamais plus on n'en enregistrerera ("Histoire de Melody Nelson") et c'est pas Biolay qui me contredira.
Il se permet qui plus est -et il le peut- sur cet album d'une demi-heure à peine un morceau constitué uniquement de cris pas imaginables lancés par la douce Jane Birkin qui se cache derrière le prénom anglophile de Melody.
Un grand monsieur donc et une Melody à jamais dans les profondeurs de la musique française toute entière. Et même plus.
Intemporel ! ! ! 20/20



Tout Gainsbourg est là ... ou du moins tout le côté sombre, poète mélancolique, blasé, sulfureux et ironiquement beau !

Gainsbourg ne cherche pas à provoquer mais bien à explorer le sens de ce fantasme répété pour l'amour interdit et excitant.
Musicalement, "Histoire de Melody Nelson" est simplement un joyau qui illustre et transcende le génie d'un homme incroyablement intelligent et en avance sur son temps. Ce disque est intemporel, il est certain ; mais au-delà des mots se trouve la musique, et ce qu'elle transporte. Sans pouvoir la déchiffrer complètement, on se laisse emporter, en montant dans cette Rolls au moteur silencieux pour un voyage inoubliable dans les pensées de Monsieur Serge, qui nous insulterait probablement tous à nous voir l'encenser de la sorte.
Intemporel ! ! ! 20/20


Une ligne de basse extraordinaire ... Des paroles si magnifiques de simplicité ! "Melody" qui ouvre la pléiade est un bijoux de justesse, et si criant d'émotion : La rolls royce "Spirit Of Ecxtasy", la roue libre, les cheveux rouges de Melody ... Un hôtel particulier que l'on imagine perdu dans le quartier Saint Honoré, Cléopatre, la chambre où se déroula les ébats amoureux que l'on peut penser dans "en Melody", et une fin tragique, mais magnifique de par sa tristesse ... Le chant des sirènes !!

Réel ou simple fantasme ? J.B OU BB ?? Nul ne saura jamais...
Quatorze automnes et quinze étés. Son amour si jeune mais si fragile ...
Ma fille s'apelera Melody :-)
Intemporel ! ! ! 20/20


Difficile de parler objectivement d'un tel monument... Ce disque fabuleux qu'on réécoute religieusement à chaque coup, sans rien dire, avide de mots, de musique et d'amours fantasmées.
...Melody Nelson est le livre d'un seul conte, usé et vieilli qu'on ouvre avec respect en contemplant la vénérable poussière qui le recouvre et que nos parents, déjà, se risquait à nous lire avec un délice non dissimulé.
L'histoire de cette gamine aux cheveux rouges et de son quinzième été nous plongent dans un engourdissement merveilleux dont on a du mal à se défaire.
Voilà la Rolls et on sombre, c'est comme au cinéma, les séquences filent: le heurt, la fille, notre coeur qui a peur d'être brisé de nouveau, l'hôtel, les violons qui dansent, l'amour et puis la mort...
D'un coup on a vieilli, on a quarante, cinquante ans et déjà notre vie derrière nous.
On cherche le visage de Melody, encore et encore mais sans espoir. Il n'y a plus ni disque, ni chanteur, ni musique. On finit par se réveiller et on ne sait pas ce qui est le plus triste...
De ce rêve éveillé, en perdition, ou de notre vie engourdie ?
J'avoue qu'il m'arrive parfois de douter.
Intemporel ! ! ! 20/20
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Ven 18 Mai 2007, 05:31

Mais je lui reconnais du talent, de l'inventivité, mais j'aime pas sa façon de chanter, sa voix et son personnage qui puait la mise en scène, ça fait quand même beaucoup pour se forcer à écouter.

Mon titre "préféré" de lui c'est Elisa, or on ne peut pas dire que cette chanson ressemble beaucoup à Gainsbourg
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaneda Ayoshi
Manyarko Dépressif
Manyarko Dépressif
 
Messages : 9523
Inscrit(e) le : 17 Août 2004
Localisation : Derrière toi ! Nyark Nyark Nyark

Message Ven 18 Mai 2007, 06:54

Son personnage puait la mise en scène pendant sa période Gainsbarre... Mais quand on lit sa bio, on comprend qu'il y a une certaine cassure en lui après sa séparation avec Bardot. Une sorte de dégoût de la vie, un "je m'enfoutisme" avancé.

