OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-4 Paris
Les Jambes d'Atone

Le Lundi 27 Octobre 2008 par Gandalf

On connaissait la légende vivante Olivier Aton (surnommé "Captain Tsubasa"), maître ès football depuis son plus jeune âge, capable de tirer de sa propre surface dans le but adverse avec des trajectoires les plus improbables... Désormais, on connaîtra les jambes d'Atone. Elles ressembleraient plus aux jambes de ses potes de la New Team, genre la grande asperge ou le petit à lunettes avec une voix bizarre.

Et pourtant, même cette bande de joyeux lurons bien que défaillante niveau technique donnait au moins tout ce qu'elle avait pour se hisser au niveau de l'adversaire voire plus haut encore, ce qui n'a pas du tout été le cas hier.

Fini la rivalité sur le terrain, fini le kung-fu fighting, il ne persiste aujourd'hui qu'une bise entre amis (Niang/Traoré), des mots doux au micro de Paganelli (Traoré), et des gili-gili sur les épaules adverses. En gros, bien que toujours populaire et bénéfique pour la chaine cryptée, ce match n'est devenu qu'une vaste blague près des toilettes pendant la récréation d'une école de primaire, un petit match amical entre amis.

Il n'est pourtant pas demandé d'être violent, et de taillader les veines de l'adversaire à coups de crampons mais quand même, 12 misérables fautes, qui plus est pour la plupart à 50 mètres des buts... Et même d'aussi loin, cette équipe de guerriers morts de faim toussa toussa laisse passer la balle et voit le 3e but arriver. Rothen, buteur de 50 mètres, encore une chose qu'il pourra rajouter dans sa biographie.

Non parce que parlons en tout de même. Voir des joueurs aussi faiblards mentalement soient-ils, on peut dire qu'ils sont quand même horriblement pas burnés du tout. Quand on voit Luyindula, l'un des joueurs les moins rapides réussir à partir seul au but plus d'une fois, Sessegnon s'avancer pendant 60 mètres sans être mis au sol ou se faire prendre le ballon une fois, c'est à vous dégoûter du foot.

Alors, je veux bien dire que PLG a réussi son pari de mettre au repos tout le monde avant ce match capital (un grand mot) mais de voir que les joueurs ne courent pas ou presque après le ballon, que cette équipe joue avec 3 MD mais qu'un seul est vraiment capable de jouer au dessus des autres (Cheyrou), que la défense ce n'est plus une énigme mais un cas social et que même un psy n'y changerait rien car quand t'as le cerveau lent, t'es loin de pouvoir voler très haut même avec un vent porteur.

Sans parler du fait que devant ça joue au rugby...

Niang: Le vendangeur masqué... Je me disais aussi, avec un masque devant les yeux comment veux-tu réussir à viser? Voilà donc la clé de cette énigme. Merci Arabesque d'avoir appelé Colombo.

Valbuena: Prenons en compte sa taille, ainsi que celle de l'adversaire. Sachant que l'angle formé est égal à la covariante du cosinus à la tangente, il en ressort que cet angle est d'incidence trop élevé, ainsi le ballon ne peut partir qu'au dessus du stade. Forcément, quand le gardien est au sol, l'angle est plus plat et donc plus facile pour lui de viser le but.

Cana: Depuis quelques temps, il ne cherche qu'à gagner le prix Marionnaud. Il sait qu'il a un palmarès à remplir, alors quoi de mieux qu'un prix de beauté pour nourrir son égo.

Mandanda: Si lui aussi se met au niveau de sa défense, l'avenir va commencer à s'écrire en lettres sombres.

Kaboré: Le nouveau S? Le nouveau Sien? Non parce que pour former un Essien, faut déjà commencer par avoir les deux parties, et ça n'est pas pour autant que la copie n'en reste pas un Ersatz.

Koné: Oui, Ba écoutez, ça bouge comme une pile duracell toussa toussa mais qu'est ce que ça ne cadre jamais...

Cheyrou: A quand un rassemblement autour de lui pour le statufier, et accessoirement, l'envoyer en colis recommandé à Clairefontaine?

M'bami: De l'embonpoint, c'est loin d'être un bon point.

Bonnart: Il peut tout faire sur son côté, défendre attaquer mais quand il se retrouve tout seul ou presque, vu que Kaboré était à ses côtés, ça n'aide pas.

Taiwo: On attendait un retour aux sources, il est venu.

Gerets: Il se tire lui même la balle qui a affecté sa soirée. Trois milieux défensifs pour jouer l'offensive, il n'y a rien de mieux...


Pour finir j'en conclurai qu'il avait été annoncé que ce soir, nous verrions le vrai niveau de l'équipe. Si tel est le cas, on doit vraiment se contenter de peu... Traire les chèvres.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.
La rencontre

Marseille - Paris

Championnat - Journée 10
Dim 26/10 à 21H00/2008
Feuille de match - Historique