Handball

Autour d'un 51, discutons de tout et de rien, ici, tout est permis ... ou presque !

Message Ven 02 Sep 2005, 10:48

dans une semaine c'est reparti pour la saison de hand masculin alors allez chambery avec notre nouvelle recrue Jackson et va on enfin detroné les montpelliérins
Image
Avatar de l’utilisateur
bart.07
Ligue 2
Ligue 2
 
Messages : 1755
Inscrit(e) le : 11 Juil 2004
Localisation : Chambéry

Message Ven 02 Sep 2005, 10:59

Jackson il est blessé pour le début de saison ;)

Et je vois mal qui pourra rivaliser avec Montpellier car ils ont bien recrutés, virés les "boulets" et en plus ils récupérent Sioud. Et le Duo Sioud-Hmam sur la base arriére va etre trés dur a arréter malgré le départ de Nikola Karabatic. En plus Guigou a prolongé de 4 ans alors que le Barça et Kiel le voulaient (les 2 sont prétendants à la victoire en LDC). Je vois vraiment pas qui pourraient les détronner à par peut etre le Paris Handball.
_allezlom
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 11151
Inscrit(e) le : 22 Jan 2003

Message Ven 02 Sep 2005, 11:02

ouep je sais mais c'est pour dire quoi :D

moi jdis ca va se joué entre montpelier paris nimes et chambery pour le championnat avantage certain a montpellier
Image
Avatar de l’utilisateur
bart.07
Ligue 2
Ligue 2
 
Messages : 1755
Inscrit(e) le : 11 Juil 2004
Localisation : Chambéry

Message Ven 02 Sep 2005, 12:43

je vois bien Montpellier champion avec l'effectif qu'ils ont
ils devraient se balader mais attention à Chambery avec le retour de Richardson
Image
Alcfof
CFA
CFA
 
Messages : 485
Inscrit(e) le : 18 Août 2005
Localisation : Cherbourg, un endroit rempli de parisiens :(

Message Ven 02 Sep 2005, 14:38

bart.07 a écrit:ouep je sais mais c'est pour dire quoi :D

moi jdis ca va se joué entre montpelier paris nimes et chambery pour le championnat avantage certain a montpellier


Nîmes dans les 8 premiers mais pas dans les 3 ils leur manque encore 2 ou trois joueurs et ils ont perdus beaucoup de joueurs de la réserves (11 je crois) qui dépannaient beaucoup (un pivot, un gaucher aillier, un arriere,... Sur les 4 gardiens de l'an dernier y'en reste que 2 et y'en a un qui est pas top je jouait avec lui avant) et ils ont que 3 recrues (Martini, M'Gannem et Saric)

Pour moi je verrais plus 1) Montpellier, 2) Paris, 3) Créteil, 4) Chambéry, 5) Dunkerque.
Je vois bien Sélestat lutter pour le maintient car ils ont perdu beaucoup de joueur cadres.
_allezlom
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 11151
Inscrit(e) le : 22 Jan 2003

Message Dim 04 Sep 2005, 12:03

voila Creteil j'avais oublié ....

moi mon classement serai

Montpellier
Chambery
Paris
creteil
Nimes ....
Image
Avatar de l’utilisateur
bart.07
Ligue 2
Ligue 2
 
Messages : 1755
Inscrit(e) le : 11 Juil 2004
Localisation : Chambéry

Message Dim 11 Sep 2005, 21:32

Résumé de la 1° Journée de D1M.


Voilà une entame de championnat qui semble promettre une suite qui pourrait nous donner bien des satisfactions ! Créteil et Montpellier qui la jouent match de haut niveau avec au final un nul dont la genèse est certainement l'âme de cette nouvelle équipe de Créteil. Paris qui se prend les pieds dans le tapis dans son dernier quart d'heure face à Istres à domicile sous les coups de génie de l'ailier virevoltant Saïd Ouksir, Ivry qui fanfaronne pratiquement en impressionnant tout son monde par le jeu produit en attaque et en défense. Angers qui prend un départ pas si mauvais que cela en arrachant sur le gong un nul qui pourrait déjà avoir de l'importance. Enfin Chambéry s'est offert une bien belle fête dans sa salle pour le premier match de Jack en France, fête que Toulouse ne s'est pas senti capable de gâcher. Dunkerque qui vient affirmer ses prétentions au haut niveau en gagnant en Alsace, ce qui n'est jamais facile. Enfin Tremblay continue son ascension en gagnant le premier match de son existence en D1 de belle façon, la suite est espérée aussi belle pour David Peneau et ses hommes, mais voir Tremblay 2° de la D1 est quand même une bien belle satisfaction pour tout le club, même si ce n'est que la première journée.

SC SELESTAT HB - DUNKERQUE HB GRAND LITTORAL
22 - 25 (Mi-temps : 10-12)

Dunkerque repart satisfait
Comme la saison dernière le SCS est tombé dans sa salle pour la première de la saison, la saison dernière Toulouse était venu surprendre les Violets, cette saison c'est une équipe de Dunkerque en pleine renaissance qui est venue s'offrir un beau coup de lancement en s'imposant "presque" facilement.
Facilement car hormis le but initial de Sébastien Galotte, l'USDK aura toujours mené ce match, peut-être un peu moins que ne l'indique le score, car Sélestat en manquant le penalty du 23-24 à une minute de la fin par Nikola Malesevic à loupé une occasion de s'offrir une fin de match palpitante. Malheureusement pour le public du COSEC, c'est un Bertrand Roiné un peu à la peine dans ses shoots jusque là qui va signer un doublé anéantissant les derniers espoirs de retour des alsaciens.
Une entame ratée, c'est déjà arrivé et cela arrivera encore, surtout face à un collectif Nordiste qui semble déjà bien tourner hormis un taux de réussite au shoot un peu difficile pour la base arrière. La réception de Chambéry la semaine prochaine à Dewerdt pourrait bien confirmer cet état de fait. Pour Sélestat, la route est encore longue comme le déplacement à Istres vendredi prochain, Istres, déjà auteur d'un sacré coup de Trafalgar dans la salle de Paris.


