[Musique] Pop, Folk

Autour d'un 51, discutons de tout et de rien, ici, tout est permis ... ou presque !

Message Mar 30 Mai 2006, 14:01

David Gray

Comme c'est l'un des chanteurs que j'apprécie le plus et qu'il est presque inconnu en France, je vais vous mettre quelques critiques que j'ai trouvé ça et là pour essayé de vous donner envie de l'écouter. Ce type a une voix hors du commun, son premier album (white ladder) est un coup de génie dont l'écoute est un vrai moment de bonheur.

Critiques de MONTREAL PLUS.COM

Originaire de Manchester, David Gray a grandi au Pays de Galles, puis étudié à l'université de Liverpool. Après avoir joué dans plusieurs groupes punk, il commence sa carrière musicale solo en 1992. A 23 ans, ce jeune chanteur-guitariste est découvert par un producteur et signe son premier contrat. Au cours des cinq années suivantes, changeant régulièrement de producteur, il enregistre trois albums pop-folk dont les textes sont pleins de poésie et de simplicité.

Bien que salué par la critique, ce chanteur qui se veut indépendant peine à trouver un public qui ne le connaît pas. A l'été 1999, 'Please Forgive Me', le premier single de son album en préparation est remixé à Ibiza par Paul Hartnoll d'Orbital et connaît un grand succès sur les dancefloors. L'année suivante, il sort 'White Ladder', opus qu'il a lui-même produit, et qui est appuyé par des pointures musicales telles que Joan Baez, Bono, Robbie Williams, Chemical brothers ou Radiohead. Il atteint alors une belle renommée au Royaume-Uni. Profitant de sa notoriété croissante, il compose le titre-phare de la BO du film anglais 'This Years Love'. Puis il sort 'The ep 92/94' courant 2001.

L'année suivante, il revient avec 'A New Day at Midnight'. Sa carrière commençant à prendre une nouvelle envergure, il s'attaque en 2005-2006 à une série de concerts à travers quelques capitales européennes (à Paris, on lui ouvre les portes du Bataclan), et ses prestations scéniques sont aussi appréciées que sa musique.

Il serait faux de considérer sa subtilité musicale comme un manque de puissance car ses performances sur scène laisse son auditoire sous le coup d’un choc émotionnel.

Payindues.com

David Gray est un surdoué. Remarqué dès 93 sur le très dylanien "A century ends", il a depuis rencontré le succès sur le récent "White Ladder". Comme beaucoup des héritiers potentiels, Gray est tout autant marqué par dylan que par Van. Si la musique évoque plus souvent qu'à son tour les plus belles ballades du Zim, le chant de Gray est sous obédience VanMorrisonienne. Une belle voix soul qui donne une autre tonalité au folk assez dépouillé de son auteur. On recommendera sans hésiter "White Ladder" qui est un disque très homogène mais on gagnera à jeter une oreille attentive sur ce "A century ends" initial qui contient quelques belles fulgurances soul.

une interview de Gibsoneurope.com

Il a enregistré son tout dernier album, Life in Slow Motion, au studio The Church, au nord de Londres qu’il a racheté à Dave Stewart, de Eurythmics. La critique a applaudi les mélodies rythmées, les paroles accrocheuses et la superbe instrumentation de cet opus qui a bénéficié de multiples comparaisons avec le chef d’œuvre des années 70 de Van Morrison, Astral Weeks. Passant d’une vue autobiographique à une vue à la troisième personne, Gray développe son approche poétique afin de voir les choses à travers les yeux des autres. David explique que le titre de l’album évoque le moment où quelque chose d’extraordinaire se produit et n’a pas l’air réel, et que tout semble alors tourner au ralenti.

Pour Gray, rien n’est au ralenti, bien au contraire. Il vient juste de terminer la partie européenne de sa tournée, et il est sur le point d’embarquer pour la partie américaine qui commence le 1er mars à Atlanta et se finira le 21 mars au Gibson Amphitheatre de Los Angeles.

David a accordé cette entrevue à Gibson depuis la campagne anglaise où il se reposait avec sa famille.

KR: Jouez-vous sur une Gibson?
DG: J’ai une vieille Hummingbird que je garde dans mon studio. J’adore la façon dont elle sonne. Elle est totalement adaptée à certaines de mes chansons. Pendant mes sessions d’enregistrement, j’ai aussi joué sur une Jumbo.

