OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Le temps des cerises...Pour vous ce sera amer ou sucré?

Le Vendredi 30 Juillet 2004 par Gandalf

Que sonne le glas des espérances d'hommes las...Un recrutement parti sur un rythme effréné, et débuté par l'acquisition du sochalien Pedretti. Puis suivirent Dehu point de Dahu, juste un Dahou chez nous, et Bamogo, en de bas mots une jeune qui fonce...Go mon petit. On se dit alors qu'une grande aventure se met en marche avec une trinité composée du Pape, d'un Bouchet, et d'un alcool anisé...Tout pour plaire me direz vous, surtout à nous petits supporters. Et pourtant...

La suite fut moins alléchante, avec le départ de Flamme in Him le jeune traître, mais aussi celui de notre Drogue à tous, j'ai nommé Drogba, ou encore Dos Santos, celui qui valait deux cent tos (à ne pas prendre mal bien sûr). Mais que dire du départ annoncé du capitaine Aime Dany, mais qui en fin de compte n'est pas parti...tant de retournements de situation, et un dirigeantisme au son de la langue de blois, au détour du bois. Intransférables, mais le lendemain personne ne l'est, on dit tout et son contraire histoire de brouiller les pistes, et au final on perd l'emblème d'une ville, d'un peuple.

Mais bon, ça rapporte de l'argent alors il ne faut pas trop cracher dessus (sur lui aussi il ne faut pas cracher). Depuis, les rumeurs tournent, et ça m'en donne un rhume à l'heure...vive le secouage de cervelet. Eto'o, Luis Fabiano, Koller, Zlatan, Saviola, Kluivert, Anelka, Crespo, Mutu et consors y passent tous dans torchons journalistiques, mais aussi dans les bouches marseillaises des dirigeants. Au bout du compte, il semblerait que l'on soit tombé d'accord avec Lyon pour Luyindula...un quinzième choix devenu premier choix en une soirée car le reste était inaccéssible.

Tout n'est que question de communication au bout du compte. Les dirigeants ont su tourner la langue de molière en leur faveur, nous prenant tous pour des naïfs de première que nous avons tous été à un moment donné du recrutement. Les retournements de situation, on connait à Marseille, c'est légion. Mais que dire surtout de la stabilité affichée comme figure de proue, il y a deux mois lors de la fin du championnat...elle a volée en éclats, et fondu dans l'amas de chaleur qui règne en France. Aujourd'hui, il ne reste que cinq membres potentiellement titularisables (Barthez, Beye, Meité, Ferreira, Marlet), tous les autres étant plus des représentants du futur banc, ou du turn over (Hemdani, N'diaye malheureusement, Koke, Ecker...). Et maintenant dans tout ça que doit-on faire? Attendre une nouvelle fois que la cohésion prenne parmi tous les nouveaux, car c'est bien beau d'avoir la meilleure équipe sur le papier, mais sur le terrain qu'en sera-t-il? Un temps de printemps circule, mais je sens le vent souffler...un fort mistral qui nous annonce une...

Cerise ou crise? On dira qu'on est entre les deux. Certains sont heureux de voir le lyonnais venir, d'autres moins. Et Aulas qui nous le lâche pour soit disant une somme ridicule...alors pourquoi le vendre? Si ce n'est pour nous entuber profond...Préparez vous bien à voir défiler dans les journaux les même joueurs qui nous ont fait rêver ou au contraire vômir...Je verrais bien un Luis Fabiano chez eux...Les problèmes d'argent n'étant pas une réalité surtout quand on a un budget assez important, et une meilleure capacité d'attraction (actuellement) du fait de la ligue des champions...En tout cas, il est loin le temps où l'on nous annoncait une cerise sous 15 jours un mois, et des recrues du top 10 à gogo.

Malgré tout l'équipe prend forme et on verra bien la suite...Le feu se prépare, on a du bois du blois, de la fôret...ah non tout a été brûlé, alors il ne reste que les briquets et les fumi, ou encore nos cerveaux pour fulminer positivement ou négativement. Le 7 août se rapproche dangereusement et, l'ivresse du championnat coule dans nos veines à coup de Bordeaux, et ses vignes enchanteresques. La frénésie pur de sadomaso que nous sommes tous, footix comme supporters omniprésents...pour Dirigeants omnipotents...Espérons qu'un certain Perrin ne laisse pas d'ombre de Parrain sur le stade Vélodrome...et qu'il n'y ait dans le turn-over aucun Game over...

Ici Gandalf, à vous la passionnerie.

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.
Actualité