*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - TOULOUSE UNION HB
30 - 25 (Mi-temps : 14-10)


Une bonne première
Toulouse n'est pas venu gâcher la fête promise pour le premier match officiel de Jack sous les couleurs du CSH, mais sans gâcher la fête les réponses données aux Savoyards pendant une heure on été de qualité tout de même. Tout d'abord en retrouvant son homme de base, Anouar Ayed qui avait bien failli rester sur les bords de la Garonne suite à un imbroglio mi-financier mi-réglementaire entre le TUHB, la LNH et un doublon Etoile du Sahel - Fédération tunisienne. Finalement tout s'est finalement arrangé pour le meilleur homme en jaune de la saison dernière, et il est reparti a peu près sur les mêmes bases qu'en 2004-2005. Il fallait cela, car avec un Nenad Vukovic déjà bien saignant, un Jack pas forcément royal au tir mais impérial à la passe, un Guillaume Joli déjà meilleur buteur pour ses couleurs et surtout un Neboja Stojinovic énorme dans ses buts et en plus buteur pour signer un 8-2 à la 13° minute qui enfoncera Toulouse pour le compte.
La résistance viendra bien par la suite, mais de ces 6 buts de débours, les hommes de Laurent Bezeau n'arriveront à en récupérer qu'un seul petit dans les 47 minutes suivantes.
Un bon coup de confiance pour le CSH avant d'aller visiter l'Enfer du Nord sans son capitaine Laurent Busselier out pour un bon mois suite à une élongation. Pour Toulouse, la prestation devrait permettre d'envisager la réception de Créteil de bonne façon, mais là il faudra prendre les 3 points !


*****************************

PARIS HB - ISTRES OUEST PROVENCE HB
23 - 23 (Mi-temps : 13-7)

Paris se gâche la vie, Istres la voit belle
Quand on mène 19-11 au bout de 45 minutes, il est logique et tellement irrémédiable que le match soit plié qu'un retour istréen n'était absolument pas à l'ordre du jour. Mais un petit coup de moins bien en défense, qui pourtant avec un Patrice Annonay énorme avait fait du petit bois des attaquant provençaux depuis le début, un gros coup de moins bien en attaque avec un seul petit but de rien du tout signé Bruno Arive en 10 minutes et c'est Istres qui s'est payé un bon petit coup de pub en venant arraché le match nul à Coubertin la grâce a un Petr Stochl lui aussi sur un nuage, et à un Bastien Cismondo décisif sur les deux dernières actions avec un penalty obtenu et un but ramenant tout son monde à égalité. Et encore, après que Robert Lis eu raté la dernière occasion parisienne, c'est bien les hommes de Jan Basny qui auront 16 secondes pour faire subir les derniers outrages au PHB. Dommage pour le Sud, heureusement pour la Capitale, elles ne seront pas assez longues pour offrir les 3 points à un Jan Basny déjà tout heureux d'en prendre 2 au vu des 3 premiers quarts du match.
L'année dernière l'entrée de jeu s'était faite en fanfare pour Paris avec sa victoire sur le MHB, cette saison, il va falloir se rattraper très vite, ce point laissé en route ! A Nîmes par exemple ? Houlla ! Pas simple comme mission ! Pour Istres, la venue de Sélestat annoncé dans la catégorie des Sudistes pourrait être une bonne occasion de venir titiller le haut de tableau !



*****************************

US CRETEIL HB - MONTPELLIER HB
21 - 21 (Mi-temps : 12-12)

L'égalité qui laisse des promesses
Si Créteil aura tenu son rang dans sa salle face au champion de France, il aura aussi échappé de peu à la défaite, avec 4 buts d'avance à 7 minutes de la fin du match suite a un doublé de Wissem Hmam, le MHB semblait tenir sa victoire initiale, mais le courage cristolien et quelques maladresses défensives du MHB allait offrir au hommes de Jean Luc Le Gall le droit d'arracher le match nul.
Mais au vue de la première mi-temps offerte par l'USC, et surtout du match énorme de Nicolas Lemonne dans ses buts, la perte de ce match aurait sans doute été un peu douloureuse pour un groupe dont la vertu principale pour la saison devrait être un esprit de corps et une solidarité à toute épreuve. Pour Montpellier, c'est sans doute un point de perdu, et la réaction face à une équipe d'Ivry efficace en diable face à Pontault-Combault devra être à la hauteur de la déception des 4 dernières minutes du match face à Créteil.