KR: Quels sont vos musiciens sur cette tournée?
DG: Tim Bradshaw, au clavier et à la guitare; Dave Nolte, à la guitare; Caroline Dale, au violoncelle; Rob Malone, à la basse; et Clune à la batterie. Nous sommes six. De joyeux drilles! (rires)

KR: Est-il vrai que vous créez une nouvelle liste de morceaux à jouer chaque soir ?
DG: Tout à fait. Je change l’ordre des chansons tous les soirs. « Créer une nouvelle liste de morceaux à jouer », ça fait vraiment classe ! (rires). J’aimerais pouvoir piocher dans des milliers de chansons. Nous avons probablement joué entre 25 et 30 chansons depuis le lancement de ce disque. Nous donnons la priorité au nouvel album, mais je change l’ordre des chansons autour de celui-ci. Je continuerai à intégrer des chansons et à en retirer certaines du concert chaque soir, juste pour surprendre un peu.

KR: A quoi peut s’attendre le public pour cette tournée?
DG: Eh bien, je serai absolument superbe. (rires)

KR: Quelle est votre actualité ?
DG: Nous venons de finir une tournée européenne. C’était vraiment génial! Je pense que nous n’avons jamais aussi bien joué sur une série de concerts. C’était vraiment, vraiment intense. Nous avons joué dans des endroits assez petits, de 2000 ou 3000 places, ou dans des clubs réputés. Cela nous rapproche du public. Tout le groupe fonctionnait réellement à pleins tubes. Si nous pouvons maintenir cette cadence, nous pouvons être sûrs que nous donnerons de super concerts en Amérique !

KR: Quelle est votre partie préférée du spectacle ?
DG: Actuellement, il s’agit de la chanson Lately ainsi qu’une nouvelle chanson intitulée Alive. Quand nous avons créé Lately, nous savions qu’elle donnerait lieu à un gros bœuf ou à de l’improvisation. La structure de ce morceau est basique, mais elle laisse la place à énormément de liberté. On peut l’étirer ou la ralentir. Auparavant, on avait l’habitude d’improviser sur la fin de la chanson Say Hello, Wave Goodbye qui finissait l’album White Ladder, par exemple en partant sur d’autres morceaux ou bien en inventant quelque chose. C’était toujours une de mes choses préférées, car cela montrait un côté de notre musique que toutes les chansons ne permettent pas d’entendre.

Lately est notre dernière création dans le genre, alors c’est mon morceau préféré. Elle s’allonge de plus en plus. Nous en avons fait des versions de 10 à 12 minutes. Certains soirs, c’était comme aller sur une autre planète. Lorsque je redescends en quelque sorte à la fin de la chanson et que je me demande « Où suis-je ? » j’adore cette sensation.

KR: Est-ce que ce sont vos filles que j’entends derrière vous ?
DG: Oui, j’espère qu’elles ne sont pas en train de tomber dans l’escalier. (rires). C’est une de mes spécialités.

KR: Quel âge ont-elles ?
DG: L’aînée a 3 ans et demie et l’autre a juste 1an. Je pense que c’est elle qui est en train de cogner très, très fort sur le portail de l’escalier.

KR: Votre fille aînée a-t-elle vu l’un de vos spectacles ?
DG: Non, elle a juste assisté à une balance, et elle a cru que c’était un spectacle. Elle a été un peu effrayée par tout ça. Je pense que le son était trop fort. Elle n’a pas aimé. Et puis, elle m’a aussi vu jouer quelques chansons durant un petit concert que nous avons donné dans notre studio. Tout cela la dépasse un peu.

KR: Comprend-elle déjà que vous êtes une célébrité ?
DG: Non, je ne pense pas. Elle pense seulement que tout le monde a un papa chanteur.