Enfin, qu'on aime ou qu'on aime pas Gainsbourg, musicalement parlant, un type de sa stature manque cruellement en France.

Aujourd'hui, c'est toujours la même soupe qu'on nous sert depuis 20 ans. Sans aucune saveur... (Hormis quelques trop rares exceptions)

De toute façon, musicalement, je me suis senti plus proche des anglais que de la France. Et sûrement que ma passion pour Gainsbourg vient de la, car il a beaucoup emprunter aux anglo-saxons. (Les autres qui ont réussi à faire ça, c'est le "couple" Dutronc/Lanzmann. Voir peut être Polnareff qui à même travailler avec Jimmy Page... Avant de péter les plombs et de devenir ridicule)
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Dim 15 Juil 2007, 12:05

"On est responsable du mal qu'entraîne le bien que l'on n'a pas accompli"
Avatar de l’utilisateur
willyz85
Hoquet Bosse
Hoquet Bosse
 
Messages : 13164
Inscrit(e) le : 27 Sep 2002
Localisation : Montpellier

Message Mer 28 Nov 2007, 16:11

Fred Chichin, le guitariste des Rita, est décédé ce matin suite à un cancer fulgurant. Il avait 53 ans...

Ben merde alors... :|
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Ray Flex
Commando Pastaga Since 1986
Commando Pastaga Since 1986
 
Messages : 15652
Inscrit(e) le : 21 Déc 2006
Localisation : Virage Sud

Message Mer 28 Nov 2007, 18:02

C'est triste. Visiblement la maladie l'a emporté en seulement deux mois. Même si je ne suis pas du tout fan des Rita, respect à Frédéric Chichin ! :sm6:
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Dim 02 Déc 2007, 21:12

Je suis pas fan de cette scène là (chanson française humoristique) avec Joyeux Urbains, Wriggles, Les Blérots de Ravel mais j'aime bien cette chanson :

http://www.dailymotion.com/video/x2wfqp ... e_creation

:lol:
"On est responsable du mal qu'entraîne le bien que l'on n'a pas accompli"
Avatar de l’utilisateur
willyz85
Hoquet Bosse
Hoquet Bosse
 
Messages : 13164
Inscrit(e) le : 27 Sep 2002
Localisation : Montpellier

Message Lun 14 Juil 2008, 14:29

Image

Cela fait 15 ans que Ferré nous a quitté. Merci Léo.
"On est responsable du mal qu'entraîne le bien que l'on n'a pas accompli"
Avatar de l’utilisateur
willyz85
Hoquet Bosse
Hoquet Bosse
 
Messages : 13164
Inscrit(e) le : 27 Sep 2002
Localisation : Montpellier

Message Sam 14 Mars 2009, 20:39

Au revoir MONSIEUR Bashung :bye:
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Sam 14 Mars 2009, 21:11

Sa petite entreprise, ne connait pas la crise. Le patron nous a quitté. :(
Image
Avatar de l’utilisateur
Gulli
Joe Bar
Joe Bar
 
Messages : 7751
Inscrit(e) le : 19 Déc 2006
Localisation : En cavale

Message Dim 15 Mars 2009, 00:10

c'était inévitable mais un grand monsieur de la chanson francaise nous quitte :(
Image Image
Avatar de l’utilisateur
el diablo
Faute de frappe
Faute de frappe
 
Messages : 6153
Inscrit(e) le : 05 Juil 2006
Localisation : Partage une planque avec Yoda à l'abri du froid québécois

Message Dim 15 Mars 2009, 00:12

Un des rares grands qui nous restait ...
Avatar de l’utilisateur
Kelto
XIII et Gay
XIII et Gay
 
Messages : 6289
Inscrit(e) le : 11 Sep 2006
Localisation : Vaucluse

Message Dim 15 Mars 2009, 16:32

Ouais respect...

Après faut pas faire de l'anti-chauvinisme, on a plein de gens de talent en France (derrière les Olivia Ruiz et tout ça, y'a de vrais artistes ouais, jvous jure)
Avatar de l’utilisateur
mikapagis14
Caveglia Junior
Caveglia Junior
 
Messages : 13372
Inscrit(e) le : 08 Jan 2006

PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)
cron