*****************************

ANGERS NOYANT HBC - USAM NIMES GARD
30 - 30 (Mi-temps : 13-14)

Angers arrache ses premiers points !
Dire qu'Angers n'était pas favori de ce match était une évidence, avec son gros recrutement l'USAM se devait de venir chercher les trois points à Jean Bouin, mais à 'arraché et au courage comme savent si bien le faire les Angevins, c'est Angers qui est venu à la grâce d'un 3-0 final partager les points dans ce match.
L'entrée de match aura été verte, mais vert Anjou avec un Teddy Chailly dans tous les bons coups, les hommes d'Eric Chédotal vont mener 9-6 avant qu'Heykel Megannem ne mette le train en route.
Car si Teddy Chailly fut le grand bonhomme côté Angers, le demi-centre Tunisien fut celui des verts du Gard. Un autre joueur fut de tous les bons coups, et ce fut ni plus ni moins que le transfuge Gard - Anjou, Joachim Plantey, auteur de la partie qui permis à ses nouvelles couleurs de ne pas sombrer au plus fort de la domination des visiteurs avec un Yuya Taba intenable dans l'entame du deuxième acte de ce match. Il aura donné le droit à Yann Lemaire, Teddy Chailly et un Pierre Malfoy qui en marquant le but du nul signera ainsi de fort belle façon son intronisation en D1 masculine.


*****************************

US IVRY HB - UMS PONTAULT-COMBAULT HB
23 - 15 (Mi-temps : 13-7)


Ivry a de la caisse
On attendait Ivry sur le mode offensif avec un meneur de la trempe de Ragnar Oskarsson, mais le match face à Pontault-Combault aura prouvé que côté défense les rouges et Noirs avaient de quoi répondre et de belle façon. Avec un Dragan Pocuca royal tout le long de la partie et un bloc défensif ou même les jeunes vont se fondre tel le jeune Julien Portefaix qui signera ainsi ses premières minutes en D1. Pourtant Pontault semblait avoir de quoi répondre, avec le très, très vert Dragan Mladenovic et ses 42 printemps dans le buts qui lui aussi va en faire baver des ronds de chapeaux a tous les joueurs ivryens dont 80% pourraient être ses fils, avec Jiri Tancos et Milan Manojlovic, le PCHB essaiera de tenir la rampe le plus longtemps possible. C'était mission impossible pour les hommes de Philippe Carrara qui n'arriveront jamais à tenir en respect le lutin islandais. Et dire qu'Ivry jouait sans Zoran Martinovic, un des plus beaux arrières gauches de la D1 depuis 3 saisons.
Maintenant direction Montpellier pour Ivry, le genre de match révélateur pour un groupe qui a de l'ambition à revendre, a Daniel Hager de peut-être s'inspirer de la solidarité de ses voisins cristoliens pour ramener un résultat qui confirmerait la superbe impression laissée face à Pontault-Combault.



*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HB - HBC VILLEFRANCHE-BEAUJOLAIS
33 - 27 (Mi-temps : 16-14)

Tremblay s'offre une belle première !
Une nouvelle salle pleine, une arrivée en D1 et comme adversaire une équipe a taille humaine comme Villefranche. Le décors parfait pour que le club du Président Trelcat frappe un bon coup dans la cour de l'élite du handball français. Et ce qui pouvait être fait fut fait, 60 buts, du spectacle une équipe de Villefranche qui entame une course poursuite dans le dernier quart d'heure après avoir été mené quand même de 9 buts à la 45°. Mais entre Yacinn Bouakaz, Rasko Stefanovic, Lazo Majnov et la paire Costea - Urda, les nouveaux Tremblaysiens vont donner de leurs personnes pour offrir ce premier succès à David Peneau. Mais l'arme ultime des Jaunes et Bleus fut sans conteste le joueur du cru Cyril Arquevaux. 8/10 et un match plein de bout en bout, la Police française peut-être fière de ses troupes de D1, après Bastien Cismondo qui arrache le nul à Paris sur les deux dernières actions, c'est Cyril Arquevaux qui mets le feu au nouveau Palais des Sports de Tremblay.
La visite à Pontault-Combault pour le prochain match sera plus qu'intéressante à suivre ! Pour Villefranche, c'est une petite déception, mais le retour dans sa salle face à Angers pourrait redonner le sourire à Milorad Davidovic et toute sa troupe.
_allezlom
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 11151
Inscrit(e) le : 22 Jan 2003

Message Lun 12 Sep 2005, 15:04

continue tes contrendues allezlom moi ça me rend de grand service
US Creteil futur champion ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
jrsdarypompei du 94
Maitre Hiboux
Maitre Hiboux
 
Messages : 1045
Inscrit(e) le : 19 Mai 2004
Localisation : Val de marne Creteil 94000

Message Mer 28 Sep 2005, 08:17

Villefranche bouscule la logique

Résumé de la 4° Journée de D1M.
Dunkerque premier devant Montpellier et Paris, juste derrière Ivry et Chambéry, jusque là rien de bien anormal, de l'attendu et du logique, mais là ou il y aurait comme un défaut, c'est la présence entre le trio de tête et le duo Ivryen - Savoyard d'une équipe de Villefranche qui ne cesse d'étonner et d'enchaîner des résultats plus que probants.
En venant à bout d'une équipe de Sélestat qui n'aura jamais été dans le coup sur le match, la troupe de Milorad Davidovic vient de se payer un bon petit coup de projecteur et prendre une 4° place certes provisoire mais qui montre à quel point les Caladois ont franchi un palier à l'intersaison. Un groupe qui a un an de D1 auquel vient s'ajouter un Adrian Tucanu pour porter le danger à droite et un Majed Ben Amor pour stabiliser la défense et c'est tout le Beaujolais du Handball qui se trouve sous les feux de la rampe avec en ligne de mire un voyage à Istres qui pourrait rapporter autant qu'un bon gros loto, Villefranche a l'occasion de continuer sur sa lancée et de venir titiller les grosses écuries dans leur jardin, le genre de performance qui mérite un grand coup de chapeau pour un club annoncé "sans trop de moyens" !
Mais si belle soit l'ascension du club Caladois, les victoires de Chambéry sur Ivry et de Dunkerque à Créteil sont toutes aussi importantes, celle de Toulouse dans sa salle sur Tremblay tente à prouver que les visites à Cafarelli ne seront pas simples et la victoire de Paris à Pontault-Combault démontre elle que le PHB ne déraille pas à l'extérieur. Reste les victoires de Nîmes dans sa salle face à Istres qui pourrait enfin lancer la saison des Gardois, et la petite déroute d'Angers à Montpellier qui si elle est dans la logique des choses confirme de plus en plus que la saison verte ne sera pas un long fleuve tranquille.