KR: Comment votre paternité a-t-elle influencé votre musique ? Avez-vous écrit des chansons pour vos filles ?
DG: Je n’ai rien écrit pour elles. J’ai écrit une chanson quand notre aînée, Ivy, est née. Ce n’était pas pour elle, mais cela avait à voir avec le fait qu’elle venait de naître, ce qui était un peu stressant. Ma femme n’allait pas bien. L’accouchement ne s’était pas très bien passé. Je me souviens être rentré à la maison alors qu’elles étaient toutes les deux à l’hôpital. Il n’y avait pas de retour merveilleux à la maison avec mon petit bébé et ma femme. Je me suis assis au piano et j’ai commencé à écrire une chanson. Elle s’intitulait A New Day at Midnight. Mais elle ne figure pas dans l’album A New Day at Midnight.

KR: L’avez-vous enregistrée?
DG: Oui, je l’ai enregistrée, et le résultat était réellement bon, donc je pense qu’elle sortira un jour ou l’autre.

KR: Le CD d’extras de votre nouvel album, Life in Slow Motion, inclut un excellent documentaire sur la réalisation de ce projet. On y pénètre dans votre studio d’enregistrement et on touche du doigt votre relation passionnée avec votre batteur Clune.
DG: Notre relation est en quelque sorte exaltée. Lorsque je joue en concert, je recherche chez lui une étincelle. Depuis que nous avons commencé à faire de la musique, il y a quelque chose qui s’est imbriqué dans la façon dont il ressent son rythme et dont je joue les accords et le strumming. Nous sommes compatibles à ce niveau. Il est vraiment ma pierre de touche. Lorsque je recherche un peu d’émotion musicale, je regarde dans sa direction et j’espère qu’il va le capter. Lorsque j’ai une nouvelle chanson, j’espère toujours qu’il va dire « Oh, génial, j’adore ! J’ai un rythme qui va très bien aller avec. »

KR: Vous êtes presque comme des frères.
DG: C’est vrai que nous passons beaucoup de temps ensemble ! (rires)

KR: Sur cet album, vous avez considérablement enrichi l’instrumentation que vous avez utilisée dans le passé. On entend de l’harmonium, du glockenspiel et de l’autoharp. Dave Stewart a-t-il vraiment joué du trombone-basse sur le disque ?
DG: Dave Stewart? Il figure dans la liste des musiciens?

KR: Vous plaisantez?
DG: Ah oui, je pense qu’il y est. (gros rire). Sauf s’il y a un autre musicien qui s’appelle Dave Stewart.

Nous avons utilisé tous ces instruments, l’harmonium et le glockenspiel. Nous les avons employés tout le temps, et c’était tout simplement superbe. Je les adore. Nous les avons emmenés en tournée aussi. Maintenant, je voudrais un vibraphone : c’est mon prochain objectif.

Je pense qu’on ne peut pas se tromper si l’on achète un instrument merdique du genre jouet. Ils ont toujours un super son lorsqu’on les enregistre. Mais le vibraphone ne se trouve pas dans cette catégorie. Je pense qu’il inspire toujours une vague de nouvelles chansons. Je viens juste d’acheter un ukulélé, alors Dieu seul sait quelle sonorité aura le prochain album. Un ukulélé et un vibraphone – attention c’est un scoop ! (rires)

KR: Auparavant, vous avez assuré la majeure partie de votre production, mais sur cet album, vous avez collaboré avec Marius DeVries (U2, Madonna, David Bowie). Lui confier les rênes a-t-il été difficile pour vous ?
DG: C’était le bon moment. J’avais confiance en moi et je me sentais suffisamment expérimenté pour faire face à ce défi. Je voulais un défi, quelqu’un qui allait essayer d’amener les choses dans une direction différente. C’était génial. Lorsque nous sommes arrivés aux choses telles que les grandes productions, pour lesquelles je savais que Marius serait excellent, il était totalement dans son élément. Par contre, je ne m’attendais pas à tous ces chœurs. Il nous a réellement amenés bien plus loin que nous aurions jamais imaginé. Il possède aussi une vraie oreille pour les changements subtils dans les rythmes et les arrangements, ce qui devrait vraiment valoir le coup – par exemple en étirant un accord à un endroit ou en sortant un pont à un autre. Il avait vraiment le tour de main pour ce genre de choses. Il a même ajouté des trompettes à plusieurs endroits du disque.