US CRETEIL HB - DUNKERQUE HB GRAND LITTORAL
27 - 32 (Mi-temps : 11-14)
3 fois ça casse
Par deux fois Créteil avait sorti des dix dernières minutes étonnantes pour revenir de l'enfer de la défaite arracher les points du nul. Face à Dunkerque les hommes de Jean-Luc Le Gall se sont vus dans le même schéma en revenant à deux petits buts (22-24) à l'entame de ces dix dernières minutes. Seulement en ce moment Dunkerque c'est du lourd, du costaud et de la confiance à tous les étages. Conscients d'avoir en face d'eux une équipe capable de faire un festin avec des miettes, les Nordistes vont en remettre une bonne couche pour débarrasser la table d'un grand coup de balai. Un 7-4 qui sanctionne l'emballage final signé Pierre Goyheneix et Ruslan Prudius et le leader aux 3 victoires passe au statut de leader au 4 victoires. Pour Créteil, l'urgence devient réelle, seul le goal average ne leur donne pas le droit d'enfiler un des deux bonnets d'âne, et le court déplacement à Ivry s'annonce bien périlleux.



*****************************

USAM NIMES GARD - ISTRES OUEST PROVENCE HB
25 - 22 (Mi-temps : 13-13)
Ouf, ouf, ouf... Trois fois ouf
Nîmes tient enfin sa première victoire et le soulagement est vraiment de mise au Parnasse. Premier acteur de ces trois points enfin accrochés, un Bruno Martini énorme de la première à la soixantième et qui, sur le coup, aura certainement mis les 1800 spectateurs du Parnasse dans sa poche. Le double champion du Monde aura complètement fermé la baraque aux shooteurs istréen, donnant ensuite au reste de l'équipe le soin de mettre les balles ainsi récupérées au fond des filets des provençaux. Et malgré cela il n'y aura que 3 buts de débours pour la troupe de Jan Basny au décompte final, mais quand même 5 à l'entame de la dernière minute. Nîmes prend ainsi un petit peu d'air frais et passe son hôte du jour au bénéfice du goal average particulier. Anecdotique, bien évidemment, mais dans ces temps de doutes dans le Gard, une 9° place semble finalement une bonne chose à prendre.



*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - US IVRY HB
29 - 28 (Mi-temps : 16-17)
Edu super star
On savait que ce match ne serait facile pour personne, et dans le genre indécis et haletant, ce Chambéry - Ivry a tenu toutes ses promesses. Ecart maximum 2 buts pour Ivry, 3 pour Chambéry et une fin de match interdite au cardiaque. Pourtant ce fut Ivry qui allait donner le la en première mi-temps, menant pratiquement de bout en bout avec un Ragnar Oskarsson encore et toujours énorme, les Ivryiens sentaient le bon coup à faire en Savoie. Mais la deuxième période allait changer la donne. Après une doublette d'arrières Vukovic - Zuniga qui avait tenu la baraque en première mi-temps, c'est Capitaine Edu qui allait sortir le grand jeu. Avec un jeune Clémençon enfin finisseur à l'aile, l'Espagnol se multipliait partout ne ratant qu'un seul penalty pour finir avec un total de 11 buts sur 12 tentatives. Restait à Neboja Stojinovic à tenir en respect les artilleurs Val de Marnais et c'est Chambéry qui arrachait les 3 points de la victoire. Un bon coup qui replace Chambéry à la 5° place, juste devant Ivry pas forcément bien payé de sont bon début de saison dans l'affaire.



*****************************

HBC VILLEFRANCHE-BEAUJOLAIS - SC SELESTAT HB
27 - 20 (Mi-temps : 12-10)
Qui dit mieux ?
4° en attendant mieux, sur le match que dire sinon que Sélestat ne fut jamais dans le bon timing, 8-4 au bout d'un quart d'heure et malgré un rapproché à la mi-temps à 2 unités, les hommes de François Berthier vont louper de nouveau le coche en contenant pas le début de deuxième période des locaux et en se retrouvant de nouveau menés de 6 buts à l'issue du troisième quart d'heure. Marian Tallo entretiendra bien l'espoir, mais la diversité des choix offensifs Caladois donnera finalement un match entièrement dominé de bout en bout par les locaux. Et avec ces 3 points, Villefranche s'offre une apparition dans le haut de tableau plutôt inattendue par le monde du Hand, mais avec un voyage à Istres ou tout sera de nouveau possible si les hommes de Milorad Davidovic gardent le même tempo, la bonne histoire du Beaujolais pourrait durer plus longtemps que le vin nouveau.