KR: Avant de créer cet album, vous avez composé la bande originale du film d’Amma Assante, A way of life. Il semble que cette démarche vous ait vraiment inspiré, car chaque morceau de cet album ressemble à une musique de film distincte. C’est incroyable comme il évoque des images.
DG: Je vous remercie beaucoup de me dire cela. Avec tout le disque, j’ai en effet pensé en termes de bandes originales de films. Je crois qu’il avait quelque chose de cinématographique. C’était un étrange mélange de Sigur Ros rencontrant Blade Runner rencontrant Phil Spector. Toutes ces choses tournaient dans ma tête. Je voulais vraiment quelque chose qui serait un peu mystérieux, avant même les paroles.

KR: Espérez-vous travailler davantage pour le cinéma ?
DG: Oui, j’aimerais beaucoup. En fait, il faut avoir l’opportunité de faire ce genre de choses au bon moment. C’est une question de chance. Il n’y a pas beaucoup de films comme Le Lauréat actuellement ! Par contre, il y a un nombre incroyable de comédies romantiques qui m’insupportent, alors en fait tout dépendra de ce que l’on me proposera.

KR: Lorsque je cherchais une façon de décrire les thèmes de cet album, j’ai été attiré par une citation où vous disiez : « La vie n’est pas une expérience subtile. »
DG: (rires). En effet, la plupart du temps, elle ne l’est pas. Pas dans sa nature la plus crue.

Pour de plus amples informations sur David Gray, vous pouvez visiter www.davidgray.com.

Infoconcert.com

Titre :
A New Day at Midnight

Date de sortie :
01-10-02

Présentation :
Après l'album "White Ladder", David Gray est entré définitivement dans la catégorie folksinger avec en prime le succès public David Gray, pourrait en 2003 et avec ce nouvel album, renouveler l’exploit accompli dans son Angleterre d’origine il y a trois ans lors de la sortie de son précédent cd (White Ladder) : vendre 2,2 millions de copies. David Gray, l’outsider, l’inattendu, le prodige que la pop de la perfide Albion désespérait de retrouver. La mélodie accrocheuse, les textes intelligents, et puis un petit côté évanescent et décalé qui ne font qu’accentuer l’efficacité des compositions.
David Gray utilise à nouveau ces recettes qui avaient fait mouche les fois précédentes et bingo ! A New Day At Midnight est un recueil de bonnes chansons et de tubes en puissance. Le son est chaleureux, piano et guitare s’enchevêtrent soigneusement, toutes les conditions sont réunies pour que les titres prennent et nous saisissent. David Gray est une référence sérieuse et respectée outre manche, où il a déjà sorti cinq albums, il pourrait bien en être bientôt de même en France avec ce qui est réellement le deuxième album à nous parvenir.

Benoit Thuret

Quelques commentaires d'internautes

La première fois que j'ai entendu une des chansons de david Gray, je ne savais pas que c'était de lui. C'était lors d'un épisode de Young Americans, et la musique m'a pour ainsi dire frappée. Je me suis rué sur mon ordinateur, pour savoir qui chantait et quelle était la chanson... Il s'agissait de 'Sail Away', la 9eme chanson de l'album White Ladder de David Gray, album qui a fait exploser la carrière de ce chanteur emouvant et magique.
J'ai acheté le cd dès que je l'ai trouvé, et je ne l'ai pas quitté depuis. Tous les chansons sont irresistibles, simples et épurées, magique. La voix de Gray, inimitable et cassée dans la douceur, vous transporte loin.
Bien sur, j'ai mes préférées. 'Sail Away', bien sur, mais aussi "Babylon", "Nightblindness", et "Say Hello Wave Goodbye". Et cela bien qu'il soit extrèmement difficile de les départager, tant l'album possède ce rare sentiment d'unité aristique.
Je ne peux que conseiller à chacun de mettre la main sur ce cd, de fermer les yeux et de se laisser glisser... La suite viendra toute seule, et vous ne quitterai plus jamais le monde de David Gray.

___

J'ai découvert ce chanteur anglais, pour l'instant très peu connu en France, il y a quelques années grâce à une amie. Je ne m'attendais pas à une si belle surprise: des mélodies magnifiques, une voix collant parfaitement à des textes vrais.Je ne saurais vous conseiller quelle chanson choisir car elles ont toutes quelque chose d'imprévisible mais mes coups de coeur vont à "Please forgive me" et les 3 dernières de l'album,qui représentent à elles seules l'univers de David Gray: la poésie. Ecoutez cet auteur-compositeur-interprète qui a vendu des millions de disques dans le monde entier, sauf en France.L'exception culturelle française n'a pas que du bon!
Son dernier album "A new day at midnight" vient de sortir, lequel choisir? Courez et acheter ces 2 grands albums d'un grand monsieur de la musique.

___

Cet album est une pure merveille de music pop .
Je possede a peu pres 250 Compacts , et celui-ci est a classer parmis les 5 premiers. Il n'y a pas une chanson que je n'aime pas , toutes les melodies sont merveilleuses.
J'habite Dublin, (Capitale Europeenne de la musique)et je peux vous affirmer que cet album a recu un acceuil incroyable!!!
Faites vous plaisir en ecoutant cet album , car il est rare ....
[/u]
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaneda Ayoshi
Manyarko Dépressif
Manyarko Dépressif
 
Messages : 9523
Inscrit(e) le : 17 Août 2004
Localisation : Derrière toi ! Nyark Nyark Nyark

Message Mar 30 Mai 2006, 17:18

Perso je n'ai écouter que son A New Day At Midnight et je dois avouer que ca ma soufflé :shock:

Après ca, j'ai voulu continuer l'aventure Gray mais malheureusement je ne trouve pas ses autres albums chez les disquaires de ma ville :(
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Mar 30 Mai 2006, 17:59

Honnêtement celui que tu as n'arrive pas à la cheville de White Ladder, si t'as aimé son avant dernier alors attends toi à une grosse claque pour celui là ;)
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaneda Ayoshi
Manyarko Dépressif
Manyarko Dépressif
 
Messages : 9523
Inscrit(e) le : 17 Août 2004
Localisation : Derrière toi ! Nyark Nyark Nyark

Message Mer 31 Mai 2006, 07:23

Ca y est j'ai écouté White Ladder hier soir :)

Franchement j'ai adoré. Comme tu me l'avais prevenu je me suis pris une grosse claque dans la gueule.

Je trouve que sur cet album la voix de Gray est encore plus emouvante que sur A New Day At Midnight et les mélodies sont très belles.

Je trouve aussi que les paroles sont particulièrement réussies comme sur Please Forgive Me et sur Nightblindness . Je trouve que c'est un album parfait pour se decontracter ;)

Mes Titres preferes sont :

Please Forgive Me
This Year Love
Say Hello Wave Goodbye


Mais mon titre favori reviens à Sail Away (une VRAIE pepite :o :D ), je me suis meme surpris a le fredonner alors que c'etait la premiere fois que je l 'ecouter :shock:

Merci Kaneda de m'avoir fait découvrir cet album vraiment magnifique ;)
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Mer 31 Mai 2006, 08:56

Bah cet album j'ai du l'écouter 1 à 2 fois par jour une année entière et je me le remts régulièrement, il a vraiment une voix exceptionnelle ce David Gray.

Bon c'est calme, c'est pas ce qui va vous mettre le feu mais cet album est magique.

Je me rappelle qu'il y avait un sticker sur l'enveloppe du CD qui disait grosso modo "un album qui vous fait paraître la vie un peu plus belle quand vous l'écoutez" et c'est pas lin d'être vraie.

Sinon moi aussi mes préférées sont les 3 dernières de l'album. Sinon si je me rappelle bien la première est une reprise mais je ne sais plus de qui (mais celle là je l'aime pas trop) ainsi que la dernière (say hello wave goodbye) qui est celle là de Soft Cell.
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaneda Ayoshi
Manyarko Dépressif
Manyarko Dépressif
 
Messages : 9523
Inscrit(e) le : 17 Août 2004
Localisation : Derrière toi ! Nyark Nyark Nyark

Message Sam 07 Juil 2007, 00:56

Salut !
Je vois qu'il y a pas de sujet sur cette artiste qui commence à faire du bruit !!!!
Découvre cette vidéo de l'artiste EDI qui a joué sur scène le morceau 'Amazonie' en live en 1ere partie de Jean Guidoni à la Boule Noire!!! Laissez vos impressions,
Edi - Amazonie (Vidéo Live)

D'ailleurs, d'autres morceaux tels que 'Ecchymose' sont en écoute sur le myspace officiel de EDI.

www.myspace.com/ediofficiel
Image
Avatar de l’utilisateur
bessem
Division d'honneur
Division d'honneur
 
Messages : 2
Inscrit(e) le : 05 Juil 2007

Message Dim 19 Août 2007, 23:30

Bon il faut réveiller cette partie de territoire car je trouve ça un chouya endormi par ici...