*****************************

TOULOUSE UNION HB - TREMBLAY EN FRANCE HB
31 - 21 (Mi-temps : 15-9)
On est bien chez soi
Mauvais voyageurs depuis le début de saison, Toulouse va rapidement devenir une terreur à Cafarelli si la jeune troupe de Laurent Bezeau continue sur sa lancée dans ses rencontres à domicile. Encore un -10 pour Tremblay après celui de Créteil, un début de match énorme qui tue dans l'oeuf toute velléité des néo-promus de revenir de la Haute Garonne avec autre chose qu'une défaite. Emmené toujours par Anouar Ayed, remis de son match plutôt terne d'Ivry, assisté de fort belle manière par un Rémi Calvel qui est la révélation du groupe Toulousain de ce début de saison et retrouvant un Yohann Ploquin maître des tirs des Tremblaysiens, le TUHB va faire exploser Tremblay au bout de 50 minutes. Yacinn Bouakaz et Teddy Prat boucheront bien une partie du trou en fin de match, mais la messe était dite depuis bien trop longtemps pour ne faire autre chose que de limiter la casse. Maintenant il va falloir à Toulouse avoir autant de gnac à l'extérieur qu'a domicile, le voyage de mercredi à Angers pourrait leur en donner l'occasion.



*****************************

UMS PONTAULT-COMBAULT HB - PARIS HB
22 - 24 (Mi-temps : 11-13)
Paris sait voyager et recevoir
Encore une fois PAris a été récupérer les points laissés en route à domicile dans son déplacement. Mais encore une fois aussi, les choses n'ont pas été simples. Quand Pontault-Combault a pris la direction des opérations 22-21 à la 55° minute, les actions parisiennes n'étaient pas au mieux, mais les coéquipier d'un Olivier Girault plus capitaine que jamais ont su faire front à la vague Jaune et Bleue pour s'assurer encore une fois des 3 points dans leur 2° déplacement. Les recettes furent simples, un Patrice Annonay encore et toujours performant, un Nervius Atajevas bien dans son rôle d'arrière gauche majeur, et une défense qui muselle le trio Manojlovic - Tancos - Fruchart pour endiguer une grosse partie du potentiel offensif. A ce tarif Paris reste dans la course du haut de tableau, à lui de prouver qu'il sait aussi recevoir, et le prochain visiteur de Coubertin n'étant autre que Montpellier il va falloir mettre les petits plats dans les grands pour enfin décrocher les 3 points aussi à domicile. Seul point noir pour Paris, la possibilité de blessure d'Arnaud Siffert, mais en cas d'absence du portier parisien, cela permettrait à Christophe Lassault de revenir aux affaires de la D1, lui qui à 37 ans a remis le couvert pour aider le PHB en cas de coup dur.


*****************************

MONTPELLIER HB - ANGERS NOYANT HBC
28 - 18 (Mi-temps : 13-11)
Victoire à la Pyrrhus ?
La normalité pour Montpellier et Angers ! Une équipe de Montpellier qui tâtonne un peu en première période, une équipe d'Angers qui oppose tous ses atouts pour tenir le rythme de Bougnol, mais au final une défaite de 10 buts qui apparaît comme logique. En tenant Teddy Poulin, en muselant Teddy Chailly et en sortant quand il le fallait ses armes fatales nommées Guigou et Bojinovic, le MHB a fait le "boulot". Seul gros bémol, la blessure à la cheville de Mladen Bojinovic qui pourrait handicaper sérieusement les affaires héraultaises pour les matches à venir. Tout d'abord la visite pour le moins risquée de Coubertin mercredi soir, puis pour le début de la Champion's League ou l'impact du géant serbe à toujours eu une importance majeure. Pour Angers, l'urgence va devenir certaine avec la réception de Toulouse mercredi prochain, sans résultat positif de la part des hommes d'Eric Chédotal, la dernière place déjà acquise dans ce déplacement dans l'Hérault pourrait coller aux basques des Angevins pour un moment.
_allezlom
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 11151
Inscrit(e) le : 22 Jan 2003

Message Jeu 29 Sep 2005, 18:56

US CRETEIL HB - DUNKERQUE HB GRAND LITTORAL
27 - 32 (Mi-temps : 11-14)
3 fois ça casse
Par deux fois Créteil avait sorti des dix dernières minutes étonnantes pour revenir de l'enfer de la défaite arracher les points du nul. Face à Dunkerque les hommes de Jean-Luc Le Gall se sont vus dans le même schéma en revenant à deux petits buts (22-24) à l'entame de ces dix dernières minutes. Seulement en ce moment Dunkerque c'est du lourd, du costaud et de la confiance à tous les étages. Conscients d'avoir en face d'eux une équipe capable de faire un festin avec des miettes, les Nordistes vont en remettre une bonne couche pour débarrasser la table d'un grand coup de balai. Un 7-4 qui sanctionne l'emballage final signé Pierre Goyheneix et Ruslan Prudius et le leader aux 3 victoires passe au statut de leader au 4 victoires. Pour Créteil, l'urgence devient réelle, seul le goal average ne leur donne pas le droit d'enfiler un des deux bonnets d'âne, et le court déplacement à Ivry s'annonce bien périlleux.
j'ai pu voir les deux match nuls à Creteil mais ce déplacement je le savais pas a notre porté vu que notre tactics à 2 pivaux n'est pas au point!
bon en L2 l'US ca va mais c'est en D1m que ca va peut etre flancher cette année
Image
Avatar de l’utilisateur
jrsdarypompei du 94
Maitre Hiboux
Maitre Hiboux
 
Messages : 1045
Inscrit(e) le : 19 Mai 2004
Localisation : Val de marne Creteil 94000

Message Lun 21 Nov 2005, 12:12

Le quintette de gala !
20 Novembre 2005


Résumé de la 9° Journée de D1M.
La logique ès D1 commence à prendre forme, le 5 de devant tracte tout son monde et surtout lui avec ardeur et application. Bien sûr quelques menus points son encore dispersés par-ci par-là, mais dans l'ensemble, ces 5 là commencent à appliquer un sacré tempo pour que le reste de la troupe arrive à suivre. Le plus appliqué de tous est déjà à 3 points du dernier du 5 de tête, et ce résistant est ni plus ni moins que l'USAM Nîmes, qui en explosant un peu Toulouse s'est offert une 6° place qui correspond bien aux attentes minimum de début de saison. Maintenant si ce 5 trace sa route, le "gruppetto" lui continue ses batailles pour la survie en D1. Et dans le domaine, Tremblay a marqué les esprits en allant s'imposer de superbe façon en Anjou. En mettant par la même Angers dans l'embarras le plus complet, Tremblay en France renoue avec un succès qui le fuyait depuis la première journée, et ce malgré quelques prestations plus qu'encourageantes. Un autre voyageur de la banlieue n'a pas eu la chance de Tremblay, pour la deuxième année consécutive, l'US Créteil va revenir d'Alsace avec un gros excédant de bagage, non pas de but, mais d'amertume d'avoir laissé passer une chance qui lui tendait les bras de continuer son opération redressement. Et c'est Sélestat qui en accrochant la 8° place se prend à rêver d'une suite bien plus reluisante que son début un peu poussif. Mais la vraie information que pourra donner cette 9° journée, c'est la perte d'un petit point de rien du tout de Dunkerque face à Pontault, sauf que ce petit point donne le droit à Montpellier de venir dans le Nord dans 10 jours avec un esprit relativement serein !


DUNKERQUE HB GRAND LITTORAL - UMS PONTAULT-COMBAULT HB
21 - 21 (Mi-temps : 7-13)
Le droit d'y croire
Pontault-Combault s'est donné le droit de croire en l'exploit pendant toute la partie, d'abord en réalisant un début de match quasiment parfait et en menant 6-2 au bout de dix minutes. Ensuite en tenant la dragée haute aux seconds du championnat pendant toute la partie, et surtout en remettant un ultime coup de collier par Milan Manojlovic après que l'USDK ait pris le pouvoir pour arracher au moins les deux points du match nul. Mais surtout Pontault a eu encore un dernier rempart hors normes. Dragan Mladenovic a encore sorti un show de sa boîte à malice. Inspiré par des lieux qu'il connaît si bien, émoustillé par l'odeur d'une petite revanche personnelle, le portier franco serbe a joué une bien belle partition à ses anciens supporters. Au final, et même si Dunkerque aurait pu emporter ce mach, il semble logique que la domination briarde ait été payée d'un petit point de bonus en retour. Mauvaise affaire quand même pour les Nordistes, pas le meilleur scénario avant d'accueillir les premiers de la bande avec deux points de retard au compteur.
Pontault-Combault prouve, et cette fois ci en déplacement chez un ténor de D1, que sa place dans le top 8 est belle et bien logique, la valeur n'aura pas attendu le nombre des années de présence en D1 pour faire de l'UMSPCHB un client très sérieux de la D1M.



*****************************

ANGERS NOYANT HBC - TREMBLAY EN FRANCE HB
24 - 30 (Mi-temps : 14-16)
Des espoirs au désespoir
Entre l'espoir que cette deuxième victoire a fait naître dans les têtes tremblaysiennes et le désespoir que la défaite a provoqué dans celles des Angevins, toute l'histoire de ce match se trouve résumé dans cette antinomie des sentiments générés. Le pire pour Angers c'est qu'en menant pratiquement toute la deuxième mi-temps, les locaux se voyaient bien larguer aussi bien au score qu'au classement leurs visiteurs de la soirée. Sauf qu'à Tremblay, pour avoir trop souvent lâché en fin de match, les points sont devenus bien trop précieux pour les lâcher de façon inconsidérée. Résultat une révolte collective signée Teddy Prat, Rasko Stefanovic et Ibrahima Sall qui détruit dans l'oeuf toutes les ambitions de deuxième victoire de suite dans sa salle pour Angers. Restait à Sébastien Mias, encore une fois impeccable, à tenir l'avantage pris par ses artilleurs de coéquipiers et la messe était dite pour Angers. La dernière place en cadeau, une défaite qui pourrait bien compter énormément au décompte final. Pour Tremblay, après une victoire inaugurale qui avait fait naître bien des espoirs, celle-ci venant après 7 défaites successives pourrait enfin refaire voir le ciel de la D1 un peu dégagé à David Peneau et tout son monde.



*****************************

HBC VILLEFRANCHE-BEAUJOLAIS - MONTPELLIER HB
29 - 36 (Mi-temps : 13-19)
La domination tranquille...
Pas de peur excessive pour le MHB dans son déplacement dans le Beaujolais. Une prise de pouvoir rapide menée en grande partie par le jeune Maxime Derbier, une prise de relais rapide par le trio Golic - Hmam - Kabengele, et Villefranche qui ne peut répliquer que par à coup par son duo roumain Tucanu - Mocanu. Une fois la prise de position bien affirmée par le leader de la D1, le maître mot va être la gestion du score. Villefranche va bien offrir quelques coups de chaud pour par moment. Notamment quand le grand Kiril Atanasovski va prendre feu en fin de match et ramener ses couleurs à 4 petites unités du MHB. Le temps pour les Héraultais de retrouver pleinement le meilleur joueur de D1 actuel, le demi-centre, ailier, arrière etc... Michael Guigou qui va finir le match avec un 8/8 étouffant complètement les ambitions locales si elles avaient été encore vivantes. Retour dans l'Hérault avec les 3 points de la victoire mais aussi avec la bonne nouvelle venue du Nord, la perte encore d'un petit point par l'USDK qui navigue maintenant à 2 points d'eux. 2 points, le prix d'une victoire espérée par tout le monde dans l'Hérault, histoire de creuser un vrai trou...