Un p'tit Jack Johnson ne vous ferait sûrement pas de mal... Genre Sing A Longs & Lullabies For The Film Curious George...

A moins que son album In Between Dreams n'est votre préférence.

Un p'tit groupe tel que Eels pourrait vous faire du bien après tout ça, genre l'album Daisies Of The Galaxy.

Et pour finir, ma préférence actuelle, John Mayer, un chanteur/guitariste pop/blues avec ses deux derniers albums Heavier Things et Continuum.
Image

/!\ ...Commando Yipee Kay Yay Motherfucker.../!\
Avatar de l’utilisateur
Gandalf
The Lord Of DogTown
The Lord Of DogTown
 
Messages : 2014
Inscrit(e) le : 22 Jan 2004
Localisation : Sur la pointe d'un Téton...

Message Ven 21 Sep 2007, 00:34

Je vous invite à découvrir le live du titre 'Ecchymose' en compagnie de Sophie au piano. |1ère partie de Jean Guidoni|
Edi - Ecchymose (Vidéo Live)

PS : La version original du morceau est en écoute sur myspace.
Bonne écoute, laissez vos impressions ...

www.myspace.com/ediofficiel
www.ediofficiel.skyblog.com

Photo extrait du live ...
Image
Avatar de l’utilisateur
bessem
Division d'honneur
Division d'honneur
 
Messages : 2
Inscrit(e) le : 05 Juil 2007

Message Ven 05 Fév 2010, 00:10

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Eo2hnWLAhik[/youtube]


"Junebug" de Robert Francis
:D
http://www.youtube.com/watch?v=Eo2hnWLAhik
Image

:champion: "A jamais le premier" :champion: (A avoir démasqué l'imposture Labrune )
Avatar de l’utilisateur
vascancehlos
Ligue 1
Ligue 1
 
Messages : 4798
Inscrit(e) le : 04 Mai 2005
Localisation : 57 Moselle

Message Mar 07 Sep 2010, 21:59

Album London Town de The Magic Theatre qui raconte l'histoire romanesque et tragique d’un amour perdu entre deux époques. Pop claire et la voix de Sophia Churney fait le reste. A écouter et à voir dans son intégralité sur leur site officiel.
Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Lun 08 Août 2011, 20:37



Je savais pas trop où mettre ça j'me suis dis qu'ici c'était pas mal
Image
Avatar de l’utilisateur
diego.54
Sombre héros
Sombre héros
 
Messages : 5164
Inscrit(e) le : 27 Juil 2006
Localisation : Près de Nancy

Message Jeu 14 Nov 2013, 20:20

The Verve






♪♫♫ ♪♫ Bitter Sweet Symphony ♪♫♫ ♪♫



De la belle Pop " Dentelle Anglaise " :/ ...

... comme nos amis les rosbeefs seules

ben .. ouais savent faire !



~ :coeur: ~
Avatar de l’utilisateur
Josip
Ligue 2
Ligue 2
 
Messages : 1436
Inscrit(e) le : 29 Nov 2012
Localisation : ☛'♔'☠'☮'☯'♕'☚

Message Dim 07 Août 2016, 10:10



Miel do Rei
Sid
Dark Vicious
Dark Vicious
 
Messages : 9787
Inscrit(e) le : 08 Fév 2006
Localisation : Oddworld

Message Lun 22 Août 2016, 05:47

Arbolito, un groupe argentin qui fait ici une critique de l'Europe. ;)

Image Image Image

"On est là, on est là, on est là, même si vous l'méritez pas nous on est là ! C'est pour l'amour du maillot que vous portez sur le dos, même si vous l'méritez pas nous on est là !"
Avatar de l’utilisateur
pyrOMan
Fast Flood
Fast Flood
 
Messages : 13177
Inscrit(e) le : 09 Juin 2010
Localisation : En vadrouille... jamais loin de Marseille


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)
cron