*****************************

PARIS HB - US IVRY HB
24 - 22 (Mi-temps : 11-10)
Un si joli derby
Entre Paris et Ivry s'est déroulé un bien beau match de hand comme sait si bien en générer le championnat de D1. Car si Paris est finalement parvenu à remporter ce match, il faut bien admettre qu'Ivry a longtemps farouchement disputé le gain de la rencontre. Prenant le meilleur départ et de loin, l'USI se permettait même de mener 4-0, laissant les parisiens en plein marasme aussi bien offensif que défensif. Pour la défense, le sujet va être pris en charge par un Patrice Annonay des grands soirs, alors que pour l'attaque, une fois le souci majeur, Dragan Pocuca, un petit peu géré, c'est le capitaine fracasse de Paris qui va payer de sa personne pour ramener tout son monde dans le bon sens : celui de la marche avant. Le déséquilibre de cette rencontre éliminé, c'est une vraie bataille de haut niveau auxquels ont assisté les spectateurs de Coubertin. Des gardiens qui rivalisent de brio, des attaquants qui se donnent les moyens de leurs ambitions, et un scénario qui va laisser en haleine la salle entière. Si Paris a réussi à l'emporter au final de cette partie, c'est par la gestion de quelques détails ! La bonne prise défensive de Cédric Sorhaindo sur Zoran Martinovic, les inspirations de Sébastien Mongin, les coups de pattes de Frédéric Louis et le sens de la finition de Bruno Arive sont venus s'ajouter à la performance de leur capitaine. Dommage pour Ivry, en 3 déplacements chez les gros bras de la D1, aucun point ramené, le genre de handicap qui vous plombe des espoirs de titres. Sauf que tous ces matches aller on eut lieu chez les concurrents directs, il ne faut pas oublier que le retour sera donc à Delaune, là ou Ivry sait être parfois irrésistible, Dunkerque en a fait la dure expérience !


*****************************

USAM NIMES GARD - TOULOUSE UNION HB
31 - 24 (Mi-temps : 18-10)
Chacun son tour
Nîmes avait "mangé chaud" mercredi à Bougnol, la leçon a été parfaitement retenue et appliquée avec la plus belle détermination pour faire subir le même sort à leur visiteurs du soir. Malgré que Toulouse ait pas mal de chose à se faire pardonner, notamment sa fin de match face à Istres, jamais les hommes de Laurent Bezeau ne seront pas le rythme des leurs hôtes du soir. 9-5 au bout de 15 minutes, 18-10 à la mi-temps, simple linéaire quasi mathématique, la domination de l'USAM était totale sur ce premier acte. Encore du bon M'Gannem bien sûr, car Nîmes ne sait pas trop aller bien sans que son tunisien soit dans le coup, mais aussi un Arnaud Vielzeuf dans tous les bons coup offensifs, un Thomas Michel efficace aussi bien en défense qu'en attaque, et bien sur le retour de monsieur 50% aux jets de 7 mètres : Gabriel Bourguignon ! Trop, beaucoup trop pour Toulouse chez qui la ligne d'arrière ne tenait pas la distance et où seul Michael Merz et Gary Meunier soutenaient la comparaison. Un vent de révolte soufflera bien en deuxième mi-temps pour le TUHB, bien initié par la performance de Yohann Ploquin, mais les maîtres de la partie étaient bien Nîmois et ce depuis le début de la partie.



*****************************

SC SELESTAT HB - US CRETEIL HB
24 - 23 (Mi-temps : 10-12)
A l'arrache !!!
Sélestat a fait tomber l'USC encore une fois dans sa salle d'un petit but, mais Dieu que ce fut dur, et Dieu que Créteil ne doit pas se sentir payé de sa domination pendant 55 minutes. Car ce sont bien les visiteurs qui ont mené le match, presque à leur guise et surtout ne donnant jamais le sentiment à Sélestat que la victoire ne pouvait être autre que Cristolienne. Mais comme souvent, un match dure 60 minutes, un petit coup de moins bien des avants de l'USC, un Pierre-Yves Rigault pourtant meilleur homme du match qui trouve moins d'espaces, et c'est le SCS qui a grands coups de buts signés Tej, Willmann et surtout en encore une fois Christian Omeyer qui prend enfin le commandement du match. Depuis la 8° minutes, les locaux n'avaient pas goûté a ça, il était grand temps de le refaire ! Et pour couronner le tout et surtout finir de donner les regrets ultimes à Créteil, le gain du match va se jouer à 9 secondes de la fin, un coup de patte signé du jeune gaucher Damien Waeghe qui résonnera comme un gros coup de gourdin derrière les oreilles du Val de Marne, de quoi vous donner la gueule de bois pendant un bon moment ! L’USC pourra se consoler avec la signature annoncée de son gardien Nicolas Lemonne jusqu’en 2009. Mais pour cela il faudrait que Créteil ne flirte pas trop avec la descente comme en ce moment !



*****************************

ISTRES OUEST PROVENCE HB - CHAMBERY SAVOIE HB
21 - 26 (Mi-temps : 11-10)
La maîtrise face à la furia !
Si Istres s'est vu tout beau pendant une mi-temps, menant le jeu et le score avec un Jiri Vitek efficace et son pendant de gauche, Cédric Rochette dans le même timing, la suite et en fait toute la deuxième période va être d'un tout autre tonneau. Le CSH va retrouver toute sa superbe pour faire taire la salle pourtant bien pleine pour la venue de Jackson Richardson. Sortant toutes ses armes les unes après les autres, que ce soit Laurent Busselier, Edu Roura, Guillaume Joli, Nenad Vukovic ou bien sur le maître jack lui même, chacun des cadres du CSH va y aller de sa petite performance pour enfoncer bien profond Istres au fond du seau et rajouter une bonne rasade servie fraîche par l'ancien taulier de la maison, un certain Nejbosa Stojinovic. Celle de la défaite, celle qui fait un peu oublier la superbe victoire à Toulouse. Mais en ce moment, il faut tout de même admettre que Chambéry est certainement ce qui se fait de mieux avec Montpellier en terme de jeu, la fondue commence à s'épaissir diablement pour les savoyards. Une sacrée bonne idée avec LE match de cette fin d'année 2005, le MHB - CSH qui se profile le 17 décembre...
_allezlom
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 11151
Inscrit(e) le : 22 Jan 2003

Message Sam 04 Fév 2006, 11:32

La France pour une première
La France retrouve la Croatie pour une revanche des derniers championnats du monde, où les Bleus s’étaient inclinés à ce même stade de la compétition. En se qualifiant, les Bleus décrocherait une première médaille continentale.



Pour une première
Jamais en réussite dans un Euro, l’équipe de France de handball va donc disputer sa demi-finale continentale ce samedi contre la Croatie avec l’intime espoir de vaincre pour s’octroyer un premier titre. Face à l’équipe championne olympique en titre, la tâche s’annonce difficile mais pas insurmontable. Pourtant, il y aura certainement une barrière psychologique à franchir, les Bleus restant sur deux revers cinglants à ce stade de la compétition, en demi-finales des Mondiaux 2003 et 2005. Pour ce faire, il faudra donc éviter la crispation observée lors du début de match contre l’Ukraine. Légitime aux dires du capitaine Olivier Girault : «Inconsciemment on savait qu'une défaite nous priverait de demi-finale», nous confiait-il. Face aux Croates, cela pourrait se payer cher. Car si les Ukrainiens n’avaient pas su profiter à fond de cette entame timide, pareil début de match contre le vainqueur du groupe 2 pourrait être fatale.

La revanche
Face aux vice-champions du monde donc, il faudra jouer à bloc. Serrer la défense, et trouver la mire en attaque. L’an passé, en Tunisie, l’équipe de Claude Onesta n’avait pu trouver son bonheur. Mais cette fois, la donne a peut-être changé. Les partenaires du jeune Luc Abalo semblent monter en puissance. Peu à l’aise lors du premier tour face à des formations réputées, les Bleus ont élevé leur niveau de jeu par la suite. Le tour principal de cet Euro a démontré que le travail entrepris depuis plusieurs mois par le staff technique payait. Le match référence reste celui contre la Pologne avec deux mi-temps de même facture. Pas de saute d’humeur, une entame correcte, et le travail effectué sérieusement jusqu’au coup de sifflet final, voilà ce qu’il faudra rééditer contre les Croates. «C’est vrai qu’au départ notre objectif était d’être médaillés. Ensuite, évidemment, je ne vous cacherais pas que lorsque l’on se retrouve dans le dernier carré, on aspire à la plus haute marche du podium. Après, la couleur de la médaille, on verra… Beaucoup d’équipes se valent et sur un match, tout est possible», nous a concédé Capitaine Girault qui, clairement, aspire à revenir de Suisse tout doré. «Je suis très heureux d’être qualifié pour ces demi-finales. Je suis satisfait de la défense. Notre premier but est atteint. Mais la demi-finale n’est pas le but ultime de cette équipe de France lors de cet Euro», lançait pour sa part Claude Onesta, la qualification acquise. L’avertissement a au moins le mérite d’être clair.
Avatar de l’utilisateur
Kadelou du 13
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 3426
Inscrit(e) le : 01 Juil 2004
Localisation : aubagne

Message Sam 04 Fév 2006, 16:00

Enorme match des français qui ont mis sous l'éteignoir l'équipe croate et s'est qualifiée pour la 1ère finale de championnat d'Europe de sont histoire.

PS : un math de Omeyer de grande classe.
Image

"plus qu'un mythe, une réalité !!!"

R.I.P. Robert Louis-Dreyfus.
Avatar de l’utilisateur
ptitony
Ptitouffu
Ptitouffu
 
Messages : 15218
Inscrit(e) le : 21 Juil 2003
Localisation : Saint-Denis (93)

Message Sam 04 Fév 2006, 16:12

Très beau match et belle qualif ! Omeyer a été énorme dans ses cages ! en éspérant que la blessure de Guigou ne soit pas trop grave pour la finale !
Image
OMPanache
GraphOMan
GraphOMan
 
Messages : 12125
Inscrit(e) le : 08 Mai 2005
Localisation : Aix-en-Provence

Message Dim 05 Fév 2006, 14:36

C'est quand la finale??
Marseille est une forteresse imprenable.Parole de marseillais!
Image
Avatar de l’utilisateur
Vallerappeur
CFA
CFA
 
Messages : 326
Inscrit(e) le : 25 Déc 2005
Localisation : 59 DEPARTEMENT

PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité
cron